Frais de garde véhicule volé [Résolu/Fermé]

- - Dernière réponse : AntiEnrayage
Messages postés
368
Date d'inscription
dimanche 29 mai 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
22 juillet 2019
- 11 juil. 2018 à 19:57
Bonjour,

La société de dépannage missionné par la police pour récupérer mon scooter retrouvé après avoir été volé me réclame 450 euros de gardiennage (pour 20 jours) à raison de 15 euros par jour (2 fois plus cher que la fourrière pour un scooter). Ni la police, ni le garage ne m'a informé des frais qui courraient. Les horaires du commissariat et du garage m'ont empêché de récupérer mon véhicule rapidement.
Les tarifs pratiqués ne sont ils pas encadrés que par les mêmes règles que les tarifs de fourrière? Quels recours pour ne pas payer des frais qui équivalent quasi la valeur du scooter?

D'avance merci
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
368
Date d'inscription
dimanche 29 mai 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
22 juillet 2019
160
0
Merci
Bonjour,

On retrouve votre scooter volé et vous mettez 20 jours pour le récupérer ??? Un truc m'échappe ...

Cdt
Merci pour cette non réponse qui ne m’apporte aucune aide. Mais puisqu’il faut se justifier : oui 20 jours quand on vous impose d’aller 2 fois au commissariat en heure de bureau et que ça prend minimum 2 heures, qu’on vous envoie dans un garage perdu dans la cambrousse fermé le Week-end et à 18h en semaine (et quand vous y allez à 17:30 et que c’est déjà fermé) et qu’en vois avez un job qui ne vous permet pas d’en prendre 3 jours d’en congés pour faire toutes c’est démarches, oui, ça prend 20 jours. Surtout quand personne ne vous a informé que des frais journaliers exorbitants sont décomptés. Donc AntiEnrayage, si vous n’avez pas de commentaire plus constructif merci de vous abstenir.
AntiEnrayage
Messages postés
368
Date d'inscription
dimanche 29 mai 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
22 juillet 2019
160 -
Ma question ne vous a pas plu, certes, mais les frais de gardiennage sont dus ! Je n'allais certainement pas crier au scandale pour vous plaire ...

Bien à vous néanmoins.
Dossier à la une