Information au locataire, travaux parties communes

mathieu.dr 1 Messages postés vendredi 6 juillet 2018Date d'inscription 6 juillet 2018 Dernière intervention - 6 juil. 2018 à 21:35 - Dernière réponse : rambouillet41 3251 Messages postés mercredi 27 janvier 2016Date d'inscription 22 septembre 2018 Dernière intervention
- 7 juil. 2018 à 07:38
Bonjour,

Actuellement locataire, les travaux de ravalement de façade sont en cours dans l'immeuble, m'obligeant à maintenir fermés mes volets entre 8h et 17h du lundi au vendredi (en plein été avec 30 degrés dehors), et dans l'obligation de laisser la terrasse vide.

Première question : j'ai été prévenu par un mot dans le hall de l'immeuble 48h avant le démarrage des travaux (le vendredi soir, pour début des travaux le vendredi). Quel est le délai légal pour informer le locataire ? Quelle est la manière de procéder pour l'informer ?

Deuxième question : les travaux ont débuté début Juin, depuis plus de 3 semaines. Quels sont les dédommagements à envisager et sous quelles conditions ?

Merci pour vos réponses,
Afficher la suite 

Votre réponse

8 réponses

Meilleure réponse
rambouillet41 3251 Messages postés mercredi 27 janvier 2016Date d'inscription 22 septembre 2018 Dernière intervention - 7 juil. 2018 à 07:38
1
Merci
Bonjour,

Dans un premier temps, vous avez du être prévenu pendant 30 jours par un extrait du PV de l'AG qui a décidé ces travaux. Si cela n'a pas été fait, il y a faute.... Attention, ceci a pu être affiché l'année précédente, voir l'année d'avant.

Je confirme que le texte des 21 jours ne concerne que les travaux intérieurs ce qui n'est pas le cas, la terrasse étant apparemment toujours utilisable hors les heures de travaux. (quand il fait chaud, il vaut mieux fermer les volets ;o) ). De plus rien ne dit qu'il faut fermer la fenêtre....

Mais je reconnais que le temps d'avertissement est très court, alors que cette date devait être connue du syndic (et du CS) depuis au moins 8 voir 15 jours.

Quant à une réduction/indemnisation sur votre loyer, vous ne risquez rien à demander mais ne comptez pas là-dessus pour vos cadeaux de Noel....

PS : je serai copro, je m'inquiéterai de la qualité finale du travail par de telles températures au moins pour la partie peinture ou reprise de ciments....

Merci rambouillet41 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13485 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de rambouillet41
anemonedemer 8369 Messages postés mardi 21 février 2017Date d'inscription 22 septembre 2018 Dernière intervention - 6 juil. 2018 à 21:42
0
Merci
Bonjour,
Le bailleur aurait en effet du vous prévenir à l'avance.
Dès lors que les travaux durent plus de 21 jours, vous pouvez demander une réduction de loyer.
Mais ne rêvez pas, il faudra peut être aller réclamer au tribunal. C'est vous qui voyez.
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31699
anemonedemer 8369 Messages postés mardi 21 février 2017Date d'inscription 22 septembre 2018 Dernière intervention > djivi38 20349 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 22 septembre 2018 Dernière intervention - 6 juil. 2018 à 22:10
Coucou. En fait je ne suis pas sure. Mais si il ne réclame pas il n'aura certainement rien ... donc ça vaut sans doute la peine d'essayer, non ?
anemonedemer 8369 Messages postés mardi 21 février 2017Date d'inscription 22 septembre 2018 Dernière intervention > anemonedemer 8369 Messages postés mardi 21 février 2017Date d'inscription 22 septembre 2018 Dernière intervention - 6 juil. 2018 à 22:12
Le texte exact :
Mais, si ces réparations durent plus de vingt et un jours, le prix du bail sera diminué à proportion du temps et de la partie de la chose louée dont il aura été privé.

il peut argumenter sur la privation de la terrasse
djivi38 20349 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 22 septembre 2018 Dernière intervention - 7 juil. 2018 à 01:40
Ai trouvé ceci :

« Depuis la loi ALUR du 24 mars 2014, le trouble subi par le locataire est indemnisable par le bailleur si les travaux durent plus de 21 jours.
Au-delà de 21 jours, le prix du bail est réduit à « proportion du temps et de la partie de la chose dont il a été privé. »
Toutefois, le locataire peut également obtenir réparation du préjudice causé.
Pour cela, les travaux doivent causer un préjudice du fait de leur exécution (…). (Cour de cassation, 3ème chambre, 27 novembre 1974).
Par exemple, le locataire pourra demander indemnisation au bailleur, lorsque les travaux réduisent l’espace habitable du logement de 30 ou 40%, ou lorsque les travaux entraînent la présence constante d’ouvriers dans le logement. »

La terrasse faisant partie du logement (car mentionnée sur le contrat de location), une indemnisation pour "réparation du préjudice causé" (= non jouissance complète du bien loué) devrait pouvoir être demandée.

cdt.
maylin27 23148 Messages postés mercredi 2 février 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 22 septembre 2018 Dernière intervention - 7 juil. 2018 à 06:50
coucou les filles,
sauf que la terrasse ne leur est pas interdite...... elle doit etre vide (hors mobilier) pour eviter des projections sur ces derniers.Rien n empeche d en profiter deja le soir car les ouvriers partent a 17 heures et le week end !
diminution de la jouissance certes, mais si les travaux avait lieu en hivers..... la question n aurait pas été posée je pense et les inconvénients auraient été les memes....
a noter que les volets fermés avec 30 ° Dehors, c est le seul moyen de ne pas faire entrer la chaleur.....
bonne journée
bonjour, Et normalement on ne doit pas entreposer du mobilier sur les tarrasses ou balcon.
Et comme les travaux ne sont pas dans le logement, il n'y a pas grand chose à attendre.
Vous pouvez vous renseigner directement auprès du syndic pour savoir jusqu'à quand vont se prolonger ces travaux, car ça commence à faire long si ce n'est que de la peinture. Cela peut activer les choses, si l'entreprise ne vient que pour occuper du temps perdu.
Commenter la réponse de anemonedemer

Dossier à la une