Puis je porter plainte contre bailleur social hlm?

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 9 décembre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
9 décembre 2016
-
Messages postés
21888
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
6 décembre 2021
-
Puis je déposer plainte contre le bailleur social hlm pour insécurité?
Je m'explique : depuis plusieurs mois, nous vivons un enfer à cause de racailles qui jour et nuit squattent les parties communes en causant des nuisances sonores. Nous subissons en même temps la drogue, les détériorations quasi journalières des parties communes : carreaux, porte d'entrée, minuterie, ascenseur.... malgré les mails photos....aucune action n'est menée pour remédier à ce calvaire. Un représentant de la mairie est également au courant.
Je précise également que les personnes de l'immeuble qui ont voulu leur demander d'arreter ou appeler la police ont eu soit leur véhicule saccagé ou pour certains brûlés.
A voir également:

2 réponses

Messages postés
21888
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
6 décembre 2021
9 916
malgré les mails photos.
Vous n'avez donc rien entrepris...
Les mails et coup de téléphone n'ont aucune valeur légale.

Le bailleur vous doit une jouissance tranquille, envoyez donc vos récrimination par recommandé.
Si aucune action n'est entreprise, vous pourrez assigner le bailleur en justice (et non pas porter plainte).

Mais sachez que ça ne changera pas l'emplacement de l'immeuble. Si vous avez des problèmes à l’extérieur de l'immeuble, vous les aurez toujours.
De plus, en supposant que le propriétaire mette en place une sécurisation de l'entrée (digicode), ça ne marchera pas si certains locataires laissent entrer les délinquants.
Messages postés
18851
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
6 décembre 2021
5 213
Bonjour

hélas , pour vous , c'est le "lot surprise " de bien des logements sociaux
ce que vous appelez "" racailles "" , les politiques eux les nomment "" sauvageons "".