Que peut-on faire avec l'iban, le bic,...?

Signaler
Messages postés
313
Date d'inscription
mercredi 8 août 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
7 mars 2019
-
 Luna -
Bonjour, j'ai failli me faire arnaqué mais j'ai su l'éviter de justesse.
Mais j'ai quand même donné mon iban, bic, nom et prénom, adresse et nom de la banque.
Rassurez moi, a part me donner de l'argent, il ne peuvent pas m'en retirer?
Merci d'avance pour vos réponse...

6 réponses

Messages postés
25728
Date d'inscription
jeudi 25 février 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 février 2021
8 962
Ils peuvent faire des achats et payer par prélèvements.
Ils peuvent souscrire des crédits abonnements etc
Oui, c'est ça ..tentez de régler des litiges avec ces certitudes et la législation en place !...

Vous nous voyez mettre en cause la responsabilité de la banque alors qu'il suffit depuis quatre ans de lui demander en application du CMF de rejeter l'ordre de prélèvement non autorisé vers l'émetteur !

Avant, oui, c'est ce que nous faisions..mais maintenant ...

Et pour répondre à la question initiale : avec l'IBAN on ne peut faire grand chose et surtout pas des prélèvements et avec le BIC ...encore moins..(et pour cause !) ....
Messages postés
313
Date d'inscription
mercredi 8 août 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
7 mars 2019
1
OK, Merci Gerard c'est ce que je voulais savoir.
Bonne fin d'après-midi ou début de soirée
Bonsoir,
êtes vous sur qu'aucune opération autre qu'un virement peut être possible?
Non, avec un IBAN ou un RIB pour faire des prélèvements il faut une référence d'émetteur attribuée par la BDF (NNE ou ICS avec le SEPA).

De plus vous avez treize mois pour contester auorès de la banque et demander le rejet.
Bonjour,

Pour l'instant le créancier n'a pas encore à se justifier si vous être prélevé (ce sera le cas à partir du 01 février 2014).
Mais vous pourrez contester auprès de votre banque.

Cordialement,
Messages postés
313
Date d'inscription
mercredi 8 août 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
7 mars 2019
1
Voici un forum decrivant le type d'arnaque que j'ai failli subir:
https://forums.commentcamarche.net/forum/affich-6182473-arnaque-western-union-cote-d-ivoire-abidjan
Faux !
Actuellement on peut très bien se retourner contre l'émetteur...c'est pour cela que les rejets existent ...voir le CMF et les "opérations non autorisées" qui depuis plus de quatre ans (15.07.2009 - 01.11.2009) ont transféré la responsabilité de la banque vers l'émetteur en l'obligeant à accepter des rejets pendant treize mois...

C'est pour cela que nous ne mettons plus en cause l'absence de mandat donné à la banque, ce qui est déjà dans cette ordonnance 2009-866 adoptée dans la ligne européenne de la transposition du futur SEPA.

En traitement de litiges il y a un bail que nous le savons !..

Vous avez encore quelques jours pour vous informer !...

Quelle différence entre l'émetteur et le "fraudeur" pour vous !...

Quand on ne connait pas on ne répond pas !
Pour moi le créancier est celui à qui quelqu'un doit de l'argent et qui reçoit le prélèvement.
Le fraudeur est celui qui a fourni de faux documents et le rib de quelqu'un d'autre pour payer quelque chose.
Pour moi ce ne sont pas les mêmes personnes. Pour vous oui ?

C'est bien vers sa banque que monsieur se retournera dans un premier temps s'il s'aperçoit qu'il a subit des prélèvements frauduleux.
Vous avez vous même indiqué, je cite : "De plus vous avez treize mois pour contester auprès de la banque et demander le rejet."

Vous avez vraiment l'impression que ce que j'ai ajouté pose problème ou que je dis le contraire ?

J'ai juste fait remarqué qu'en cas de problème le bas peuple ignorant devrait pouvoir s'adresser directement à son créancier pour obtenir le remboursement si ce dernier ne peut pas prouver qu'il a un mandat valide, et tout ceci directement et sans avoir besoin de passer par la banque. Et en théorie (formidable pays, vous devriez aller le visiter), les créanciers vont devenir bien plus précautionneux pour ne pas rencontrer ce genre de problème.

Alors en effet il me manque des informations, votre ordonnance je ne la connais pas, et ce n'est pas mon métier de gérer des litiges, par contre de gérer des mandats et de savoir pourquoi ça existe et à quoi ça doit en théorie (oui encore) servir oui et comment ce sera utilisé bientôt aussi.

Parallèlement, je suis ravi d'apprendre qu'on peut faire confiance aux banques qui peuvent faire n'importe quoi sans qu'on leur demande de se justifier. Si l'absence de mandat donné à la banque n'engage en rien sa responsabilité que répondre ... Je ne manque jamais une occasion de progresser et de me cultiver alors merci.

Dans tous les cas la réponse à la question de nico-lup est que oui on peut utiliser ses coordonnées bancaires et oui il peut se faire rembourser s'il a été abusé.

Des gens peuvent avoir des éléments de réponse, même incomplets, et avoir envie de les partager.
Ils n'ont malheureusement pas tous, contrairement à vous la science universelle. Et je pensais être sur un forum. Je n'avais pas compris qu'il s'agissait d'un site où n'interviennent que des experts. Je vous félicite donc de donner gratuitement de votre personne en tant qu'expert et je m'excuse pour ma méprise.

Cela étant, je ne crois pas que ça vous permette de vous adresser à eux avec des points d'interrogation partout en leur interdisant de répondre...

Selon votre souhait je vais aller voir ailleurs si j'y suis.
Bonne année quand même (point d'exclamation aussi mais qui n'a pas le même sens que les vôtres) .
Faux!

Actuellement dans le circuit des ordres de prélèvements existe la "demande de prélèvement" donnée à l'émetteur parallèlement à l'"autorisation de prélèvement" donnée à la banque. Pour le SEPA (01.01.2014) cette "autorisation " à la banque disparaitra.
Bonjour,

C'est pour moi votre réponse ?

La mise en place de l'autorisation de prélèvement sur lequel figure le code ICS et le numero unique de mandat ainsi que la disparition de l'autorisation à la banque c'est pour le 01 février.
Actuellement le seul reponsable (en dehors du fraudeur bien sûr) en cas de prélèvement frauduleux c'est la banque (juqu'au 01 février où là c'est contre le créancier qu'il faudra se retourner, plus contre la banque).

Qu'ai-je dis de faux la dedans ?