Validité d'un avenant non signé par le salarié ?

JokerKalash01 2 Messages postés lundi 10 septembre 2018Date d'inscription 10 septembre 2018 Dernière intervention - 10 sept. 2018 à 06:00 - Dernière réponse : Ysabe_l 8432 Messages postés vendredi 12 avril 2013Date d'inscription 25 septembre 2018 Dernière intervention
- 10 sept. 2018 à 12:12
Bonjour,
Je suis actuellement salariée en CDD saisonnier dans un restaurant ou je travail en cuisine, contrat qui est conclu en raison de la période estival 2018, durée d'engagement du 30 juillet 2018 au 31 août 2018, contrat qui a été signé par les deux parties (l'employeur et moi).

Cela dit comme ils semblais content de moi il on décider de me prolonger encore jusqu'au samedi 28 septembre 2018 (date de fermeture du restaurant pour la saison), il m'on donc dit qu'il allais me faire un avenant qui couvrerais toute cette période, je suis allé les voir la semaine dernière (le 03/09/18) pour demander a signer l'avenant mais il mon répondu qu'il ne l'avais pas encore reçu, ce que je pense est normal, des fois les papier sa mais un certain temps enfin je sais pas ... je pense en tous cas..

J'ai donc continuer a allez au travail après la fin de mon contrat Initial (qui se terminai le 31 aout 2018) sans avoir signer d'avenant...
Malheureusement a ce jour, l'ambiance se dégrade, je reçoit des pressions au travail, des réflexions désagréables que j'ai du mal a supporter, je fini en pleur sur le trajet du retour "travail-maison"..., et lorsque tous les dimanche soir TOUS les salarié on en moyenne 70 euros de pourboire chacun, moi j'ai ZERO (au debut je disait rien, je me suis dit "bon je suis a mi temps..." puis je me rend compte maintenant que ce n'est pas normal... après tout je travail comme tous le monde...)
Je précise juste que je suis reconnu a 50% d'invalidité avec une RQTH (reconnaissance travailleur handicapée) et AAH (Allocation adulte handicapée) pour des troubles de l'adaptation en milieu professionnel et dans mes interactions interpersonnelle
Je suis donc a mi temps dans cette entreprise (24h/semaine), car j'ai fais plusieurs tentatives de suicide du a un surmenage professionnel avec séjour en Hôpital psychiatrique a la suite lorsque je travaillais a temps-plein en boulangerie chez mon ancien patron (je suis boulangère-pâtissière de métier)

Bref vous l'aurez compris j'ai énormément de mal a gerer mon stresse et des fois j'en arrive a me dire que je préférerai poser violemment ma voiture contre un arbre pour ne pas allé au travail...

Donc pour éviter de retomber dans une dépression et dans mes travers dont j'ai mis trop longtemps a sortir la tête de l'eau... J'en appel a vous et demande conseil...

Puis je quitter le restaurant sous pretexte que je n'ai pas signer mon avenant pour le mois de septembre ???
et puis je demander ma paye mériter pour le petit travail effectuer du 1er septembre 2018 au 9 septembre 2018, ou bien je doit m'assoir dessus.... ?

Je remercie a l'avance tous ceux qui m'apporterons des réponses et conseils

Cordialement

Mlle Marie B.
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Ysabe_l 8432 Messages postés vendredi 12 avril 2013Date d'inscription 25 septembre 2018 Dernière intervention - 10 sept. 2018 à 08:34
0
Merci
Bonjour

Le problème c'est que vous avez travaillé après la fin du contrat initial. Comme vous n'avez toujours pas signé l'avenant ça signifie cdi sans période d'essai. Dans votre cas il vaut mieux en parler au patron ou signer cet avenant qui du coup ne vous engagz que jusqu'au 28.
JokerKalash01 2 Messages postés lundi 10 septembre 2018Date d'inscription 10 septembre 2018 Dernière intervention - 10 sept. 2018 à 11:37
d'accord ah je ne pensais pas du tous que sa se transformai en CDI, à la base c'est un CDD saisonnier en plus donc sa me parais étrange mais bon....
je suis donc allez ce matin parler a la patronne, déjà pour lui demander si il y avait un problème avec moi, apparement non, et elle est contente de mon travail donc elle étais un peu étonnée, mais bon avec une bonne discussion elle m'a assuré qu'elle allais parler a la personne concerner, afin qu'il arrête ses réflexions désobligeante , qu"'il y a du moins une limite a ne pas franchir avec moi, car bon elle m'a dis que des fois certain salarié son énèrver apres avoir eu 80h/semaine dans les patte, il y a des mots qui sortent qu'on pense pas forcement,....

Mais bon a la limite il va taper dans un mur ou un sac de frappe mais il se defoule pas sur moi , bref

Donc elle ma dit ce serai dommage d'arreter la, que sais bien d'etre venu lui en parler de suite, maintenant elle va s'occuper de ça , donc je vais finir le mois en esperant qu'il n'y aura pas d'autre probleme comme ca... et idem pour les pourboire, c'est cette même personne qui me fais des réflexions qui gère les pourboire donc une discussion va s'imposer avec lui .

merci de vos conseil et de m'avoir lue

Marie
Ysabe_l 8432 Messages postés vendredi 12 avril 2013Date d'inscription 25 septembre 2018 Dernière intervention - 10 sept. 2018 à 12:12
Bonjour

Je suis contente de lire que vous avez eu le courage d'en parler et que ça va s'arranger.
Commenter la réponse de Ysabe_l

Dossier à la une