Harcèlement moral suite à un arrêt de travail

Signaler
Messages postés
8
Date d'inscription
jeudi 14 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
3 décembre 2019
-
Messages postés
8
Date d'inscription
jeudi 14 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
3 décembre 2019
-
Bonjour,

je me présente, Pierre, actuellement gestionnaire développeur d'applications dans une société angevine en CDI depuis plus de trois ans.

Après un retour d'arrêt maladie contracté suite à un surmenage (limite de burn-out), c'est à dire le matin même de mon retour, je me suis fait sévèrement réprimandé par mon directeur général, qui me reprochait d'avoir été en arrêt durant quelques jours et que ces quelques jours étaient donc perdu pour lui. J'ai eu le droit à diverses méchancetés gratuites auxquelles je n'ai même pas pu répondre étant donné qu'il s'agissait d'un monologue et qu'il ne m'a pas donné la parole. Suite à cela, je suis allé voir mon responsable N+1 (que je devais voir normalement dès mon retour) pour lui indiqué ce qui venait de se passer. Il ne comprenait pas et n'adhérait pas à ce que le DG venait de faire sachant qu'il lui avait averti que l'on devait se voir. Mais, il m'a simplement conseillé de prendre du recule et de ne pas prendre en considération les paroles de notre DG et également de comprendre que c'était "sa façon d'être" et qu'il pouvait être parfois impulsif.

Résultat, je me retrouve aujourd'hui, avec une boule au ventre, le stresse et la peur d'aller au travail. Je ne dors pas la nuit, un problème de santé resurgit et j'ai peur de me remettre en arrêt par crainte des représailles de notre DG..

Je dois voir la médecine du travail la semaine prochaine et j'ai également averti un membre de notre DUP (délégués du personnel) sur les faits qui se sont déroulés.

Aujourd'hui, je suis clairement en position de partance mais je ne sais pas quelles solutions s'offrent à moi étant donné que je ne veux pas perdre mes droits !

Ce qui se passe pour moi s'avère être du harcèlement moral étant donné qu'il n'avait pas à me prendre entre deux portes pour me fustiger alors que je n'étais déjà pas bien psychologiquement.

Que me conseillez vous ?

2 réponses

Messages postés
34284
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
19 novembre 2020
7 095
Bonjour soit d'aller voir un psychiatre soit de mettre cela derrière la porte
Ce n'est pas normal de se mettre dans des États pareils pour une remontrance
Messages postés
8
Date d'inscription
jeudi 14 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
3 décembre 2019
>
Messages postés
5835
Date d'inscription
mardi 6 juin 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2018

Bonjour celeste

En faisant ça je perds mes droits ce qui n'est pas le but
Messages postés
5835
Date d'inscription
mardi 6 juin 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2018
2 697
pas trop le choix , vous pouvez tenter de lui demander une rupture conventionnelle .... mais rêvez pas trop il aurait aucun intérêt a vous verser des indemnités alors que c'est vous qui voulez partir ...... ATTENTION NE FAITES PAS D ABANDON DE POSTE surtout , la pire des options a surtout oublier
Messages postés
8
Date d'inscription
jeudi 14 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
3 décembre 2019

vous pensez ? car en allant voir la médecine du travail, en alertant sur mon état de santé, en étant appuyé par les délégués du personnel et surtout les propos qu'il m'a tenu ça ne peut pas plaider en ma faveur ?
Messages postés
5835
Date d'inscription
mardi 6 juin 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2018
2 697
vous avez des témoins sur votre lieu de travail prêt a vous appuyer concrètement ?
Messages postés
8
Date d'inscription
jeudi 14 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
3 décembre 2019
>
Messages postés
5835
Date d'inscription
mardi 6 juin 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2018

sur le contenu de la discussion avec le DG non, nous étions dans son bureau, fermé. Par contre, j'ai tout noté, j'ai également prévenu mon responsable hiérarchique, mon rdv avec la médecine du travail (je ne suis pas un cas isolé dans l'entreprise), mon rdv avec un délégué du personnel où j'ai pu lui expliqué toute la situation, la prévenir de mon rdv avec la médecine du travail. Et mon état de santé s'aggrave ! Je vais donc après coup aller voir mon médecin pour également le prévenir et réfléchir aux dispositions que je devrais mettre en place.
Messages postés
13526
Date d'inscription
mardi 1 janvier 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 novembre 2020
1 019
Bonjour

Un harcèlement moral ce n'est pas une altercation ou remontrance aussi difficile soit-elle à avaler pour vous.
Cherchez un autre travail, et quand vous aurez trouvé vous démissionnez.

Cdlt
Messages postés
5835
Date d'inscription
mardi 6 juin 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2018
2 697
bonsoir durock, oui exactement ce que je pense le mieux , même si des antécédents avec ce patron ça reste difficile a prouver sans témoignages
Messages postés
8
Date d'inscription
jeudi 14 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
3 décembre 2019

il y a les témoignages recueilli par les délégués du personnel et la médecine du travail et mon état de santé qui est réellement altéré
Messages postés
5835
Date d'inscription
mardi 6 juin 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2018
2 697
et bien faites vous verrez bien la suite , mais j'utiliserais mon énergie a chercher ailleurs au lieu de courir après d'hypothétiques poursuites .... imaginez une suite qui ne vous conduit pas où vous souhaitez ça risque de vous plomber encore plus que vous n'êtes actuellement ce qui sera plus dur encore pour chercher un autre travail après .... à vous de voir
Messages postés
13526
Date d'inscription
mardi 1 janvier 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 novembre 2020
1 019
Il est extrêmement, extrêmement difficile de gagner dans une affaire de harcèlement. C'est regrettable mais c'est ainsi.
Il y a des associations d'aide spécialisées en cela. Bien se renseigner avant d'agir.
Messages postés
8
Date d'inscription
jeudi 14 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
3 décembre 2019

oui de toute manière, je vais comme vous me le conseiller regarder ailleurs. Puis je vais faire des démarches pour au moins alerter, me protéger. Je ne prendrais évidemment pas de décisions sur un coup de tête, ce n'est pas le but. Et si vraiment ça s'empire, j'irai consulter mon médecin.
Dossier à la une