Passer du RSI à la CNAM [Résolu]

koozoo42 1 Messages postés vendredi 4 mars 2016Date d'inscription 4 mars 2016 Dernière intervention - 4 mars 2016 à 12:02 - Dernière réponse :  koozoo42
- 5 mars 2016 à 17:13
je bénéficiais de la gratuité du RSI jusqu'au 31 12 2015, antérieurement j'avais fait les démarches pour être rattachée à mon époux à la CNAM et Rdv m'était donné pour début janvier 2016 avec une liste de pièces à fournir.
Seulement au moment de la remise des pièces en janvier 2016 , l'agent a jeté les docs qui n'étaient plus utiles en m'apprenant qu'une loi à compter de janvier 2016 ne permettait plus de rattachement à quiconque en tant ayant droit. Je devais donc rester au RSI à qui j'ai demandé une prolongation de mes droits, car il m'avait bien sure envoyé mon attestation de radiation. Ma mutuelle qui attendait mon attestation CNAM refuse de me couvrir puisque je suis assurée au RSI. je n'ai plus d'activités depuis 2013 et mon époux qui dépend de la CNAM est retraité.Trouver un job en CDD à TP pour être assurée à la CNAM à mon âge c'est pas gagné.
N'y a t il pas d'exception , à qui s'adresser,que faire?
Merci pour vos réponses
ED
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

rosieres1 4228 Messages postés samedi 11 janvier 2014Date d'inscription 20 juin 2018 Dernière intervention - 4 mars 2016 à 17:31
0
Merci
bonjour,
Que vous soyez rattachée au RSI ou au régime général des salariés, les règles de la protection universelle maladie seront strictement identiques. Par conséquent il faut vous adresser à votre mutuelle pour lui demander les raisons pour lesquelles elle met en place une telle discrimination.
Bonjour,
Merci de votre réponse , je suis de votre avis , la mutuelle est la GMF et ne semble pas comprendre n'est donc pas ou mal préparée à ces nouvelles situations. La CNAM m'a expliqué que je devrais verser les cotisations moi même si je souhaitais être assurée chez elle.
ED
Commenter la réponse de rosieres1
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une