Nationalité par filiation [Résolu]

Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 27 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
27 avril 2019
- - Dernière réponse :  Ben - 27 avril 2019 à 12:42
Bonjour,
Mon père a eu la nationalité française par jugement civile en 1939 . La même année, ma mère a aussi eu. Ainsi que moi et mes sœurs tous enfants légitimes et mineurs. En vertu des dispositions du paragraphe 1er de l'article 21 du décret du 07 avril 1938.
J'ai était dans l'armée française. Mais après l’indépendance de Madagascar en 1960, L'armée française m'a versé dans l'armée malgache. J'ai envoyé à mon supérieur une lettre de mon souhait de rester citoyen français.
Maintenant je suis à la retraite, j aimerais savoir si j ai toujours la nationalité française. Si oui que dois je faire pour avoir le CNF. Si non que dois faire pour réintégrer.

Notons que: j'ai en ma possession tous les dossiers officiels de mon père ( extrait du JO - - -) me concernant le CIN non sécurisé une carte d’électeur et une carte d'immatriculation militaire. Ma nièce et mon neveu sont en France . Et mon dernier voyage en France était en 2014

Je vous remercie de votre aide.

R. R
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
72340
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 mai 2019
6000
1
Merci
!

La réponse est comprise dans votre exposé des faits : pourquoi donc, à votre avis, l’armée française vous a-t-elle "versé" dans l'armée malgache ?

--

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 18628 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de BmV
1
Merci
Bonjour

Vous êtes allé en France avec un visa pas avec des papiers d'identité français ?
La CIN d'avant l'indépendance n'a plus de valeur.

La note du consulat de France explique bien qui a pu conserver la nationalité.
NOTE SUR LA NATIONALITE FRANÇAISE
(conséquences en matière de la nationalité de l’indépendance de
Madagascar, sous réserve de l’établissement de la filiation)

I - VOUS, OU UN DE VOS ASCENDANTS, ETES (EST) DESCENDANT D’UN ORIGINAIRE DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE
(France métropolitaine + DOM et TOM actuels) :
conservation automatique de la nationalité française après le 26 juin 1960.

II - VOUS, OU UN DE VOS ASCENDANTS, ETES (EST) MALGACHE DE SOUCHE
II - 1 Conditions de conservation de la nationalité française (loi n° 60-752 du 28 juillet 1960) :
- soit vous (ou l’un de vos ascendants) aviez (a) établi votre (son) domicile hors de Madagascar au 26 juin 1960 et que vous pouvez (qu’il peut) prouver que vous aviez (qu’il avait) en France(inclut Algérie + les DOM et les TOM) le centre de vos (ses) attaches familiales et professionnelles
(*) ;
- soit vous (ou l’un de vos ascendants) aviez (avait) souscrit en France, auprès du Tribunal d’Instance de votre (son) domicile, une déclaration recognitive de la nationalité française en application des articles 152 et 153 du code de la nationalité française entre le 31 juillet 1960 et le 31 juillet 1973 ;
- soit vous (ou l’un de vos ascendants) aviez (avait) renoncé à la nationalité malgache par déclaration auprès des autorités malgaches compétentes entre le 26 juin 1960 et le 31décembre 1961.
II - 2 Vous avez également la nationalité française si :
Vous (ou l’un de vos ascendants) avez (a) été naturalisé ou réintégré dans la nationalité française après l’indépendance (remarque : l’effet collectif pour les enfants mineurs n’est pas automatique après le 22/07/1993)
II- 3 Autres cas :
Les personnes qui avaient bénéficié, avant l’indépendance, du statut de citoyen français par jugement (en référence à un décret autre que celui du 21/07/1931, JO du 26/07/1931), ou qui avaient renoncé à leur «statut personnel» par jugement, ou bien qui avaient été admises au «statut métropolitain», ainsi que leurs descendants, n’ont pas conservé la nationalité française après le 26 juin 1960, à moins d’avoir répondu à l’une des conditions décrites ci-dessus

(*) la jurisprudence précise que la notion de résidence en matière de nationalité s’entend comme le lieu des principales attaches familiales et professionnelles (ceci exclut par conséquent les étudiants et, dans la plupart des cas, les anciens militaires qui avaient terminé leur temps de séjour dans l’armée française après le 26 juin 1960).

Cdt

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 18628 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de Ben
0
Merci
bonjour

Notons que: j'ai en ma possession tous les dossiers officiels de mon père ( extrait du JO - - -) me concernant le CIN non sécurisé une carte d’électeur et une carte d'immatriculation militaire. Ma nièce et mon neveu sont en France . Et mon dernier voyage en France était en 2014

tout cela est parfaitement inutile. votre nièce et vote neveu n'ont aucune importance
avez vous reçu une réponse suite à vote demande de rester français ?

sinon, bien trop tard pour réintégrer de toute façon
Commenter la réponse de Mars
Dossier à la une