Escroquerie à la carte PCS et à un chèque en bois [Résolu]

pussin 1 Messages postés mardi 11 novembre 2014Date d'inscription 11 novembre 2014 Dernière intervention - 11 nov. 2014 à 16:43 - Dernière réponse : AntiEnrayage 118 Messages postés dimanche 29 mai 2016Date d'inscription 18 juin 2018 Dernière intervention
- 26 mai 2018 à 18:09
j'ai rencontré sur Facebook un homme de mon âge, et au bout de quelques temps il a commencé à me demander de le dépanner en cartes PCS, parce qu'il avait des problèmes de connexion depuis l'étranger, ensuite comme je refusais de continuer il m'a transmis un chèque et j' n'ai pas attendu l'encaissement de celui-ci et je lui ai renvoyé des PCS
Quand je me suis enfin rendue compte de ma naîveté, je lui ai dit que j'arrêtais tout et que ce chèque en bois m'avait mise dans une situation difficile
Depuis ce sont des messages de menaces, de grossièreté, et je n'ose pas l'enlever de mon compte Facebook, vu qu'il a mon adresse personnelle (envoi du fameux chèque)
Cela va jusqu'à des menaces de mort par pendaison
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

0
Merci
Bonsoir,

Et alors ?!
C'est quoi la question ?!


Pour commencer, j'exige des civilités : « Bonjour, Salut, enchanté, merci, s'il vous plait, au revoir, cordialement », c'est le minimum quand on est éduqué, bien que si vous êtes sur Facebook !





Déposez une plainte pour menace de mort, tentative d'extorsion de fonts en donnant une copie des messages.

Virez-le de votre compte, prévenez l'opérateur du service, fermez votre compte définitivement.


Mes salutations.
Commenter la réponse de Sorcière Car@bosse
RosalindaAldama - 26 mai 2018 à 17:58
0
Merci
Comment pour faire passer un chèque sur le compte PCS
AntiEnrayage 118 Messages postés dimanche 29 mai 2016Date d'inscription 18 juin 2018 Dernière intervention - 26 mai 2018 à 18:09
Il faut acheter des cartes PCS ! Ce n'est pas un compte bancaire standard ...
Commenter la réponse de RosalindaAldama
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une