Consolidation injustifiée

AxelleAxelle49 4 Messages postés samedi 14 janvier 2017Date d'inscription 14 janvier 2017 Dernière intervention - 14 janv. 2017 à 16:29 - Dernière réponse :  AxelleAxelle49
- 4 juil. 2018 à 22:03
Bonjour, je viens vers vous aujourd'hui car je suis complètement perdu.
Depuis le 21 octobre 2015 je suis en accident du travail suite à un accident de voiture, cette accident à aggraver certaine douleurs cervicale antérieure. Bref toute l'année de 2015 à 2016 je me suis battu corps et âme pour me soigner et enfin, en septembre les médecin trouve d'où viennent mes douleurs donc suite à sa le chirurgien m'indique que je devrai me faire opérée au 15 novembre 2016.
Donc voilà arriver au 15 novembre je vais à mon opération, je rentre le lendemain chez moi et la surprise, je reçoit 2 courrier en AR de la sécurité sociale, dont 1 m'indiquant que le médecin conseil estime que je suis consolider à la date du 8 novembre 2016 et quil ne subsiste pas de séquelle indemnisable .
Le 2eme courrier m informe que mon arrêt d'accident du travail n'est pas justifiable dans la legislation profesionnel a partir du 9 novembre.
Tout en sachant que mon chiurgien qui m'a opérée avais prolonger mon arrêt de accident du travail jusquau 16 decembre 2016 car y aura reeducation de prevu.
Donc sachant que je Sortait dune opération je n'était pas du tout d'accord avec cette décision mon médecin traitant non plus donc j'ai effectuer 2 contestation pour les 2 décision prise par le médecin conseil et mon médecin traitant lui a effectuer une demande de poste consolidation afin que ma rééducation puisse être prise en charge et cette demande de poste consolidation m'est revenu favorable. ( encore heureux si je puis dire il manquerai plus que sa )

Donc depuis le 9 novembre 2016 je ne perçoit plus aucun salaire 0€ je vous explique pas dans l'ambara que je suis avec les frais bancaires ainsi que mes compagnie d'assurance qui me suspend tout mes contrat suite à non paiement. En même temps j'ai plus de salaire et je peut pas travailler vue que javais 14 point de souture. Bref aujourd'hui on es le 14 janvier 2017 après 2 mois d'attente je me fait enfin convoquer par un expert medical suite à mes contestation. Il me reçoit donc dans sont bureau j'y suis aller seul il n'y avais donc que moi et lui.
Donc ce médecin m'explique que la sécurité sociale lui donne pour mission de répondre à la question suivante:
" dire si l'état de santé de l'assuré, victime d'un accident du travail au 21 octobre 2015, pouvais il être consolidé le 8 novembre 2016 ? " ( il a répondu oui du coup )
Donc le médecin ne perd pas de temps pour me dire que mes lésions ne sont en aucun cas en lien avec mon accident de voiture car se sont des douleurs que je présentait antérieurement il m'a clairement fait comprendre que l'accident avais seulement aggraver mes douleurs rien d'autre, donc malgré une opération fait le 15 novembre 2016 entraînant rééducation il maintient la décision du médecin conseille me disant que oui au 8 novembre 2016 jetait belle es bien consolider !

Je tiens également à rappeler que j'ai effectuer 2 contestation l'un pour une décision de consolidation et l'autre pour la décision que mon arrêt n'était pas justifiable et la sécurité sociale à demander au médecin expert de ne renifler que si mon état était consolidé au 8 novembre 2016 le reste rien à F***

Honnêtement ses moi qui a un problème mental et qui comprend rien ou ses ce foutent de la charité du monde? Je suis colère et frustré...
Comment mon états de santé pouvais être consolidé au 8 novembre 2016 si une opération était prévue le 15 novembre 2016 avec rééducation ?
J'ai du mal à les comprendre. Je suis complètement désespérée et je ne sais plus du tout quoi faire et qu'elle démarche à suivre sa fait 1 ans que je me bat pour me soigner ses quand j'arrive à la fin qu'on me fait un coup aussi bas. Je sais plus quoi faire merci à vous tous d'avoir pris temps de lire ma problématique et merci à ceux qui prendrons le temps de m'aider. Cordialement
Afficher la suite 

Votre réponse

8 réponses

rosieres1 4281 Messages postés samedi 11 janvier 2014Date d'inscription 14 septembre 2018 Dernière intervention - 14 janv. 2017 à 18:20
0
Merci
Bonjour,
Si deux médecins confirment la consolidation au 8 novembre je vous conseille de voir avec votre médecin traitant afin de demander la poursuite de l'indemnisation au-delà de cette date au titre "maladie".
Et j'ai une question: cet accident a t il été causé par un tiers?

