Compte à composer du crédit agricole [Résolu/Fermé]

Signaler
-
 Gégé -
Bonjour,

Je suis cliente du crédit agricole depuis 2008 et je me rends compte que je suis débitée depuis février 2015 chaque mois de la somme d'environ 7€ pour "Le compte à composer". Je n'ai jamais souscris à ce service ni à aucun de ses modules que ce soit mail, courrier, téléphone et encore moins demande en agence.

Quels sont mes droits et puis-je demande un remboursement des sommes perçues injustement. N'est il pas illégal de faire souscrire à un client un service sans son consentement et sans prendre la peine de le prévenir?

Merci d'avance pour votre réponse.

4 réponses

Un courrier simple aurait été suffisant !

Le CA veut la preuve qu'il reçoit les courriers, en général c'est dans l'autre sens que cela marche !!!
24
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 24876 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

"N'est il pas illégal de faire souscrire à un client un service sans son consentement et sans prendre la peine de le prévenir? "...

et quelle a été la réponse de votre agence ?
Messages postés
26050
Date d'inscription
mercredi 2 février 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 décembre 2019
7 959
Bonjour,
je me rends compte que je suis débitée depuis février 2015 chaque mois de la somme d'environ 7€ pour "Le compte à composer".
et que vous a répondu votre banque quand vous l'avez appelée ? Car je suppose qu'avant de venir sur le forum, vous avez demandé a votre agence a quoi cela correspondait...

https://www.ca-nord-est.fr/Vitrine/ObjCommun/Fic/NordEst/espace/guides_bancaires/PDF/cg_part_2014.pdf

Cordialement

"la b�tise se cultive et certains ont la main verte !!!!"

Bonjour Maylin et Gégé, merci pour vos réponses.
Mon nouveau conseillé (qui a changé 2x en moins d'un an) m'a demandé de faire un courrier recommandé à mes frais pour faire état de la situation (courrier envoyé mardi) et que dans le meilleurs des cas le prélèvement s'arrêterait mais que je ne serais sûrement pas remboursée. On marche sur la tête.
Dossier à la une