Jour de repos retour de formation

Pht8 - 3 janv. 2018 à 20:55 - Dernière réponse : Raymond PENTIER 45615 Messages postés lundi 13 août 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 27 avril 2018 Dernière intervention
- 4 févr. 2018 à 05:13
Bonjour,

Je suis actuellement en formation professionnelle depuis le 1er juin et qui se finit le 19 janvier. C'est dans le cadre d'un Fongecif CDI. Je suis sur un contrat de 30h avec deux jours de repos par semaine. L'employeur me demande de travailler le samedi sous prétexte qu'il est obligé car ils ne donnent pas de repos le samedi. Du coup j'aurais fait une semaine à 39h (la formation se fait sur 32h semaine) avec un jour de repos.

L'employeur est il en droit de faire ça? Ou puis je avoir mon samedi en repos étant donné que je n'en ai pas eu de la semaine?

Merci d'avance pour vos réponses.
Afficher la suite 

2 réponses

Répondre au sujet
MimiMouette 1850 Messages postés samedi 22 avril 2017Date d'inscription 21 avril 2018 Dernière intervention - 3 janv. 2018 à 23:57
0
Utile
Bonjour,
6 jours de travail consécutifs, 1 repos hebdomadaire de 24h, et un temps de travail inférieur au maximum autorisé : votre employeur est parfaitement dans son droit.
Commenter la réponse de MimiMouette
Raymond PENTIER 45615 Messages postés lundi 13 août 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 27 avril 2018 Dernière intervention - 4 févr. 2018 à 05:13
0
Utile
Il vaut mieux interroger l'inspecteur du travail.
Mais pour moi, pendant la durée de la formation, le salarié ne doit pas mettre les pieds dans l'entreprise.
En cas d'accident du travail ou d'accident de trajet, et même en cas d'incident dans l'entreprise, la Sécurité Sociale, les assurances et les mutuelles refuseraient d'entrer en action, la convention de stage stipulant le lieu où l'activité du salarié se réalise, et qui est le centre de formation.
Et il faudrait que l'employeur paye les 7 h du samedi en heures supplémentaires !
Commenter la réponse de Raymond PENTIER
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une