Delai vice caché plusieurs vendeurs

- - Dernière réponse :  ggmb - 7 déc. 2018 à 19:48
Bonjour,
J'ai acheté une maison en mai 2011 que j'ai revendu en mai 2016.
mon vendeur avec des proches avaient modifié les combles, construit une cave et une véranda sans respect des règles de l'art.fermettes coupées.avec poutres de support
N'étant pas expert et m'en servant de grenier, je n'ai pas approfondi
Mais mon acheteur voulait lui créer des pièces d'habitation dans les combles et après expertise, il y a des malfaçons
En octobre 2017, j'ai reçu un appel de référé avec expertise de mon acheteur pour vice caché
aujourd’hui je reçois un dire à joindre à l'expertise de mon acheteur ou il envoie des photos d'infiltrations d'eau dans les deux chambres au RDC et son avocat indique que je devais en avoir moi aussi avant de vendre
Ce qui n'est pas le cas!!!
Mon acheteur n'ayant pas beaucoup de recours en vice caché essaye ce chemin là !!!
Ma question est:
poursuivi en vice caché avec découverte en octobre 2017, mon acheteur à deux ans pour m'attaquer
mais moi pour attaquer mon vendeur( car c'est lui l'auteur de tous ses désordres)
ais je le même délai ?
Car je pense que même si mon avocat est confiant, il est prudent d'attaquer mon vendeur !!!
Merci à vous de vos conseils.
Cordialement
Gérard
Afficher la suite 

Votre réponse

7 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
2990
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Dernière intervention
13 décembre 2018
1
Merci
Bonjour
Depuis quelques temps la voie du vice caché est devenue fréquente. Mais nombreux sont ceux qui"s'y cassent les dents". Tous les actes de vente comportent l'exclusion de garantie du vendeur. Alors pour pouvoir écarter l'application de cette clause , il faut apporter la preuve que le ven deur était au courant . Et c'est là qu'est la difficulté majeure.
De plus , nombreux sont ceux -avocats compris- qui ne savent pas ce qu'est exactement u n vice caché, tel que reconnu par la jurisprudence.Un non respect des règles de l'art ne crée pas ou n'entraine pas forcément un vice caché.
Pour vous il y a deux procédures:
- soit l'appel en garantie contre votre vendeur lorsque vous serez assigné
- soit, si vous êtes condamné, l'action récursoire contre votre vendeur.
Votre avocat vous expliquera cela.

Merci Ulpien1 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances a aidé 14553 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de Ulpien1
Messages postés
16234
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 décembre 2018
0
Merci
Bonjour

effectivement ; il faut "" attaquer "" votre vendeur
encore une procédure qui va durer plusieurs années car celà oblige à plusieurs expertises judiciaires

Commenter la réponse de dany311
0
Merci
Bonsoir,
merci à vous de votre réponse, mais comme le délai pour attaquer pour vice caché est de deux ans à partir de la découverte du vice, je suppose que cela démarre à la date de déclaration de mon acheteur pour attaquer mon vendeur !
puisque c'est lui qui à lancé l'affaire !
Je ne voudrai pas dépasser le délai !

Je m'étonne aussi de sa négligence vis à vis des infiltrations d'eau car il a laissé dégrader alors qu'il aurait pu dès l'apparition des dégâts faire intervenir un couvreur au moins pour bâcher le toit.
je le soupçonne d'envenimer la situation avec son avocat
merci de vos avis
cordialement
Gérard
Commenter la réponse de ggmb
0
Merci
Bonjour,
Merci de vos informations qui me sont très utiles !!
Pour les vices cachés contre mon vendeur, étant donné que c'est lui qui à fait les travaux, j'ai retrouvé plusieurs articles sur ce sujet.

source avocat
En effet, de façon constante, les juridictions considèrent que la personne qui fait elle-même les travaux est parfaitement au courant des vices pouvant affecter lesdits travaux. Et cette appréciation est valable même si la personne n’a pas de connaissances spéciales en bâtiment, voire est un bricoleur du dimanche.

En substance, il s’agit de protéger l’acheteur contre le vendeur négligent, qui a fait des travaux de piètre qualité, sans se donner la peine de faire les recherches nécessaires pour qu’ils soient conformes, ou sans vouloir s’adresser à un professionnel.
Cordialement
Gérard
Commenter la réponse de ggmb
0
Merci
Merci,
que pensez vous le mieux, récursoire ou en garantie ?
Je préférerai une action qui implique directement mon vendeur et ne pas passer par des actions en cascade !
cordialement
Commenter la réponse de ggmb
Messages postés
2990
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Dernière intervention
13 décembre 2018
0
Merci
Bonjour
Ce sera à votre avocat à choisir en fonction de la demande de la partie adverse et des preuves qu'elle apporte. Le plus direct c'est l'appel en garantie.
Commenter la réponse de Ulpien1
0
Merci
Bonsoir,
merci beaucoup de vos conseils !
Que pensez vous de mon acheteur qui laisse les infiltrations d'eau dégrader la maison alors qu'un mesure de précaution comme une bâche aurait été souhaitable ?
Est ce une manoeuvre pour avoir plus d'arguments ou est ce pour exiger un rachat au prix de vente en évoquant qu'elle n'est plus habitable ?
cordialement
Gérard
Commenter la réponse de ggmb
Dossier à la une