AxelleAxelle49 4 Messages postés samedi 14 janvier 2017Date d'inscription 14 janvier 2017 Dernière intervention > rosieres1 4281 Messages postés samedi 11 janvier 2014Date d'inscription 14 septembre 2018 Dernière intervention - 14 janv. 2017 à 20:30
D'accord je comprend seulement mon opération que j'ai subit était en cause de laccident car j'avais le nerf ulnaire de compresser ce nerf n'était compresser avant cette accident ses sa que l'expert n'a pas voulu comprendre ce matin ses ce qui m'agace le plus en fait .

J'aurai l'appuie de mon médecin ses sur car lui il n'est en aucun cas d'accord avec tout sa. Oui mes cervicale ok c'était antérieur mais pas la cause de mon opération n'était pas d'un problème antérieure.

D'accord merci beaucoup des lundi je vais faire sa contacter un conciliateur en espérant être aider au plus vite.
rosieres1 4281 Messages postés samedi 11 janvier 2014Date d'inscription 14 septembre 2018 Dernière intervention > AxelleAxelle49 4 Messages postés samedi 14 janvier 2017Date d'inscription 14 janvier 2017 Dernière intervention - 14 janv. 2017 à 20:42
J'aurai l'appuie de mon médecin ses sur car lui il n'est en aucun cas d'accord avec tout sa.
Dans ce cas vous pouvez demander une contreexpertise. Je vous suggère de contacter l'association FNATH qui vous aidera.
AxelleAxelle49 4 Messages postés samedi 14 janvier 2017Date d'inscription 14 janvier 2017 Dernière intervention > rosieres1 4281 Messages postés samedi 11 janvier 2014Date d'inscription 14 septembre 2018 Dernière intervention - 14 janv. 2017 à 20:48
D'accord un contreexpertise donc du coup fat je refasse un courrier ect ?
Vraiment merci beaucoup car je suis seul dans tout sa et je sais vraiment plus vert qui me tourner.

OK pour l'association je m'en occupe également des lundi, il es facile de trouver les coordonner de FNATH ?
rosieres1 4281 Messages postés samedi 11 janvier 2014Date d'inscription 14 septembre 2018 Dernière intervention > AxelleAxelle49 4 Messages postés samedi 14 janvier 2017Date d'inscription 14 janvier 2017 Dernière intervention - 15 janv. 2017 à 09:59
il es facile de trouver les coordonner de FNATH ?
Oui regardez sur internet. En principe il y a un groupement par département.
AxelleAxelle49 - 4 juil. 2018 à 22:03
Bonjour, je reviens vers vous, car mon dossier n’a toujours rien donner, j’ai donc lâcher l’affaire car même la FNATH n’a rien pu faire. Seulement le 13/08/2017 mon nerf a rechuter c’est à dire qu’il a sauter j’ai donc du m’en faire réopérer en mai de cette Année, j’ai reçut plein de courrier refusant ma rechute ainsi que les soins post conso pour mon nerf je suis donc passer devant’ un expert à Nantes pour les soins post conso qui lui a donner tor à la Cpam et estime que la rechute et mes lesiosn nécessite une reprise en AT, seulement lundi j’ai vue un autre expert sur Angers pour le refus de ma rechute cette fois et lui dit le contraire de celui de Nantes, il décrit ceci « il n’y a pas de causalité direct entre l’accident du 21/10/2015 et les lésions et troubles invoqués à la date du 13/08/2017. L’état de l’assuré es en rapport avec un état pathologique indépendant de l’accident évoluant pour sont propre compte et justifie de soins » et l’expert de Nantes lui estime que mes lésions sont en lien avec mon accident et nécessite un prise en charge en AT... je comprend rien du tout comment deux expert peuvent dire deux choses différentes ! Comment dois-je faire ? Sachant que mon dossier es bloquer dans un département et que dans 1 mois je suis muté a 700km d’ici et que mon dossier ne peut être transféré tant que je suis en contestation. A l’aide !!!!!!!!!!!!! HELP
Commenter la réponse de rosieres1

Dossier à la une