AAH - Frais hébergement

Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 15 mai 2018
Dernière intervention
15 mai 2018
- - Dernière réponse : LA CURATÉLAIRE
Messages postés
46
Date d'inscription
samedi 5 janvier 2013
Dernière intervention
12 janvier 2019
- 12 janv. 2019 à 17:14
Bonjour
J'ai lu que je pouvais déduire de mes impôts au titre de frais d'hébergement la somme forfaitaire de 3445€, quand l'enfant est porteur de handicap et qu'il est rattaché à notre foyer fiscal.
Mon fils touche l'AAH. Est-ce considéré comme "ressources faibles"?
Cordialement
Anne
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Messages postés
46
Date d'inscription
samedi 5 janvier 2013
Dernière intervention
12 janvier 2019
88
0
Merci
Chère Madame permettez de répondre en deux temps.
Sur votre première question vous avez le choix :
- soit de déduire la somme forfaitaire de 3 500 € relative aux pensions alimentaires
- soit de rattacher votre enfant à votre foyer fiscal et d'augmenter le nombre de part de votre quotient familial
Sincères salutations
Commenter la réponse de LA CURATÉLAIRE
Messages postés
46
Date d'inscription
samedi 5 janvier 2013
Dernière intervention
12 janvier 2019
88
0
Merci
Chère Madame, sur votre seconde question :
Le rattachement d'un adulte handicapé au foyer fiscal de ses parents n'a pas d'impact sur le calcul du montant de son AAH.

Le foyer fiscal d'un contribuable regroupe le cas échéant son conjoint, son partenaire lié par un pacte civil de solidarité (PACS), ses enfants mineurs ainsi que, optionnellement, les personnes invalides qu'il héberge sous son toit. L'enfant majeur bénéficiaire de l'allocation aux adultes handicapés (AAH) possède son propre foyer fiscal. L'allocataire peut opter, quel que soit son âge, pour le rattachement de son foyer à celui des ses parents s'ils en sont d'accord. Les ressources prises en considération pour l'attribution et le calcul du montant de l'AAH s'entendent donc du total des revenus nets catégoriels de l'allocataire uniquement, et non de celui de son foyer de rattachement.(Sources : Code de la sécurité sociale - Article R532-3, Code général des impôts - Article 6)
Sincères salutations
Commenter la réponse de LA CURATÉLAIRE
Dossier à la une