Als supprimée en janvier!

EMILIE - 7 déc. 2017 à 16:56 - Dernière réponse :  JLEVwilliam
- 8 août 2018 à 17:20
bonjour

mon als est supprimée en janvier 2018
En 2016, je n'ai eu que 646€ de revenus + mon rsa

je ne comprends pas...

pouvez vous m'expliquer?

merci!
Afficher la suite 

Votre réponse

10 réponses

Meilleure réponse
1
Merci
Bonjour,

J'ai appelé la caf ce matin et il s'avère qu'ils n'ont pas reçu ma quittance de loyer de juillet 2017.
Mon gestionnaire me l'a donc envoyé en express par mail.
Par ailleurs ce dernier m'a dit qu'il l'a déjà fait... bizarre...
J'ai donc filé à la poste poster ma lettre en recommandé avec AR.
Affaire à suivre...

Merci EMILIE 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 14078 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de EMILIE
0
Merci
Avec 646€ de revenus salariés, en tout, sur l'année, ce n'est pas possible...
Surtout que je ne suis, donc, pas imposable..
Commenter la réponse de EMILIE
0
Merci
En 2013 par exemple j'ai touché environ 850€ + mon rsa et on ne m'a pas enlevé mon als en 2015...
Commenter la réponse de EMILIE
0
Merci
Bonjour,
Merci pour votre réponse.
Je ne suis pas salariée en ce moment.
J'ai juste fait une vacation en 2006.
reglededroit 2 Messages postés jeudi 7 décembre 2017Date d'inscription 7 décembre 2017 Dernière intervention - 7 déc. 2017 à 18:08
Alors si vous ne travaillez pas pour le moment, votre situation est curieuse. A moins que vous ayez un patrimoine conséquent, ou que votre loyer soit considéré comme trop onéreux, ou votre logement insalubre, je ne vois pas par quelle règle juridique la CAF se fonde pour supprimer vos droits à l'ALS pour 2018. Avez-vous pris RDV avec eux, afin d'en savoir davantage ?
Commenter la réponse de EMILIE
Ysabe_l 8324 Messages postés vendredi 12 avril 2013Date d'inscription 8 août 2018 Dernière intervention - 7 déc. 2017 à 18:12
0
Merci
Bonjour

Contactez votre caf.

Mais si il n'y a pas de raison à une suppression il y a des chances que ce soit une fausse alerte. Je m'explique, j'ai eu le cas 4 ans de suite dans mon ancien logement, comme en janvier ils recalculent les droits en décembre ils préviennent qu'il n'y a plus de droit, puis ils font les calculs et envoient la notification avec les bons droits. C'est ce qu'ils m'avaient expliqué par téléphone la première fois et en effet ça a toujours été comme ça par la suite. Passez un coup de fil ou faites un mail pour être rassuré.
Commenter la réponse de Ysabe_l
0
Merci
Mon loyer est de 476€
Oui j'ai pris rdv
Mais j'aurai aimé avoir des avis sur ce forum avant
Commenter la réponse de EMILIE
0
Merci
Ça m'angoisse à mort !!!
Je vais quand même les appeler demain.
J'ai tenté aujourd'hui à 16h15...
Pffuuu ils ferment à 16h...
Commenter la réponse de EMILIE
JLEVwilliam - 8 août 2018 à 17:20
0
Merci
bonjour je touchais le RSA depuis plusieur mois. j'ai eu une période d'activité professsionelle pendant 2 mois, je l'ai declarer à la caf et à pole emploi, suite à ma fin de période d'essai je suis sans emploi, la caf à révalué mes droit et pendant 3 mois je ne touche pas de RSA
Par contre il ont révalué mon ALS en même temps et il m'ont diminé de moitier.
Que puis je faire ? Ma situation maintenant ce complique serieusement.
Commenter la réponse de JLEVwilliam
reglededroit 2 Messages postés jeudi 7 décembre 2017Date d'inscription 7 décembre 2017 Dernière intervention - 7 déc. 2017 à 17:45
-1
Merci
Bonjour Emilie,

Si vous travaillez actuellement et que vous ne percevez plus le RSA, la CAF va procéder à une évaluation forfaitaire (=reconstitution fictive des ressources). Elle va prendre votre bulletin de paie de novembre (primes incluses), le multiplier par 12, et se baser sur ce nouveau montant pour déterminer vos droits à l'ALS (article R532-8 du Code de la Sécurité Sociale : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006073189&idArticle=LEGIARTI000006750919&dateTexte=&categorieLien=cid%29.
Commenter la réponse de reglededroit
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une