Crédit revolving dont j'étais co-emprunteur avant le divorce

- - Dernière réponse :  Jane - 3 déc. 2018 à 16:18
Bonjour,
Juste avant de divorcer , en novembre 2012, mon ex-conjoint a souscrit une carte fidem afin d'équiper son nouvel appartement. J'étais co-emprunteur pour un montant maximum de 1500 euros. J'ai demandé par écrit à fidem de ne plus autoriser de retrait ou de déblocage du fait de notre situation. Personne ne m'a répondue. les comptes ont été désolidarisés dès le mois d'avril 2013 lorsque le divorce a été prononcé. Entre temps mon ex-conjoint est parti à l'étranger, a abandonné sa famille et laissé ses dettes en plan. J'avais demandé à la Banque de France si j'étais mentionnée sur un quelconque dossier et on m'avait répondue que non par téléphone.
La semaine dernière, j'ai reçu à mon adresse un courrier destiné à Monsieur réclamant 7500 euros.
J'ai bien peur qu'on me réclame de les payer mais comment peut-on avoir un montant pareil?
Que puis-je faire pour me justifier et pour y échapper?
Merci à tous.
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
1556
Date d'inscription
lundi 3 septembre 2018
Dernière intervention
16 décembre 2018
1
Merci
Bonjour,

Si vous êtes toujours solidaire du prêt, cela risque d'être compliqué si Monsieur a continué à utiliser ce crédit.
Le montant demandé reste cependant incohérent pour un crédit ne pouvant excéder 1500 euros sachant qu'on ne pourra pas vous réclamer la totalité des intérêts de retard si jamais l'impayé remonte à 2012/2013.

Que dit monsieur ? L'avez-vous contacté ?

Le tout pour vous est de savoir de quand date le premier impayé de ce crédit et si entre temps il y a eu des paiements pour voir si la dette est prescrite (2 ans)
Si c'est le cas, il faudra demander au greffe du tribunal de votre domicile de l'époque afin de voir si un jugement a été rendu avec titre exécutoire (10 ans)

Si c'est prescrit et aucun jugement, vous n'aurez rien à payer.
Pour le moment, ne répondez pas, essayer d'abord de vous informer auprès de votre ex-mari.

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances a aidé 14811 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de Courtier-75
0
Merci
Merci beaucoup pour votre réponse. Le problème, c'est justement que Monsieur est parti à l'étranger sans dire où afin d'échapper à ses dettes et ses emprunts. Nous ne l'avons ni vu ni entendu depuis 3 ans, la dernière communication étant un "bonne année" en janvier 2016. je n'ai plus ni numéro de téléphone ni adresse (il ne paie pas la pension alimentaire depuis presque 2 ans non plus d'ailleurs, sans qu'on puisse rien saisir sur son salaire).
D'après le courrier qui lui était adressé, il avait été fixé un report de paiement en 2014 (il avait déjà disparu une première fois de la sorte pendant 6 mois en laissant tout en plan derrière lui). Il était alors insolvable puisque sans travail et avait été licencié par un employeur hongrois. Il a dû aller au tribunal, bien qu'il ne l'ait pas dit à l'époque ,fait bonne figure, cherché et trouvé un emploi en Allemagne...et s'est à nouveau volatilisé. Ce report serait arrivé à échéance à la date d'aujourd'hui d'après la lettre qu'il a reçue. Je ne comprends pas non plus que le montant soit si important. Il a dû lui être offert la possibilité d'emprunter plus mais dans ce cas, m'a-t-il mentionnée comme co-emprunteur sans me le dire alors que nous étions divorcés où est-il seul mentionné? Par ailleurs, en mars 2012, il restait 746 euros à rembourser sur les 1500, j'ai encore le relevé de compte.
Je vais faire ce que vous me conseillez très rapidement. Merci beaucoup, vraiment.
Commenter la réponse de Jane
Dossier à la une