Délai de prescription crédit à la consommation

vivi1081 2 Messages postés mardi 19 décembre 2017Date d'inscription 19 décembre 2017 Dernière intervention - 19 déc. 2017 à 16:38 - Dernière réponse : Marley-18 2983 Messages postés jeudi 4 janvier 2018Date d'inscription 24 mai 2018 Dernière intervention
- 10 févr. 2018 à 16:59
Bonjour,
J'ai besoin d'aide.
Avec mon ex conjoint nous avions contracté plusieurs crédits a la consommation qu'il nous a été difficile de rembourser.Nous avons donc dépose un dossier de surendettement qui a été accepté.
Par la suite nous nous sommes séparés...avec 2 enfants a charge je n'ai pas pu continuer à payer et mon ex n'a pas payé non plus...
Des huissiers m'ont contacté car je suis ma seule de nous 2 à avoir un CDI,j'ai réglé toute les dettes et la un organisme me contacte car il resterai un crédit a régler.
Le seul qui n'a jamais été réclamé.
Il a été contracté il y a 10 ans.Le dossier de surendettement date de
2010.
N'y a t'il pas de délai de prescription?
Afficher la suite 

Votre réponse

30 réponses

+1
Utile
Bonjour,

Il faudrait savoir s'il y a un titre exécutoire. S'il n'y en a pas, il y a prescription.
Si vous devez leur demandez quelque chose, c'est simplement s'ils disposent de ce titre exécutoire. Ne leur dite rien d'autre qui pourrai avoir pour effet de relancer la dette.

Bonne journée
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
vivi1081 2 Messages postés mardi 19 décembre 2017Date d'inscription 19 décembre 2017 Dernière intervention - 19 déc. 2017 à 16:56
Titre exécutoire?C'est a dire décision de justice?
Afrikarnak 23152 Messages postés lundi 12 octobre 2009Date d'inscriptionContributeurStatut 24 mai 2018 Dernière intervention - 19 déc. 2017 à 19:00
Commenter la réponse de Komar
+1
Utile
Bonjour,

S'ils menacent d'engager une procédure judiciaire, c'est qu'ils n'ont pas de titre exécutoire.

NE BOUGEZ PAS..
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Marley-18 2983 Messages postés jeudi 4 janvier 2018Date d'inscription 24 mai 2018 Dernière intervention - 10 févr. 2018 à 16:57
Depuis le temps qu'ils te menacent, s'ils avaient pu saisir ils l'auraient fait..
Viviludo65 > Marley-18 2983 Messages postés jeudi 4 janvier 2018Date d'inscription 24 mai 2018 Dernière intervention - 10 févr. 2018 à 16:59
Oui depuis fin novembre !!!
Marley-18 2983 Messages postés jeudi 4 janvier 2018Date d'inscription 24 mai 2018 Dernière intervention > Viviludo65 - 10 févr. 2018 à 16:59
Allez, on arrête nos échanges, sinon à Noël on y est encore.
Ayant déjà eu affaire aux huissiers avec mon dossier de surendettement effectivement ils n'ont pas agi comme ça...
Soit courrier ou appel téléphonique pour convenir d'un rdv...mais jamais si tard!!!
Marley-18 2983 Messages postés jeudi 4 janvier 2018Date d'inscription 24 mai 2018 Dernière intervention > Viviludo65 - 10 févr. 2018 à 16:58
Oublies et passes à autre chose, ils vont capituler.
Commenter la réponse de Marley
0
Utile
Bonjour j'ai encore reçu un courrier aujourdhui me disant qu'ils vont diligenter une procédure judiciaire a mon encontre.
Êtes vous sûrs qu'ils n'ont aucuns droits?
Afrikarnak 23152 Messages postés lundi 12 octobre 2009Date d'inscriptionContributeurStatut 24 mai 2018 Dernière intervention - 18 janv. 2018 à 17:21
Re:

La méthode d'intimidation destinée à 'ramollir' le 'Client' fonctionne dirait on..

Comme déjà dit par Bob: Normal, ils vous mettent la pression pour vous pousser à la faute..
Laisse les brailler
... La lassitude les gagnera bientôt.. Ne bouge surtout pas!

Dans le cas présent l'Officine se tire une balle dans le pied: ils vont diligenter une procédure judiciaire a mon encontre.

Ce qui voudrait dire qu'il n'y a RIEN à ce jour.

Il est trop tard pour eux d'entreprendre quoi que ce soit.. Le seul 'droit' existant est de te réclamer 'à l'amiable' (De façon 'musclée'..). Tu as, de ton coté, droit absolu de ne pas donner suite..

A+
Merci de tous ces conseils....
Commenter la réponse de Viviludo65
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une