Refus de pension [Résolu]

Enola90 - 16 juil. 2018 à 13:21 - Dernière réponse : Ysabe_l 8483 Messages postés vendredi 12 avril 2013Date d'inscription 19 octobre 2018 Dernière intervention
- 18 juil. 2018 à 06:55
Bonjour,

Mon conjoint a appris que l'enfant qu'il croyait être le sien, ne l'ai finalement pas mais que le père n'est autre que le conjoint de son ex-femme. En effet, elle l'a donc trompé avec le compagnon de sa sœur à elle pendant qu'ils étaient mariés. Mon compagnon lui verse une pension mensuelle de 120€ par décision de justice et le en garde un week end sur deux et la moitié des vacances scolaires. Il aime cet enfant (il a bientôt 8 ans), mais trouve que c'est du foutage de g*** que de continuer à payer cette pension. Ils ont leur fils presque tout le temps et quelqu'un d'autre leur donne des sous pour les aider à subvenir à ses besoins.
On voudrait savoir s'il y a un moyen légal pour arrêter de payer cette pension.
Merci de votre aide
Afficher la suite 

Votre réponse

11 réponses

Meilleure réponse
Ysabe_l 8483 Messages postés vendredi 12 avril 2013Date d'inscription 19 octobre 2018 Dernière intervention - 16 juil. 2018 à 16:12
3
Merci
Bonjour

Si la reconnu cet enfant et à participé à son éducation plus de 5 ans sa filiation et les devoirs qui vont avec ne peuvent plus être contestés.

Merci Ysabe_l 3

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13305 internautes ce mois-ci

sophiag 38355 Messages postés samedi 20 décembre 2008Date d'inscriptionContributeurStatut 19 octobre 2018 Dernière intervention > Ysabe_l 8483 Messages postés vendredi 12 avril 2013Date d'inscription 19 octobre 2018 Dernière intervention - 17 juil. 2018 à 10:18
Re Ysabé
Les conditions pour obtenir ce délai de rallonge sont tellement exceptionnels, sachant que l’intérêt de l'enfant passera avant toute considération personnelle, il n'y a pratiquement aucune chance. On part du postulat des 5 ans déja car meme 4 ans et demi, le risque de se voir refuser une contestation de paternité est réel.

Le plus grand drame pour un enfant , qui n'a rien demandé, c'est bien qu'un jour la Justice lui dise " tu n'es pas l'enfant du père qui t'a élevé et fais croire que tu l'étais".
..
Ysabe_l 8483 Messages postés vendredi 12 avril 2013Date d'inscription 19 octobre 2018 Dernière intervention - 17 juil. 2018 à 11:29
Merci des précisions. Je crois que même sur le site service-public.fr ils ne donnent que le délai de 5 ans.

Oui j'imagine le traumatisme pour l'enfant ! Et pour le père s'il n'était pas au courant qu'il ne l'était pas aussi. Sur ce point bien contente d'être une femme, je n'aurai jamais de doute.
sophiag 38355 Messages postés samedi 20 décembre 2008Date d'inscriptionContributeurStatut 19 octobre 2018 Dernière intervention > Ysabe_l 8483 Messages postés vendredi 12 avril 2013Date d'inscription 19 octobre 2018 Dernière intervention - 17 juil. 2018 à 12:45
Ils parlent bien de la rallonge sur le site public des 10 ans,en l'absence de reconnaissance officiel (donc ce n'est pas le cas ici, sans l'avoir élevée , ni contribuer financièrement ) sans oublier que la cour de cassation semble s'y opposer dans l’intérêt suprême de l'enfant inscrit dans la Charte International des droits de l'enfant, particulièrement ,

Notons que l'avocat est obligatoire et nous avons des jurisprudences ou le père était fondé à demander l'annulation de sa paternité pour des cas assez particulièrement douloureux et qu'ils n'ont pas obtenu gain de cause.
Bonsoir Ysabe,

Je vous remercie d'avoir pris le temps de nous répondre. On en tiendra compte pour prendre une décision.
Certes il y a les droits suprême de l'enfant mais en tant qu'adulte innocent, on a l'impression de compter pour du beurre. Son ex-femme savait parfaitement qu'il n'était pas le père. Je ne comprend pas qu'il n' y ait aucune loi qui s'applique dans ce genre de situation. Donc une personne a le droit de reconnaître un enfant jusqu'à l'âge adulte, mais on a que 5 ans pour contesté sa paternité? Elle devrait être punie pour ce qu'elle a fait à son fils et à son ex-mari. De le souffrir comme ça tous les jours me crève le cœur.

Merci encore pour toutes ces infos et bonne soirée à vous.
Ysabe_l 8483 Messages postés vendredi 12 avril 2013Date d'inscription 19 octobre 2018 Dernière intervention - 18 juil. 2018 à 06:55
En fait dans ce domaine toutes les lois sont dans l'intérêt de l'enfant et non des parents.

Vous imaginez si à 10 ans on vous avait dit que votre père n'était pas votre père et qu'il ne voulait donc plus jamais avoir à faire à vous ?

Déjà apprendre une adoption est un choc pour un enfant. Apprendre que son père n'est pas son père et qu'en plus du coup il ne veut plus vous voir, plus participer à votre vie.

L'enfant le prend comme un rejet fort : il ne m'a jamais aimé, il n'était là que parce qu'il croyait être mon père mais moi en tant que personne je ne vaut rien ! Personne n'est capable de m'aimer.

Votre mari est victime des agissements de la mère mais le plus victime et le plus faible dans l'histoire c'est l'enfant. C'est lui que la justice veut protéger.
Commenter la réponse de Ysabe_l
Maman-power 356 Messages postés jeudi 28 juin 2018Date d'inscription 16 juillet 2018 Dernière intervention - Modifié par Sourisverte2 le 16/07/2018 à 14:12
-1
Merci
il faut saisir un juge et demander l'annulation de filiation (paternité en l'occurence)

votre conjoint perdra alors tout ses droit sur l'enfant.

Si vous souhaiter simplement revoir la PA (c'est à dire qu'il continue à assumer ses droit de "pere" sur l'enfant mais sans payer de pension) c'est impossible , ce n'est pas à la carte

https://www.village-justice.com/articles/Comment-annuler-filiation,13335.html
Non, il veut laisser tomber tous ses droits.
Il sait bien que ce n'est pas à la carte.
Commenter la réponse de Maman-power

Dossier à la une