Y a-t-il moins de contestation de testaments en France que dans l'Anglosphere?

Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 10 janvier 2019
Dernière intervention
10 janvier 2019
- - Dernière réponse : astridnova
Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 10 janvier 2019
Dernière intervention
10 janvier 2019
- 10 janv. 2019 à 23:25
Bonjour,

Est-ce qu’en France, où les règles de répartition de l’héritage sont fixés par le Code civil, il y a moins de contestation de testaments qu’aux pays anglophones où l’on peut déshériter ses enfants et léguer tout à un chat (par exemple)?

En France et dans tout pays de loi romane, lors d'une succession, les règles de répartition de l'héritage entre les différents héritiers du défunt sont fixées par le Code civil. Les enfants du défunt se partagent à parts égales la totalité des biens du défunt en toute propriété. On ne peut pas déshériter ses enfants.
Dans les pays anglophones, par contre, il n’y a aucune loi qui prescrit que les enfants majeurs doivent hériter les biens de leurs parents. (Par exemple, le testament de Johnny Hallyday.) On peut déshériter toute la famille et donner tout à une charité ou une copine, ou bien à un chat. On peut donner 99 % à un fils et rien à l’autre. Souvent on donne tout à son époux, laissant les enfants sans rien. Ou l’on donne tout à sa deuxième femme, laissant rien à sa première famille. Si on meurt sans testament, tout va à l’epoux qui peut se ficher des enfants.

Mais la loi fait des exceptions pour les enfants majeurs qui sont infortunés ou souffrent de l’incapacité physique ou mentale. Seulement, il faut aller se battre avec des avocats pour que ça se passe. Et ce n’est pas sûr de gagner. On risque beaucoup.

A cause de cette liberté totale des testateurs dans l’anglosphère, les contestations des testaments sont très communes et coutent beaucoup émotionnellement et financièrement aux familles et aux héritages. Les avocats sont les gagnants. On conteste les testaments surtout pour manquement de léguer de l’argent pour soutenir des enfants ou enfants majeurs qui sont pauvres ou ne peuvent pas gagner leur vie, à cause des incapacités physiques ou mentales.
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Meilleure réponse
Messages postés
22588
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Dernière intervention
20 janvier 2019
4946
1
Merci
Un devoir/une thèse ?????!!!!!!

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24413 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

astridnova
Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 10 janvier 2019
Dernière intervention
10 janvier 2019
-
C'est pour un troisième livre dans la série Sheila Newman : Demography Territory Law. J'écris le troisième sur les origines de la démocratie en France. Le premier était sur les règles des populations animaux et humains, le deuxième sur les origines du capitalisme en Angleterre. Voir détails (en anglais) ici : https://candobetter.net/node/1882 Pour ce troisième livre en cours je pose la vieille question de pourquoi la France a eu une révolution mais l’Angleterre n’en a pas eu. Une partie de ma réponse est que les populations de la France gardaient leur viscosité mais les populations de l’Angleterre étaient atomisées, dispersées – largement à cause de cette primogéniture.
Commenter la réponse de djivi38
Dossier à la une