Accident de la route

Messages postés
4
Date d'inscription
samedi 20 octobre 2018
Dernière intervention
26 octobre 2018
- 20 oct. 2018 à 10:06 - Dernière réponse :
Messages postés
4
Date d'inscription
samedi 20 octobre 2018
Dernière intervention
26 octobre 2018
- 26 oct. 2018 à 09:08
Bonjour à tous,

Je viens vers vous pour avoir quelques informations concernant mes droits et recours suite à un accident de la route dont j'ai été victime en octobre 2015.
En effet, à cette date j'ai été victime d'un grave accident de la route. j'étais passager d'un scooter qui était pratiquement à l'arrêt et j'ai été fauché par une voiture qui sortait à vive allure d'un parking.
Résultat: Une jambe droite à reconstruire et 24 mois d'arrêt de travail, que j'ai perdu du fait que je ne peux plus exercé ce métier ( j'étais Barman )
J'ai pourtant un avocat spécialisé dans ce domaine, qui normalement est censé défendre correctement mais droits, mais à 9 mois maintenant de la consolidation, l'assurance adverse refuse toujours de proposer une indemnisation réparatrice.
Non sommes maintenant en Octobre 2018. Et mon avocat ne me donne pas l'impression d'être très bavard et j'ai également l'impression que cette affaire s'enlise doucement. Quels sont donc les recours dont je dispose pour essayer de faire avancer favorablement les choses?
Je précise aussi que je suis Français, que ledit accident à eu lieu sur le territoire Français mais que je vis et travaille en Suisse.

Merci d'avance de vos conseils

Ludwig,
Afficher la suite 

Votre réponse

7 réponses

Meilleure réponse
- 20 oct. 2018 à 15:00
1
Merci
Bonjour.

Victimes de la route :
www.fnvictimesdelaroute.asso.fr
01 40 07 10 05 ou 05 56 42 28 28

Aide générale aux victimes :
www.association-aide-victimes.fr - 09 74 77 09 51
www.andiva.fr - 09 72 62 51 04

Avocat spécialisé :
www.anadavi.com - 01 48 87 03 25

Médecin conseil :
www.anameva.com
www.anmcr.fr - 01 45 20 53 75

Ce sont les coordonnées d'indépendants, l'indépendance étant le critère primordial.
Un avocat spécialisé connaît la liste des 20 (voire davantage) préjudices indemnisables, temporaires ou permanents, tant patrimoniaux que extrapatrimoniaux.... enfin rien n'est oublié.
En France, les assureurs proposent des indemnisations dérisoires ; C'est pourquoi il est impératif de faire appel à un avocat indépendant (et surtout pas l'avocat travaillant pour votre assureur). Les bons avocats obtiennent des capitaux sans commune mesure avec les propositions de l'assureur de la partie adverse : 3 à 5 fois plus.

Cdt

Merci gitane2229 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 14041 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de gitane2229
Messages postés
4
Date d'inscription
samedi 20 octobre 2018
Dernière intervention
26 octobre 2018
- Modifié par ludwig-van-chouch le 20/10/2018 à 17:21
0
Merci
Hello Gitanne 2229,

Merci de ton retour :) Alors oui j'ai un avocat indépendant ayant un cabinet en Haute-Savoie ( près de la frontière Suisse ) et un second à Paris.

Je savais que tant que la consolidation osseuse n'était pas validée par le médecin expert, le processus d'indemnisation n'était enclenché.

Cependant j'ai lu sur internet que le délai maximal pour qu'une assurance se prononce quand à la réparation était de 8 mois après ladite déclaration de consolidation et nous sommes maintenant à 9, et toujours rien...

Selon mon avocat qui communique difficilement, on peux faire un recours judiciaire contre l'assurance adverse mais à mes frais et ce qui peux prendre encore 2 ans ... ( ce qui fera 5 ans au total)

Je voulais juste m’informer que c'était juste. Car j'ai l'impression que le fait que je sois en Suisse arrange bien tout le monde. En étant dans un autre pays, je ne pouvait prétendre à aucun recours sur le territoire Français, et que j'étais dépendant de ce qu'on voulais bien me dire.

