Héritage neveu par alliance

MALBANDRE 1 Messages postés lundi 20 mars 2017Date d'inscription 20 mars 2017 Dernière intervention - 20 mars 2017 à 12:48 - Dernière réponse : condorcet 25415 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 21 avril 2018 Dernière intervention
- 20 mars 2017 à 13:08
j'ai un oncle et une tante qui sont mariés et n'ont pas d'enfants. Je suis le fils du frère décédé de ma tante. L'oncle (le mari) a un frère. Si ma tante décède la première tout doit aller chez mon oncle et lorsque ce dernier va décéder qui va hériter ?. Il n'y a aucun testament.
Dans le cas du décés en second de ma tante qui hérite ?
Merci de votre réponse.
Afficher la suite 

2 réponses

Répondre au sujet
doris33 39898 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - 20 mars 2017 à 12:57
0
Utile
Bonjour,

vous ne pourrez être considéré qu'héritier de votre tante, un neveu par alliance n'est pas héritier. Et à moins que votre tante fasse un testament en votre faveur, vous n'avez pas vocation à hériter.
Commenter la réponse de doris33
condorcet 25415 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 21 avril 2018 Dernière intervention - 20 mars 2017 à 13:08
0
Utile
Si ma tante décède la première tout doit aller chez mon oncle
Exact, en l'absence de testament.

et lorsque ce dernier va décéder qui va hériter ?.
Ses héritiers, ce que vous ne serez pas.

Il n'y a aucun testament.
Vous n'en savez strictement rien.
Vous le saurez au décès de votre tante.

Dans le cas du décés en second de ma tante qui hérite ?
En l'absence de testament de votre oncle par alliance, vous tante recueillerait sa succession.
Ensuite elle fera ce qu'elle voudra.
Soit elle ne fait rien, ses héritiers légaux seront ses frère ou soeur, ou ses neveux, leurs descendants.
Soit elle décide de léguer tout ou partie de ses biens à n'importe quelle(s) personne(s) de son choix.
Elle manifestera ses dernières volontés par testament.

Vous vous posez beaucoup de questions inutilement.
Les couples n'ayant pas (pu) assurer leur descendance prennent toujours (à 99 %) des dispositions de dernières volontés pour le "futur".

Tout apparaît au grand jour, lorsque la personne est parvenue à la fin des siens !
Commenter la réponse de condorcet
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une