Demande de recalcul des indemnités Pole Emploi suite à Interim [Résolu]

ZABELLE66 1 Messages postés lundi 3 novembre 2014Date d'inscription 3 novembre 2014 Dernière intervention - 3 nov. 2014 à 15:57 - Dernière réponse :  MT83
- 10 juil. 2018 à 11:23
Bonjour,


Ref: http://droit-finances.commentcamarche.net/faq/37124-reforme-du-chomage-2014
Inscrite à Pole emploi en Janvier 2014, mes allocations journalières ont été calculées sur mes derniers contrats (Mal rémunérés et périodes de carence). En Mars, j'ai commencé une Mission Intérimaire qui se terminera fin novembre 2014 et qui était renouvelée mensuellement. J'ai déclaré ma situation mensuelle à Pôle Emploi et je n'ai touché aucune allocation de leur part (Normal puisque j'étais rémunérée). A présent Je demande à Pôle Emploi de recalculer mes droits et le montant de mon allocation journalière sur mes derniers salaires largement supérieurs (8 mois d'activité à temps complet). Ils me répondent que suite à la reforme du chômage, ceci n'est plus possible depuis le 1er juillet 2014 et que je dois déjà épurer mes anciens droits (largement inférieurs). Merci de m'indiquer ce qu'il convient de faire et quels sont mes droits et recours.
Afficher la suite 

Votre réponse

7 réponses

Meilleure réponse
12
Merci
"Le droit d'option s'exprime par une demande expresse de votre part (courrier). Suite à cette demande, les services de pôle emploi vérifient que vous en remplissez les conditions : le nombre de jours de travail doit être suffisant (88 jours minimum) et votre nouvelle allocation journalière doit dépasser d'au moins 30% celle du reliquat qui vous est du.

Si tel est le cas, pour que vous puissiez prendre votre décision, nous vous envoyons une proposition d'option c'est-à-dire que nous vous envoyons un courrier qui vous indique :

- le nombre de jours et le montant de l'allocation journalière du reliquat

- le nombre de jours et le montant de l'allocation journalière du droit potentiel.

Il n'est pas question de capital.

Vous avez un délai de 21 jours à compter de l'envoi de ce courrier pour nous signifier votre choix d'opter (c-a-d retourner la proposition signée).

En cas d'option dans le délai, vous renoncez au reliquat restant dû et percevez vos nouveaux droits.

En cas de non réponse de votre part dans le délai de 21 jours, la proposition est caduque.

Vos droits sont maintenus en l'état et la période d'emploi non utilisée pourra servir dans le cadre d'un rechargement ultérieur, à l'épuisement des droits."

Merci CLAIRE 12

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13661 internautes ce mois-ci

Bonjour Claire et merci pour toutes ces explications.

Pouvez me dire à qui je dois adresser ce courrier pour exprimer mon droit d'option ?
Est ce à l'agence Pole Emploie qui s'occupe de mon dossier ?
Ou bien est-ce à une adresse autre spécifique ?

La démarche peut elle être effectuée par email ?

Vous remerciant d'avance pour vos réponses et votre aide.

Bien cordialement,
MT
Commenter la réponse de CLAIRE
mammykikitoune 39 Messages postés mardi 21 octobre 2014Date d'inscription 17 janvier 2015 Dernière intervention - 3 nov. 2014 à 18:05
0
Merci
bonjour ,je suis dans un cas similaire j'ai droit a 6,28par j pendant 1033j donc impossible a solder ,je viens de lancer une petition sur chang.org afin d'obtenir assez de signatures pour faire comprendre et connaitre le probleme que beaucoup de monde va vivre je vous invite d'aller sur ma page Facebook pour en prendre connaissance (Marie-Christine landreau) et de maider a faire bouger rapidement les choses dans nos intérêts,bonne soiree a vs
Commenter la réponse de mammykikitoune
0
Merci
Bonsoir

je suis dans le même cas , il,ya aucun recours du tout a part travailler et se la fermer , c Est horrible je devais avoir 1000e et jme retrouve avec 500e ce sont mes anciens droits , donc voila bon courage
Commenter la réponse de aniss
mammykikitoune 39 Messages postés mardi 21 octobre 2014Date d'inscription 17 janvier 2015 Dernière intervention - 17 déc. 2014 à 18:09
0
Merci
bonjour ,je suis toujours a me battre pour une reforme de cette convention qui me condamne au moins pour trois ans a 6,28 par pendant 1064 jour si je suis au chomage,actuellement sur ma pétition beaucoup de témoignages de personnes qui se retrouvent dans des situations critiques a cause du même' problème;J'ai fait réclamation a mon pole emploi et ,j'attends une réponse quand au médiateur ,je lui ai fourni mes différents courriers de réclamation mais pour l'instant pas de résultat, donc je continuerai a m'adresser plus haut si il le faut car aucune autre possibilité annoncé !!!si vous êtes dans le même cas battez vous ,écrivez votre situation au président c'est gratuit en fournissant les documents de votre situation si tous ceux qui sont concernés le font avant les fêtes ,pourquoi pas croire a un miracle ,puisqu'on a rien a perdre
bon courage a tous
mammykikitoune
Commenter la réponse de mammykikitoune
0
Merci
Bonjour,

je suis exactement dans la même situation et je n'ai appris cette nouvelle réforme que lorsque j'ai reçu mon allocation, un gros coup de gueule car :
1) je n'ai pas été informée lors de mon RDV de réinscription
2) je bénéficie de 700 € par mois lié à mon poste après stage alors de que cela fait maintenant plus de 4 ans que je travaille non STOP

En travaillant nous cotisons tous pour le Chômage donc on ne mendie pas je pense, je trouve cela plus que SCANDALISANT cette réforme qui passe en catimini et pousse les gens à dormir sur la société ....

Donc partante pour toute forme de pétition ou votre aide sur les procédures de demande à mettre en place ... Avant de devoir rendre les clés de mon appart car à 700 € avec un prêt étudiant sur le dos c'est impossible pour moi !!!!
Commenter la réponse de Marianne
0
Merci
Bonjour,

En lisant la convention de l'Unedic, le seul recours à priori à ce jour est qu'il faudrait que votre delai de déchéance soit déchu (d'après l'article 26 § 1er a) du règlement général) soit maximum au bout de 5 ans.
"la durée maximale du délai de déchéance est de 5 ans, lorsque le demandeur d'emploi âgé de moins de 50 ans justifie d'une durée d'indemnisation de 24 mois"(Circulaire n° 2014-26 du 30 septembre 2014 de l'Unedic).
Commenter la réponse de sailor

Dossier à la une