CDT
Vous auriez déjà dû percevoir, dans un premier temps, une provision.

Dans une doc de septembre 2017, je lis le cas concret d'un homme de 24 ans, victime d'un accident de circulation : fracture à la jambe au niveau de la rotule, changement obligatoire de métier, défendu par un médecin et un juriste indépendants ; Proposition assureur : 43516 euros ; Négociation sans passer par tribunal : 168067 euros ;
Entre autres dans l'indemnisation, il y a :
- souffrances endurées (pour le choc de l'accident, les douleurs et blessures ressenties, les répercussions psychologiques) 28000 euros
- préjudice d'agrément (pour la baisse de performance sportive) 20000 euros,
- assistance par tierce personne (pour la taille des arbres de son jardin qu'il ne pourra effectuer seul) 20000 euros,
- préjudice esthétique (six cicatrices sur la jambe gauche dont une de dix centimètres) 3000 euros,
- frais divers (honoraires du médecin-conseil et besoin temporaire d'une tierce personne) 4490 euros,
- incidence professionnelle (frais de préparation du concours de sapeur pompier, frais de reconversion, etc) 50000 euros,
- déficit fonctionnel (séquelles temporaires, arrêt momentané de la course à pied, etc) 13244 euros,
- déficit fonctionnel 9% (état de stress post-traumatique, persistance des douleurs et limitation de l'amplitude articulaire) 18000 euros
- etc....................................................................................Total 168067
Ceci est un cas réel, qui pourrait vous aider à voir une partie des 20 préjudices évalués au cas par cas.

En fait les négociations sont un rapport de force entre médecin-avocat et partie adverse.
Et vous, vous êtes tributaire de vos médecin-avocat, de leur professionnalisme. de leur ténacité...

Bon courage
Commenter la réponse de ludwig-van-chouch
Messages postés
4
Date d'inscription
samedi 20 octobre 2018
Dernière intervention
26 octobre 2018
- 20 oct. 2018 à 18:37
0
Merci
Merci pour ces infos et celles ci corroborent mes recherches sur internet.

J'envisageais soit :

1 - De contacter l'ordre des avocats pour dénoncer le fait que malgré sa notoriété mon avocat ne défendait pas suffisamment mes intérêts ( mais on me l'a fortement déconseillé! )

2 - De faire appel à une association d'aide au victime. ( mais pour cela il me faut une adresse en France )

En tout cas merci d'avoir pris le temps de me répondre. :))
2 - Vous relisez ma première réponse dans laquelle je vous ai transmis différentes coordonnées (associations, médecin et avocat) in-dé-pen-dants en France.

1 - Il ne vous servira à rien de vous adresser à l'ordre des avocats ;
Par contre, rien ne vous empêche d'en changer ; le nouvel avocat récupérera votre dossier auprès de l'avocat actuel (après règlement de l'éventuel solde des honoraires).
Ayez aussi conscience que vous devez "travailler" de concert avec l'avocat ; ce dernier ne peut pas deviner certaines conséquences, c'est à vous d'en parler ;
D'ailleurs les frais d'avocat font également partie de la longue liste des 20 préjudices utilisée par ces professionnels.

Bonne soirée.
Commenter la réponse de ludwig-van-chouch
0
Merci
Bonjour,

Vous feriez bien de suivre les précieux conseils de Gitane...

Cordialement
Messages postés
4
Date d'inscription
samedi 20 octobre 2018
Dernière intervention
26 octobre 2018
- 26 oct. 2018 à 09:08
Bonjour,

Oui j’en ai bien l’intention, ce sont des informations pertinentes et de précieux conseils.

Merci à vous :)
Commenter la réponse de yo
Dossier à la une