PV contestable // Pb entre horaires

anteva78
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 30 octobre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
30 octobre 2012
- 30 oct. 2012 à 18:35
cacahuéte46000
Messages postés
653
Date d'inscription
samedi 11 août 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
28 décembre 2012
- 30 oct. 2012 à 18:53
Bonjour,

Cet après-midi, j'ai pris le tram, avec un ticket, étant dans mes pensées, j'ai oublié de composter mon ticket et je l'ai fait uniquement lorsque j'ai vu les contrôleurs monter.

En conséquent, je me suis pris un PV et une amende de 46€ pour "validation à vue", que je n'ai pas encore payé mais j'ai signé le PV.

Or, après avoir épluché le PV une fois rendue chez moi, je me suis rendue compte qu'il est indiqué que le PV a été établi à 14h30 mais que sur mon ticket, l'heure de compostage est 14h32. Cela voudrait donc dire que le contrôleur a fait mon PV 2 minutes avant qu'elle me vois le valider mon billet alors que sur le PV lui même c'est écrit qu'elle m'a vu le composter, sachant que je suis la première personne qu'elle a contrôlée en montant dans le tram ...

Pensez-vous que le PV est contestable ? Dois-je payer le PV avant de contester ?

Merci beaucoup !

1 réponse

cacahuéte46000
Messages postés
653
Date d'inscription
samedi 11 août 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
28 décembre 2012
334
Modifié par gerber1 le 30/10/2012 à 22:59
Vous avez utilisé des transports en commun sans titre de transport valide, ou sans être accompagné des justificatifs correspondants. Lors du voyage, vous avez été contrôlé et verbalisé pour ce défaut de titre valable. Or, vous souhaitez contester ce procès-verbal. Vous adressez donc une lettre de contestation à la société de transport en commun.
Ce que dit la loi sur la contestation d'un procès verbal de transport en commun

L'article 529-5 du code de procédure pénale dispose que «le contrevenant doit s'acquitter du montant des sommes dues au titre de la transaction, à moins qu'il ne formule dans le délai de deux mois à compter de la constatation de l'infraction une protestation auprès du service de l'exploitant. Cette protestation, accompagnée du procès-verbal d'infraction, est transmise au Ministère public. A défaut de paiement ou de protestation dans le délai de deux mois précité, le procès-verbal d'infraction est adressé par l'exploitant au Ministère public et le contrevenant devient redevable de plein droit d'une amende forfaitaire majorée recouvrée par le Trésor public en vertu d'un titre rendu exécutoire par le ministère public». Faute de titre de transport valide, le contrôleur doit dresser à l'usager un procès-verbal. Ainsi, le contrevenant n'est pas obligé de payer immédiatement l'amende, mais doit alors présenter une pièce d'identité en cours de validité afin que le procès verbal d'infraction puisse lui parvenir à domicile. Dans tous les cas, rien n'empêche le voyageur de contester le pv en invoquant sa bonne foi, dans les deux mois qui suivent l'infraction.
Nos conseils pour votre lettre

Envoyez dans les deux mois à compter de la date inscrite sur le procès verbal, votre lettre de contestation. Ce courrier doit être envoyé par lettre recommandé avec accusé de réception. Pensez à joindre une copie de votre procès verbal d'infraction à votre lettre, ainsi que tout document appuyant les raisons de votre contestation. Conservez soigneusement l'avis de réception.
0