Demander sa part malgré l’usufruit

regle64 8 Messages postés dimanche 29 octobre 2017Date d'inscription 27 septembre 2018 Dernière intervention - 24 sept. 2018 à 21:58 - Dernière réponse :  gitane2229
- 25 sept. 2018 à 13:40
Bonjour,
Ma belle mère à l'usufruit de la maison qu'à laisser mon père à sa mort . Nous sommes 3 sur cette succession .Nous sommes trois à hériter à part égale .
.
Puis-je demander ma part ou une partie malgré l'usufruit ; ou suis je obliger d'attendre qu'elle vende ou qu'elle décède .

Merci
Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

GKLONE 1229 Messages postés jeudi 28 juin 2018Date d'inscription 21 octobre 2018 Dernière intervention - 24 sept. 2018 à 22:22
0
Merci
Bonjour
On peut toujours demander... Mais le principe de l'usufruit c'est justement que le nu-propriétaire ne dispose de rien jusqu'à la vente ou au décès de l'usufruitier ; n'attendez donc pas grand chose de votre demande...
regle64 8 Messages postés dimanche 29 octobre 2017Date d'inscription 27 septembre 2018 Dernière intervention - 25 sept. 2018 à 13:25
MERCI
Commenter la réponse de GKLONE
gitane2229 - 24 sept. 2018 à 22:48
0
Merci
Bonjour.

Cette question, par rapport à votre belle-mère, est un non-sens.
Votre belle-mère ayant le droit d'habiter ou de louer cette maison sa vie durant, elle n'a strictement rien à vous verser.

Récupérer votre quote-part de nue-propriété signifie vente de la dite quote-part ; Avec toutes les conditions et difficultés s'y rattachant.

Cdt
regle64 8 Messages postés dimanche 29 octobre 2017Date d'inscription 27 septembre 2018 Dernière intervention - 25 sept. 2018 à 13:23
Merci pour le non sens, il pourrait être possible qu' elle possède ma part en liquidité et qu'elle m'en face profité .

MERCI
Bonjour. Même disposant de liquidités, et si tant est qu'elle puisse racheter votre quote-part de nue-propriété, votre belle mère n'a aucun intérêt à ce rachat.
Par contre, les deux autres héritiers pourraient être intéressés par votre demande. Parlez-en avec eux.
Commenter la réponse de gitane2229

Dossier à la une