Compte bloqué par ma banquière [Résolu]

Lilie - 28 janv. 2018 à 17:32 - Dernière réponse :  Lilie
- 30 janv. 2018 à 10:40
Bonjour,
Samedi midi je reçois un coup de fil de ma banquière me posant des questions intrusives. Je m'énerve et cela finit en eau de boudin. Tout cela pour un retrait de 3000 euros et des chèques qui dépassent mon salaire (ce qui est absolument faux). Mon compte est très largement créditeur. Je n'ai eu jamais aucun découvert. Bref. A 14 heures je vais faire le plein. Paiement refusé. Impossible de retirer de l'argent. Je vais consulter mes comptes en ligne et là tous mes plafonds sont à zéro. J'appelle le numero durgence de la banque qui me dit que ca a été fait dans mon agence et qu'ils ne peuvent rien faire.
Bref ma conseillère a bloqué mes comptes un samedi parce que nous avons eu une discussion houleuse qu'elle a elle même conclu par un " je vous fais parvenir un courrier".
A t elle le droit de faire ça ? Je veux un texte de loi parce que j'ai tellement la rage que je ne vais pas laisser passer ca.
Evidemment je vais retirer toit mon argent de cette banque ( crédit agricole).
Afficher la suite 

Votre réponse

17 réponses

+4
Utile
Bonjour,

"Elle me dit que je perçois des chèques supérieurs à mon salaire ce qui est faux"
"Cela fait 9 mois que je touche les chèques de salaire de mon mari sans que ça ne pose de souci"


Bon on récapitule : elle vous a posé des questions d'ordre légal, vous répondez à côté de la plaque en pensant qu'elle vous agresse et en ne lui disant pas la vérité, et vous vous étonnez qu'elle bloque votre compte. Même ici, à l'écrit, vous vous contredisez (voir moments choisis de votre post)

Dites lui la vérité, comme spécifié plus haut montrez lui les fiches de paie de votre mari. A noter qu'encaisser des chèques qui ne sont pas à votre nom est illégal.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Alors sous pretexte qu'elle est banquière et qu'elle a des doutes, elle a le droit de m'appeler un midi en me posant des questions sur mon salaire. Je ne l'ai jamais vu, elle ne m'a jamais appelé et je pense que je suis aussi en droit de me demander pourquoi elle m'appelle avec ce ton ultra méprisant et hautain.
Mais comme elle a des doutes, je dois me taire, et accepter le gel de mes comptes sans sourciller. Parce qu'elle est banquière.
Elle m'aurait appelé pour me proposer un rendez vous (je rappelle que je ne l'ai jamais rencontré), ou me dire qu'elle doit obtenir des réponses sur certains points.
Elle ne connaissait même pas son dossier (moi).

Mais comme elle est banquière je dois accepter c'est ça???
MaxVIL2 291 Messages postés samedi 9 avril 2011Date d'inscription 16 mai 2018 Dernière intervention > lilie - 29 janv. 2018 à 20:43
Alors sous pretexte qu'elle est banquière et qu'elle a des doutes, elle a le droit de m'appeler un midi en me posant des questions sur mon salaire.

Elle n'en a pas seulement le droit, elle en a le devoir.
Je peux vous assurer que si elle avait le choix, elle préférerait ne pas être obligé d'appeler les gens pour savoir d'où leur argent provient.
Oui, elle a le droit de vous appeler un midi (c'est d'ailleurs assez gentil, pour ne pas tomber sur les heures de travail "normales").
Après pour ce qui est du ton par téléphone, difficile a dire. Maintenant vous avez deux solutions : ou vous lui rappelez que vous êtes le client, que le ton employé n'était pas le bon, et vous lui donnez les informations légales dont elle a besoin (rappelons que vous êtes dans l'illégalité en encaissant les chèques de votre mari). Soit vous continuez dans votre querelle d'égaux, ne lui donnez pas ces informations, et continuez avec votre compte bloqué.

Bref, donnez lui ces infos, régularisez le compte de votre mari vu que vous n'avez pas le droit d'encaisser ses chèques, et changez de banque.

Bonne journée
Commenter la réponse de Komar
retraiteebret 156 Messages postés mercredi 17 janvier 2018Date d'inscription 29 janvier 2018 Dernière intervention - 28 janv. 2018 à 19:31
+3
Utile
Bonjour.
"Mon compte est très largement créditeur" et "tous mes plafonds sont à zéro" ???
Un banquier ne bloque pas le compte d'un client sans justification.
Commenter la réponse de retraiteebret
MaxVIL2 291 Messages postés samedi 9 avril 2011Date d'inscription 16 mai 2018 Dernière intervention - 28 janv. 2018 à 19:19
+2
Utile
Bonjour,

Les questions de votre banquière ne concernaient que des sorties d'argent ? ou également des entrées d'argent ?
Vous a-t-elle posé des questions sur l'origine des fonds et/ou la destination des fonds ?
Disons que son ton condescendant et menacant ont fait que ca s'est vite envenime. Elle m'a demandé sur des fonds qui entraient. Et dit que ça depassait mon salaire. Mais elle m'a surtout demandé si j'avais d'autres activites si j'avais un emploi si j'avais un compte joint.... Je lui ai demandé pourquoi elle me posait ces questions. Pas de réponses à part on va recommencer. Elle me dit que je perçois des chèques supérieurs à mon salaire ce qui est faux. Je lui explique pourquoi ces chèques mais elle a un ton menacant et finit par " je vous envoie un courrier".
J'en déduis qu'elle soupçonne quelque chose d'illicite mais elle ne peut pas me couper les vivres sans prévenir non ?
Aujourd'hui sans cb on n'est plus rien.

