Montant frais de succession quand il y a eu donation entre epoux

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 23 juin 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
23 juin 2016
-
Messages postés
32831
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
9 avril 2020
-
Bonjour,
mon papa est décédée en mai 2016. Il avait fait en 1974 une donation entre époux permettant à ma maman de conserver leur maison et tous les biens mobiliers y étant (valeur de la maison 300 000 euros) . Nous sommes 4 enfants et tous d'accord avec ça, il n'y a aucun conflit. Il n'y a pas de liquidités sur les comptes bancaires, pas d'assurance vie et pas de testament. Nous avons eu le premier rdv chez le notaire qui nœud indique que nous n'aurons pas à payer de droits de succession mais il nous annonce un montant entre 4000 et 5000 euros de frais de succession . Mon entourage me dit que cette somme paraît trop élevée par rapport à notre situation et que cela paraît inadapté . Pouvez-vous m'aider à y voir plus claire ? Est ce effectivement une somme inappropriée?

Merci pour votre réponse

ML Dejardin
A voir également:

2 réponses

Bonjour
Cette succession ne sera pas soumise aux droits de succession : conjoint survivant exonéré et parts des enfants se situant en-dessous de l'abattement de 100000 euros.
Mais la succession entraine également d'autres frais auxquels on ne peut échapper: frais de formalités, débours , émoluments du notaire.
Votre entourage ne connait rien du sujet. Compte tenu de la présence d'un bien immobilier et de sa valeur , de l'absence de liquidités, l'estimation des provisions nécessaires - entre 4000 et 5000euros- est tout à fait correcte.
Rappelez à votre entourage que les frais de succession ne sont pas calculés "à la louche" mais par application d'un barème réglementaire.
Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 23 juin 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
23 juin 2016

Merci pour votre réponse. Dans l'entourage de trouvait également une personne ayant évolué dans le milieu juridique (notarial). Je suis assez sidérée de ces sommes conséquentes. Entre les frais d'obsèques (obsèques simples) et les frais de notaires, il faut donc entre 8 000 et 9 000 euros pour mourrir, somme que certains n'auront jamais en économie de leur vivant. C'est assez terrible et terrifiant comme constat je trouve...on me dira, il n'y a qu'à vendre le bien immobilier...certes, vendons la maison de famille pour payer l'Etat et le secteur privé ... C'est assez triste... C'est un commentaire à ne surtout pas prendre comme agressif, je sais bien que chacun suit les lois et que c'est du professionnel mais je ne pouvais panne rien en dire. En tout cas, encore merci pour le temps pris pour me répondre.

Cordialement
Messages postés
32831
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
9 avril 2020
12 565 >
Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 23 juin 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
23 juin 2016

C'est assez terrible et terrifiant comme constat je trouve...on me dira, il n'y a qu'à vendre le bien immobilier...certes, vendons la maison de famille pour payer l'Etat et le secteur privé.
Votre cas n'est pas une exception.
Nombre d'héritiers se trouvent dans l'obligation de vendre les biens dont ils ont hérité pour payer les droits de succession.
(exemple :succession d'oncle à neveu : droits de succession au taux de 55 %).

Quant au secteur privé, vous visez implicitement le notariat.
La loi fixe le barème de ses interventions, règles qu'il ne peut pas moduler à sa guise, non seulement appliquer des tarifs supérieurs au barème légal mais également interdiction de les réduire !
Bonjour
Eh bien oui, il en est ainsi.
Ce que vous pouvez faire: compte tenu du fait que cette succession n'est pas taxable, vous pouvez retarder la déclaration de succession au-delà du délai de six mois. Vous ne risquer rien , du moins pas grand-chose.
Parlez de vos difficultés financières à votre notaire qui, lui, connait le comportement en la matière des services fiscaux locaux.
Dossier à la une