Rattrapage de loyer [Résolu]

Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 11 janvier 2016
Dernière intervention
22 janvier 2016
-
Bonjour,
Je m’occupe des affaires d’une dame âgée, propriétaire d’un petit immeuble et qui a loué un appartement le 01 février 2008.
Or, il n’y a jamais eu de bail signé entre le locataire et le propriétaire.
Son locataire paye régulièrement un loyer de 400€ depuis son entrée dans le logement.
Le propriétaire a, en premier temps augmenté le loyer en respectant les conditions fixées par la loi et le loyer passe donc à 438.46€.
En un deuxième le propriétaire demande un rattrapage des loyers sur une période de 5 ans comme le permettait la loi. Cependant a loi ALUR a aggravée les modalités de révisons des loyers.
Ma question : le propriétaire a-t-il encore le droit d’effectuer un rattrape de loyer sur une période de 5 ans ? et dans quelles conditions ?

Merci pour votre réponse.
Cordialement
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
10384
Date d'inscription
jeudi 3 mars 2011
Dernière intervention
14 décembre 2018
1
Merci
Bonjour,

le propriétaire a-t-il encore le droit d’effectuer un rattrape de loyer sur une période de 5 ans ?

Hélas, non pour vous !

Voici un texte émanant d'un avocat spécialisé en immobilier :

Antoine Matter
21 juin 2014 à 10 h 36 min (UTC 1)
Répondre
Nouvelle précision, depuis l’entrée en vigueur de la loi Duflot – ou loi ALUR – le 27 mars 2014, En effet, la loi Duflot a créé un nouvel article 17-1 inséré dans la loi du 6 juillet 1989 sur les baux d’habitation qui supprime l’effet automatique de l’indexation : à présent, le bailleur doit manifester sa volonté de l’appliquer. Il n’a plus qu’un délai d’un an pour appliquer une indexation non notifiée, à défaut de quoi il est réputé y avoir renoncé. Plus possible donc de doubler le loyer d’un seul coup en faisant comme s’il avait été indexé depuis dix ans
Autre changement et pas des moindres, l’indexation ne pourra avoir effet que pour l’avenir, de sorte qu’il n’est plus possible non plus de réclamer des arriérés pour des années lors de laquelle on n’avait pas demandé l’indexation.
Ces dispositions sont applicables à tous les contrats de location vide, y compris ceux signés avant la loi.
Un conseil donc aux propriétaires : appliquez votre indexation tous les ans, aucun retard ne sera toléré !

Cdlt.

Dire « Merci » 1

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 14586 internautes ce mois-ci

Je vous remercie pour votre réponse.
Très cordialement/HB
Commenter la réponse de Rochat1
Messages postés
22065
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Dernière intervention
13 décembre 2018
1
Merci
Bonjour,

"il n’y a jamais eu de bail signé entre le locataire et le propriétaire"
Donc, puisque "pas de bail", pas non plus de révision de loyer (avec indice et trimestre de référence) inscrite. Donc : augmentation impossible, puisque pas de bases de référence.

Cdlt.

Dire « Merci » 1

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 14586 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de djivi38
Dossier à la une