Consolidation rejeté par expert mandaté perte IPP?

Nice3006 5 Messages postés dimanche 25 mars 2018Date d'inscription 11 avril 2018 Dernière intervention - 11 avril 2018 à 08:33 - Dernière réponse :  AM
- 15 mai 2018 à 12:03
Bonjour, j ai contesté une date de consolidation faite par le médecin conseil de la cpam suite a un AT, l expert me donne raison en répondant non au 2 questions posées par la CPAM du coup je ne suis pas consolidée je vais a nouveau percevoir des IJ et surtout mon opération va être prise en AT.

, j avais reçu une lettre RAR me notifiant on IPP et mon taux qui au départ était de 18% mais a été ramené a 8% pour raison d antériorité ce qui a été rejeté par l expert.

Ma question est la suivante comme je ne suis plus consolidée je perds mon IPP, et surtout comme l expert dit qu' il n y a pas la preuve d antériorité vais je récupérer mes 10%

merci
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

rosieres1 4270 Messages postés samedi 11 janvier 2014Date d'inscription 20 juillet 2018 Dernière intervention - 11 avril 2018 à 09:15
0
Merci
Bonjour,
Impossible de vous donner un avis sans connaitre la chronologie des faits.
La date de consolidation contestée est elle intervenue à la suite d'une rechute? quelles sont les dates de la rechute et de la consolidation?
Votre médecin vous a t il délivré des prolongations de repos au delà de la date de consolidation ?
A quelle date le taux de 18% vous a t il été notifié?
A quelle date la diminution du taux vous a t elle été notifiée?
Avez vous contesté cette dernière notification devant le TCI?

-
Cordialement
L"expertise favorable a annulé la consolidation et donc votre taux IPP qui est réputé n avoir jamais été fixé .Votre AT se prolonge et le MC devra à nouveau vous consolider avec éventuellement séquelles et taux IPP si besion.
Votre contestation devant le TCI sera sans objet.

salutations
Commenter la réponse de rosieres1
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une