Bref je précise que je percois les chèques de mon mari qui n'a plus de compte. Et que j'ai retiré 3000 euros cette semaine pour un départ en vacances en fevrier. Mais he peux quand même disposer de mon argent librement ?
MaxVIL2 291 Messages postés samedi 9 avril 2011Date d'inscription 16 mai 2018 Dernière intervention - 28 janv. 2018 à 21:18
Ok, c'est plus clair.

Votre banquière est obligée de vous poser des questions sur l'origine des fonds si certaines opérations apparaissent comme suspectes. Dans le cas contraire, elle est en faute vis-à-vis de la loi et des obligations LAB-FT (plusieurs banques ont été lourdement sanctionnées pour ne pas avoir déclarer à Tracfin des opérations suspectes).
Ce qui complexifie la situation, c'est qu'elle n'a pas le droit de vous dire pourquoi elle vous pose ces questions.

Pour moi, votre banquière aurait pu se contenter d'une déclaration d'opérations suspectes à Tracfin. Le gel des avoirs immédiat est rare et souvent lié à des transactions vers des pays sous embargo ou des personnes précises.
Commenter la réponse de MaxVIL2
0
Utile
Sans se justifier ? Et bien pourtant si.
J'ai demandé à augmenter le plafond de retrait lundi pour pouvoir retirer ces 3000 euros. Chose qu'ils ont fait immédiatement. J'ai retiré cet argent sans souci. Elle m'appelle le samedi à 12h30 et à 14 h je ne peux plus rien faire.
Hormis ce retrait pour des vacances il ne se passe rien sur mon compte d'extravagant. Cela fait 9 mois que je touche les chèques de salaire de mon mari sans que ça ne pose de souci. Aucun courrier. Aucun mail. Aucun coup de fil.
retraiteebret 156 Messages postés mercredi 17 janvier 2018Date d'inscription 29 janvier 2018 Dernière intervention - 28 janv. 2018 à 20:13
Bonjour.
Si vous l'avez mise au courant de l'origine des chèques (salaire mari), et de l'utilisation des fonds en espèces retirés à la banque, la réaction de votre banquière est surprenante.
Pour "apaiser" la situation et la rassurer, montrez-lui les bulletins de salaire de votre mari, et la raison pour laquelle votre mari n'a pas de compte.
Toujours est-il que lorsque un banquier a quelque doute sur les mouvements d'un compte, ils peuvent informer la commission tracfin.
Commenter la réponse de Lilie
0
Utile
Mais elle a le droit d'avoir des doutes. Encore faudrait il me le dire au téléphone au lieu de me prendre de haut et d'utiliser un ton menacant.
En attendant avait elle le droit de tout bloquer sans me le dire ?
Fin mot de l'histoire. Dix minutes d'attente au téléphone pour entendre "vos plafonds sont rétablis ". Envoyez un mail à votre conseillère pour voir avec elle.
Elle a donc bien outrepassé ses droits.
"Elle a donc bien outrepassé ses droits. " Parce que vos plafonds sont rétablis, elle aurait outrepassé ses droits... ? Vos raccourcis ne sont pas très rassurants.
Il est fort probable que la personne qui vous a rétabli les plafonds ai, elle, outrepassé ses droits.

Je vais vous le dire une fois de plus vu que vous n'avez pas l'air de (vouloir) comprendre : encaisser des chèques au nom de quelqu'un d'autre est illégal. Si j'étais votre banquier, j'aurai pris les mesures nécessaires depuis longtemps : envoi du préavis pour clôture de vos comptes.
Euh alors laissez une famille sans argent c'est normal.
Les chèques sont à mon nom.
La banque nous a refusé un compte joint sous prétexte qu'il n'a qu'une carte de séjour d'un an. Aucune banque ne veut lui ouvrir de compte sous ce prétexte.
Nous l'acceptons et je perçois les chèques en mon nom. Mais si vous avez une autre solution je suis preneuse.
De toutes façons le problème sera résolu dans un mois quand il aura sa carte de dix ans.
"Euh alors laissez une famille sans argent c'est normal." Lorsqu'ils ne veulent pas justifier de l'entrée anormale d'argent sur un compte, ce n'est pas "normal", c'est la loi.

"je perçois les chèques en mon nom" Si ces chèques sont à votre nom, pas de problème. Mais dans ce cas, expliquez nous ceci : "Elle me dit que je perçois des chèques supérieurs à mon salaire ce qui est faux" Par déduction si vous encaissez des chèques pour votre mari, vous percevez bien de l'argent en plus de votre salaire, et c'est donc une obligation légale pour la banque que de savoir la provenance de ces fonds.
Les chèques sont à mon nom en accord avec l'employeur de mon mari. Elle le sait depuis juillet et leur refus de compte joint. Puisqu'elle m'avait appelé pour me demander déjà l'origine des chèques. Elle m'avait parlé du droit au compte. Nous avons suivi cette procédure. Une banque à été forcé de lui ouvrir un compte qu'elle a aussitôt refermé. C'était la troisième fois donc au bout d'un moment leur droit au compte c'est une belle connerie et on a aussi autre chose a faire que d'ouvrir un compte pour trois semaines.

Bref je ne retire jamais de liquide sauf ces trois mille euros car nous partons en vacances à l'étranger. Elle le sait aussi. Sinon je nenrichis que carrefour et Netflix.
Commenter la réponse de Lilie
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une