Dépression post licenciement

Signaler
-
 Utilisateur anonyme -
Bonjour à tou-te-s,

Pour résumer très vite, qq mots sur ma situation : j'ai été salarié depuis 1997 dans la même "entreprise", et j'ai été élu DP / CE depuis 2002, et ensuite DS en 2014 (je crois). Depuis cette dernière nomination, j'ai eu des engagements syndicaux et ai été de moins en moins présent dans mon lieu de travail.

Quelques mois après, j'ai subi ce que je décris comme un harcèlement moral, mon employeur m'annonçant fin 2014 qu'il allait supprimer mon poste ("mais pas mon emploi" sic), puis des remarques, etc je ne vais pas m'étaler à part si vous voulez les détails...

Suite à cela, j'ai commencé mon burn out, et en 01-2015, mon médecin traitant m'a arrêté. Cet arrêt a été prolongé, et au fur et à mesure des mois, mon employeur m'envoyait des courriers, avec une proposition de nouvel emploi (obligation de reclassement étant donné mon statut de salarié protégé par mes mandats).

J'ai eu différents rendez-vous avec lui, et au bout du compte, j'ai refusé.

Je me suis rendu x fois à la DDTEFP, et l'inspectrice m'a soutenu. Elle a rencontré pendant cette période plusieurs fois mon employeur. En accord avec elle, nous avons décidé de négocier mon départ.

J'ai donc été licencié économique en 03-2016. Lors des 2 entretiens que j'ai eus avant ce licenciement, j'ai bien fait comprendre à mon employeur que j'avais la certitude que ma suppression de poste était liée à mes engagements syndicaux et du coup mes absences liées ; il a nié, forcément, c'est illégal.

Mais du coup, j'ai pu marchander mon indemnité de départ au double de l'indemnité conventionnelle (je donnerai le montant si besoin, mais pas en public, mais il m'a fait signer une clause de confidentialité).

"Je me voyais déjà" comme dirait l'autre, mais 2 ans après, je suis toujours en dépression et ne me sent pas reprendre un poste. Du coup, je suis en procédure de divorce, vit à l'envers, tout perdu.

Ma question : ce ne sera pas les PdH, mais que puis-je faire pour faire reconnaître la maladie qui me ronge depuis maintenant 3 ans ?????

Merci.

PS : le DG qui m'a fait vivre cela et licencié est depuis parti à la retraite, mais "l'entreprise" existe encore.



3 réponses

Bonjour vous avez été licencié pour motif économique et non pour inaptitude donc pour un faux motif qui a été "rémunéré " par une indemnité supra legale donc je ne vois pas comment justifier un procès

Bonjour,

d'où ma question. Ce n'est pas trop le licenciement en lui-même que je veux attaquer, mais le fait que depuis, mon état de santé ne s'est pas amélioré.

Donc quelle serait la juridiction compétente ?

A+
Messages postés
35017
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
30 juillet 2021
7 669
je ne vois pas du tout comment vous aider la dépession est aussi un état général on pourra dire que votre couple allait mal et qu'à cause de cela vous etes depressif et que ce n'était pas le boulot
perso je tournerai la page il est inutile de ressasser ses malheurs
sortez voyez du monde regardez les annonces
à trop se morfondre on passe à coté de savie

Sauf que j'ai été en dépression avant mon licenciement, j'ai été en arrêt 1 an avant. Le licenciement est survenu durant mon arrêt.

Donc en fait, c'est ce boulot qui m'a rendu malade.

Mais comme toi, je ne vois pas trop comment me retourner, d'où la bouteille à la Mer jetée ici :-)

A+
Petit clin d'oeil mon fils va sur badoo c'est gratuit essaie et surtout cherche du travail
Utilisateur anonyme > Tania57
Rien à foutre de badoo, je ne cherche pas une femme...
Mais un travail j'espère et désolée que mon humour ne vous ai pas fait sourire bonnes continuation
Utilisateur anonyme > Tania57
Pas de soucis.

Merci.