Expertises graphologiques dans succession. [Résolu]

Louise - 7 avril 2016 à 10:02 - Dernière réponse : condorcet 26211 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 25 juin 2018 Dernière intervention
- 7 avril 2016 à 12:20
Bonjour,
Je ne sais pas si je suis dans la bonne rubrique, mais je ne doute pas que vous pourrez, le cas échéant, rediriger ma question dans le bon domaine.
Mon père est décédé en décembre 2010, et j'ai constaté que ses comptes bancaires avaient été vidés par ma soeur. Elle a contrefait la signature de mon père, sur des bordereaux de retraits, pour pouvoir retirer de très grosses sommes. Je voudrai soumettre les signatures, présentes sur ces-dits bordereaux, à expertises par expert graphologue, mais je ne dispose que d'une mauvaise photocopie de la carte d'identité de mon père. Ma soeur détient tous les documents de mon père, y compris, l'original de cette carte d'identité, et ne veut pas me la remettre, sachant que cela servira à ces expertises. Comment puis-je faire pour avoir une copie exploitable de cette carte d'identité de mon père, venant des services du ministère de l'Intérieur, qui doivent conserver ces archives administratives pour renouvellement et contrôles ?
Merci pour votre prompte réponse.
Louise.
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

condorcet 26211 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 25 juin 2018 Dernière intervention - Modifié par condorcet le 7/04/2016 à 12:20
0
Merci
Comment puis-je faire pour avoir une copie exploitable de cette carte d'identité de mon père,
Il n'est pas certain que satisfaction vous soit accordée, et même improbable.
Vous devez bien avoir en votre possession des lettres (ou autres documents) signées de la main de votre,et, éventuellement de votre soeur, pour les faire expertiser par un graphologue.
L'examen d'une simple signature ne suffit pas.
Le graphologue examinera l'écriture du texte du document soumis à son expertise.
Commenter la réponse de condorcet
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une