Comment agir face à un généalogiste ?

lefreddo 4 Messages postés mercredi 5 septembre 2018Date d'inscription 5 septembre 2018 Dernière intervention - 5 sept. 2018 à 17:24 - Dernière réponse : lefreddo 4 Messages postés mercredi 5 septembre 2018Date d'inscription 5 septembre 2018 Dernière intervention
- 5 sept. 2018 à 20:08
Bonjour,
Je suis de nationalité belge et habite en Belgique.
En date du 25 juin 2017, je reçois une lettre recommandée avec accusé de réception de la part d'un généalogiste établi en France.
Cette lettre m'annonce que je suis un ayant droit et m'invite à signer la close de "révélation", ce que je ne fais pas par mesure de méfiance et de prudence.
Après quelques semaines, le généalogiste en question me téléphone en insistant pour que je signe la close de "révélation". Je rétorque que je ne signerai rien !
Le généalogiste me dit alors qu'il va me faire parvenir un pli par huissier de justice. Effectivement, au bout de quelques semaines un huissier de justice se présente à mon domicile avec une lettre. Cette lettre me dit malgré tout qu'il s'agit d'un membre de ma famille qui est décédé à Bruxelles.
A ce jour, je suis dans l'expectative et ne sais absolument pas comment faire pour faire valoir mes droits sans avoir à faire à ce généalogiste. A quelle porte dois-je frapper ? Qui dois-je consulter ? Comment agir au mieux de mes intérêts sachant que j'habite en Belgique. Dois-je consulter un notaire ou un avocat ? En France ou en Belgique ?
Tant de questions se présentent à moi !
Merci énormément de bien vouloir me guider dans cet embrouillamini.
Lefreddo
Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

Meilleure réponse
condorcet 27357 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 24 septembre 2018 Dernière intervention - Modifié par condorcet le 5/09/2018 à 17:40
2
Merci
Le généalogiste me dit alors qu'il va me faire parvenir un pli par huissier de justice.
C'est du bluff.
Il vous met la pression pour vous contraindre de signer ce contrat de révélation.
Son seul objectif est l'encaissement de ses honoraires.

A ce jour, je suis dans l'expectative et ne sais absolument pas comment faire pour faire valoir mes droits sans avoir à faire à ce généalogiste.
Cherchez vous-même qui est la personne décédée.
Un membre de la famille n'est pas une enquête difficile à moins que vous soyez d'une famille très nombreuse.
Si vous l'identifiez vous saisissez un notaire pour régler la succession.

Dois-je consulter un notaire ou un avocat ?
Pour rien.
La réponse que vous obtiendrez sera d'accepter le contrat de révélation si vous voulez connaître la suite de l'histoire.

En France ou en Belgique ?
En Belgique bien sûr.
La succession s'est ouverte en Belgique, le dossier est obligatoirement entre les mains d'un notaire belge à la recherche des héritiers, ce qui se produit fréquemment lorsque la parenté est éloignée et dispersée.

Merci condorcet 2

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13364 internautes ce mois-ci

lefreddo 4 Messages postés mercredi 5 septembre 2018Date d'inscription 5 septembre 2018 Dernière intervention - 5 sept. 2018 à 19:10
Je vous remercie de votre réponse concordet.
Toutefois, tout reste assez flou,et je vais vous poser des questions qui devraient être plus claires.
Bien cordialement.
lefreddo.
Commenter la réponse de condorcet
lefreddo 4 Messages postés mercredi 5 septembre 2018Date d'inscription 5 septembre 2018 Dernière intervention - 5 sept. 2018 à 19:25
0
Merci
Il s'agit bien ici d'une demande de précision quant à un éventuel héritage entre la France où se situe le bien de la personne décédée et la Belgique, là où j'habite. C'est mon oncle qui était résident en France et qui est décédé en Belgique.

Vous dites que je dois consulter un notaire en Belgique ? Pourtant, c'est bien à la demande d'un notaire français qu'a agit le généalogiste. Personnellement je n'ai rien demandé à ce généalogiste
C'est bien pourquoi, je repose à nouveau ma question : Dans le cas présent dois-je consulter un notaire en France ou en Belgique ?.

En fait, quelle est la personne compétente en France ou en Belgique qui peut débloquer la situation ?

Dois-je écrire au généalogiste ?

Encore un très grand merci à vous tous.
condorcet 27357 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 24 septembre 2018 Dernière intervention - 5 sept. 2018 à 19:50
Vous dites que je dois consulter un notaire en Belgique ?
Bien sûr.
En Belgique comme en France, une succession s'ouvre au domicile du défunt à son décès.
Même si votre défunt parent avait des capitaux en Corée du Nord, sa succession serait toujours ouverte en Belgique et seul un notaire de votre pays reste compétent.
Le notaire français va opérer à la demande de son confrère belge pour ce qui concerne les formalités administratives relatives aux biens immobiliers situés en France. Pas plus.

Pourtant, c'est bien à la demande d'un notaire français qu'a agit le généalogiste.
Mettez-vous à la place du notaire français.
Un ressortissant belge est propriétaire de biens situés en France dans son secteur, le notaire français ne sait pas qui sont les héritiers, qui est le notaire belge saisi du règlement de la succession.
Du coup il refile la patate chaude au généalogiste.

En fait, quelle est la personne compétente en France ou en Belgique qui peut débloquer la situation ?
Les héritiers lorsqu'ils se seront manifestés.
Mettez-vous sur le sentier de la guerre.
Recherchez sur place ou alors signez le contrat de révélation, le généalogiste sera très content, parce que lui a trouvé !!
Il sait,il sait pourquoi il lance son contrat de révélation.
Commenter la réponse de lefreddo
lefreddo 4 Messages postés mercredi 5 septembre 2018Date d'inscription 5 septembre 2018 Dernière intervention - 5 sept. 2018 à 20:08
0
Merci
Merci beaucoup de vos conseils Condorcet.
Je laisse toutefois mes questions ouvertes à d'autres avis éventuels.
Bien cordialement.
Commenter la réponse de lefreddo

Dossier à la une