Puis-je proposer chômage après arrêt maladie indemnité journalière ? [Résolu]

Messages postés
7
Date d'inscription
lundi 23 juillet 2018
Dernière intervention
21 décembre 2018
- - Dernière réponse : Marie276
Messages postés
7
Date d'inscription
lundi 23 juillet 2018
Dernière intervention
21 décembre 2018
- 21 déc. 2018 à 00:39
Bonjour,

Je travaille plein temps CDI depuis 15/8/2017. Je suis en arrêt maladie depuis 20/5/2018 (le médecin prolonge jusqu'au 20/2/2019). Indemnité journalière sont terminées depuis 20/11/2018.

Le patron m'a demandé fait rupture conventionnelle.

Ma question : si je fais rupture conventionnelle, peux-je profiter chômage ? Et quand je fais rupture conventionnelle est mieux ? Avant 20/2/2019 ou après ?

Je vous remercie vos renseignements.
Cordialement,
Marie.
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

0
Merci
Bonsoir,
La rupture conventionnelle peut se faire pendant votre arrêt maladie.

Elle ouvre droit à l'indemnisation chômage.

Sur le plan de la prise en charge par l'assurance chômage, tant que vous êtes en arrêt maladie il me semble que vous ne serez pas indemnisé.

Autre élément à prendre en compte, si vous partez sur rupture conventionnelle, l'employeur n'aura pas à organiser une visite de reprise. Or, suivant votre état de santé, elle pourrait déboucher sur une inaptitude, ou une adaptation de votre poste.

Sur le plan indemnitaire c'est à peu près égal (sauf prise en compte de ce que serait votre ancienneté si vous aviez pu l'accomplir dans le cadre de l'inaptitude).

Mais rien ne dit que vous ne serez pas apte...

La visite sera un passage obligé si vous envisagez de donner suite après février.
Bien cordialement
Utilisateur anonyme > Marie276
Messages postés
7
Date d'inscription
lundi 23 juillet 2018
Dernière intervention
21 décembre 2018
-
Il n'y a pas mieux ou moins bien.
La visite de reprise n'est pas un problème pour vous mais une protection de votre état de santé.
A votre place ?
Votre employeur espère bien s'en sortir facilement alors qu'il vous a remplacée.

Je n'accepterais pas la rupture conventionnelle et je le laisserais se débrouiller.

La vraie question c'est qu'est ce que vous voulez ? Et pourquoi ?
Utilisateur anonyme -
«Je comprends que je n'ai pas indemnité dans le période 20/11/2018 au 20/2/2019 soit CPAM soit Pôle emploi. »

Je précise pardon. Pas d'indemnisation par le chômage.
Marie276
Messages postés
7
Date d'inscription
lundi 23 juillet 2018
Dernière intervention
21 décembre 2018
-
Pas indemnité journalière, ni chômage. Mais après 20/2/2019 j'ai chômage ou pas?
Utilisateur anonyme -
Le laisser se débrouiller c'est aussi aller sur un conflit... mais c'est lui qui est en position délicate.
Marie276
Messages postés
7
Date d'inscription
lundi 23 juillet 2018
Dernière intervention
21 décembre 2018
-
. La vraie question c'est qu'est ce que vous voulez ? Et pourquoi ?
J'ai besoin de chômage et chercher un autre boulot par Pôle emploi.
Parce que le patron a fait harcèlement. J'étais stressée, puis dépression.

1/ Donc je peux avoir chômage après 20/2/2019? maximum 9 mois comme j'ai 9 mois travaillé?
2/ Pôle emploi peux me aider trouver un boulot correct, c'est à dire dans l'entreprise correct?

(Je travaillais en effet 60h/semaine avec salaire 1550€. J'ai trouvé sur le boncoin. Le problème a apparu depuis j'ai demandé 35h/semaine 1148€ comme le contrat)
Désolé car c'est loin de sujet. En pref, je souhaiterais savoir deux réponses 1/ et 2/

Très cordialement,
Marie.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Dans un contexte comme celui là je peux comprendre que vous puissiez vouloir une rupture conventionnelle pour tourner la page.
Allez voir le pôle emploi, ils vous renseigneront sur vos droits autant que sur les incidences de la rupture conventionnelle.
Vous pourrez peut-être même commencer à envisager un autre travail.
Marie276
Messages postés
7
Date d'inscription
lundi 23 juillet 2018
Dernière intervention
21 décembre 2018
-
Je vous remercie de tous vos renseignements.
Sincèrement,
Marie.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Dossier à la une