Véhicule de service. [Résolu]

david - 5 oct. 2016 à 21:59 - Dernière réponse :  david
- 7 oct. 2016 à 12:51
Bonjour,
je me présente, David, je suis technicien itinérant et suis dans une impasse sur la compréhension du stockage d'un véhicule de service.
Je m'explique j'ai mon véhicule 24/24 chez moi weekend et vacance compris. Je ne suis pas sensé l'avoir chez moi pendant mes vacances jusque la il n'y a pas de soucie. Par contre pour les weekend il en est quoi????
Une autre question, je comprend être responsable de mes outils dans la semaine mais pendant les weekend et vacance en est il de même??? mon employeur me demande de rentrer les outils dans mon appartement chose tout simplement impensable (50 m2).
Afficher la suite 

4 réponses

Répondre au sujet
Poisson92100 23350 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 24 avril 2018 Dernière intervention - 6 oct. 2016 à 13:34
0
Utile
3
un VL "de service" est réservé à un usage professionnel- en général on vous demande un complément d'assurance si vous le gardez la nuit ou le WE ce qui peut résoudre le pb du matériel dont vous parlez
si les conditions de "garde" chez vous ne vous conviennent pas l'employeur peut exiger que vous le laissiez le soir chez l'entreprise et le repreniez le lendemain
bonjour poisson merci de ta réponse, le complément d'assurance dont tu parle est obligatoire? car j'ai un collègue qui s'est fait casser la voiture devant chez lui un weekend. Ses outils ont disparue, malgré qu'il ne soit pas directement fautif, il s'est quand même pris un avertissement.
Je trouve cela un peu abusif de mon employeur.
Poisson92100 23350 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 24 avril 2018 Dernière intervention > david - 7 oct. 2016 à 09:10
le complément d'assurance dont tu parle est obligatoire?
non mais bcp d'employeurs l'imposent justement pour éviter les incertitudes d'indemnisation quand cela se passe chez le salarié
Commenter la réponse de Poisson92100
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une