Que faire test paternité [Résolu]

Lili - 30 juil. 2018 à 13:10 - Dernière réponse :  Lili
- 31 juil. 2018 à 17:06
Bonjour,
J'ai 30ans il y a 13ans de cela j'ai fréquenté une fille quelques mois après elle me disais qu'elle était enceinte je lui ai dit qu'on était trop jeune et que j'en voulais pas mais elle gardé le bb je l'ai plus vue pendant toute la grossesse je l'ai revu un peu plus tard mais j'avais appris pendant la relation avant la grossesse qu'elle était infidèle. Aujourd'hui 13ans après je reçois un courrier des huissier une demande de test adn. J'ai une vie de famille aujourd'hui avec 3enfants que dois-je faire ? C'est quoi les conséquence si je refuse de faire le test? Merci de me répondre
Afficher la suite 

Votre réponse

12 réponses

Meilleure réponse
Ysabe_l 8474 Messages postés vendredi 12 avril 2013Date d'inscription 11 octobre 2018 Dernière intervention - 30 juil. 2018 à 13:33
2
Merci
Bonjour
Si vous refusez le tests et qu'elle prouve une relation à cette période (photos, messages, témoignages) vous s'être déclaré père alors que ça n'est peut-être pas vrai.

Merci Ysabe_l 2

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13533 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de Ysabe_l
sleepy00 12870 Messages postés mardi 31 juillet 2012Date d'inscription 11 octobre 2018 Dernière intervention - 30 juil. 2018 à 13:42
1
Merci
Bonjour

Si vous êtes convoqué au tribunal pour un test adn
et que la partie adverse a suffisamment de preuve permettant de justifier que vous pouvez être potentiellement le père.

En cas de refus de faire le test, il y a toute les chances pour que vous soyez déclaré comme le père.

Si vous avez des doutes sur votre paternité, vous avez donc toutes les raisons d'accepter de faire le test.
et si le test révèle que vous êtes le père,
et bien vous êtes le père donc il faudra assumer les conséquences.
Commenter la réponse de sleepy00
espsie 125 Messages postés lundi 16 juillet 2018Date d'inscription 18 septembre 2018 Dernière intervention - 30 juil. 2018 à 13:36
0
Merci
Bonjour,

Il vous suffit de refuser le prélèvement ADN et de vous prendre un avocat afin de pouvoir expliquer au juge le pourquoi du comment !

" En effet, le droit de ne pas être prélevé de son ADN arbitrairement est prévu par de nombreuses dispositions législatives comme constitutionnelles, prévoyant la protection du corps humain et de son intégrité."

Mais

"En effet, le juge ne peut obliger quelqu’un à passer un test de paternité. En revanche, il peut tirer des conclusions tout à fait légales de ce refus. Sachant qu’il existe finalement très peu de raisons poussant à légitimement refuser un test de paternité, le juge interprétera un tel refus comme de la mauvaise foi, la plupart du temps."

Cordialement,

NB : https://www.testdepaternite.fr
Commenter la réponse de espsie
espsie 125 Messages postés lundi 16 juillet 2018Date d'inscription 18 septembre 2018 Dernière intervention - Modifié par espsie le 30/07/2018 à 13:49
0
Merci
Au moment de la "supposée conception" étiez-vous mineur ?

Ca peut faire une réelle différence devant un juge !

Je pense également au fait que certaines cultures ou religions interdisent les prélèvements, si vous en faites partie alors vous pouvez plaider le fait que ça met à mal votre liberté religieuse...
espsie 125 Messages postés lundi 16 juillet 2018Date d'inscription 18 septembre 2018 Dernière intervention - 30 juil. 2018 à 23:15
Je ne connais pas parfaitement les autres religions c'est pour cela que j'émettais l'hypothèse sur les autres religions.
De toute manière , le droit est clair sur un point "le corps est inviolable" ; la seule exception réside dans le cas du code civil - article 16 :
"16-3 Il ne peut être porté atteinte à l’intégrité du corps humain qu’en cas de nécessité thérapeutique pour la personne.
Le consentement de l’intéressé doit être recueilli préalablement."

Quant au fait qu'il soit mineur au moment des faits ça emmène pleins de possibilités de défense notamment dans le cas où la mère était majeure !

Il ne faut pas oublier tout les détails que composent les moments des faits car le diable se cache dans les détails et en bon avocat du diable je donne des pistes...

Il ne faut pas oublié qu'on est pas ici pour dire que telle ou telle action est bien ou mauvaise mais bien pour donner des réponses impartiales ! En aucun cas, j'ai dit que j'étais pour ou contre !
sleepy00 12870 Messages postés mardi 31 juillet 2012Date d'inscription 11 octobre 2018 Dernière intervention - 30 juil. 2018 à 23:51
oui mais vos pistes sont fausse

j'ai répondu,
pour une prise de sang ok, un test adn par test salivaire ce n'est pas une atteinte au corps humain
mais en effet on ne peux pas l'obliger par la force à faire un test adn

sauf qu'en cas de refus, le juge se basera sur les preuves présentées
et en plus se dire "si ce n'est pas lui, il n 'avait qu'a faire le test pour le prouver"
dans la plus part des cas, un refus, accompagné de preuve suffisante par la mère d'une relation au moment de la conception, aboutira à déclarer la personne comme le père.

la minorité n'a aucune incidence, on est pas en pénal dans l'histoire on ne recherche pas si il est responsable ou pas d'une action
la question c'est, est il le père ou pas ?
ce n'est pas parce qu'il était mineur qu'il ne sera pas le père.
espsie 125 Messages postés lundi 16 juillet 2018Date d'inscription 18 septembre 2018 Dernière intervention - 31 juil. 2018 à 00:29
La vraie question c'est plutôt : j'ai fait ma vie et comment puis-je faire pour ne pas être opportuné ?

Ce à quoi je répondrai qu'il y a bien des moyens pour arrêter des procédures en cours notamment si la mère se rétracte ! Et le fait de pouvoir prouver qu'il y a eu abus sur mineur pourrait jouer dans la balance...
Je ne dis pas que c'est le cas mais que c'est une piste possible...

"Pas de procédure, pas de test !
Pas de test, pas de père !
Pas de père... Pas de père !"
sleepy00 12870 Messages postés mardi 31 juillet 2012Date d'inscription 11 octobre 2018 Dernière intervention - 31 juil. 2018 à 00:45
Donc votre conseil c'est de faire une dénonciation calomnieuse et des fausses accusations ...
histoire qu'en plus il risque une condamnation pénale...

on est quand même sur un forum de droit.
espsie 125 Messages postés lundi 16 juillet 2018Date d'inscription 18 septembre 2018 Dernière intervention - 31 juil. 2018 à 00:58
Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit !

On clôt là cette discussion car elle n'apporte plus aucune plus-value.
Commenter la réponse de espsie
Commenter la réponse de Lili
Commenter la réponse de Lili

Dossier à la une