Mes filles refusent d'aller chez leur père

Fermé
Signaler
-
 marina -
Bonjour,
Mes filles de 12 et 15 ans ne veulent plus aller chez leur père. J'ai obtenu l'année dernière la garde complète, mais 1 week-end sur deux et la moitié des vacances c'est encore un emprisonnement qu'elles trouvent trop long. J'envisage une 5ème requète auprès du JAF, mais les gens aillant pour beaucoup aussi peur de leur père, j'ai du mal à obtenir des attestations vallables. Le Juge des enfants serait-il mieux ?
A voir également:

14 réponses

Messages postés
1525
Date d'inscription
vendredi 2 décembre 2011
Statut
Contributeur sécurité
Dernière intervention
19 février 2017
317
Bonjour.

A 12 et 15 ans, pas besoin d'attestations, elles sont en
âge d'être entendues par le juge sur leurs choix.


25
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 21281 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

pas de juge des enfants, c'est toujours pire et compliqué j'y suis passée et ça été une longue et douloureuse épreuve pour mes garçons et moi
déjà pourquoi elles peuvent plus y aller ? tu leur as monté la tête ou il y a un problème quand elle vont la bas ?
Elles ne veulent plus y aller parce qu'il ne s'occupe pas d'elles, elles n'ont pas le droit de communiquer avec leurs amies ou les membres de la famille, elles n'ont même pas le droit de s'enfermer dans leur chambre commune alors que les fils de la compagne du père y rentrent sans fraper et depuis quelques mois elles ont un lit pour toutes les deux ainsi qu'une seule chambre. Elles pouraient y aller, mais la dernière fois qu'il est venu les chercher avec une voiture 5 places dans laquelle il y avait déjà sa compagne et ses 2 fils, elles n'ont pas voulu partir avec eux.
Messages postés
38402
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 juillet 2021
8 776
Elles ne peuvent pas exprimer à leur pere leur problème interne plutot que ce soit vous qui interveniez ?
Car en se faisant, vous les confortez en leur confirmant que ce n'est pas normal, mais comment vont t'elles apprendre à exprimer à leur pere un désaccord si vous vous mettez entre elles pour régler les problèmes ?
Tout comme elles le font surement avec vous au quotidien, il faut aussi leur laisser régler leur relation pere et filles entre eux et ne pas interférer dedans.
Elles sont suffisamment grande pour gérer cela et ils sembleraient donc que vous favorisez (inconsciemment ) leur volonté de ne pas aller chez leur père en donnant du crédit à leur petit problème chez papa qui devraient se régler chez papa uniquement
Je n'ai pas encore lu tous les articles, mais la situation se dégrade:
1 divorce avec garde 3jours/3jours
2 changement de garde 1semaine/1semaine
3 orientation en MFR de la plus grande refusée par le père
4 garde complète pour moi
5 j'envisage une demande de visite libre pour qu'elles choississent les "bons" moments....
Messages postés
38402
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 juillet 2021
8 776
Par qui sont demandés ses requetes de changement de garde ?
Pour quel raison le JAF vous a redonnée la garde apres une garde alternée ? La demande de ce changement de garde alternée a été demander par qui ? Vous ou le pere ?
C'est toujours moi qui ai fait des démarches pour le bien de mes filles. Il y a 4 ans j'ai fait suivre toute la famille par un psy pour que Ma plus grande puisse aller 4 mois (voir plus) chez son père. Je pensais qu'elle avait besoin de stabilité et pourquoi pas chez son père... Je croyais qu'il s'en occupait. Mais l'expérience a du être interrompu car elle n'y était pas heureuse... Ah ce moment sous les conseils du CMP je ne voulais pas savoir ce qui ce passait chez le père...
Messages postés
38402
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 juillet 2021
8 776
Qu'en penses le JAF de toutes vos requetes , il (ou elle) a du vous le dire aux audiences ?
Non il y a un commentaire que je n'avais pas lu. La relation avec leur père, il y a longtemps que je fais tout mon possible pour la préserver. Cela fait maintenant plus de 8 ans que nous sommes séparés. Lors du dernier "droit de visite" c'est moi qui est insitée mes filles à parler avec leur père(c'est mon devoir!), elles ont su lui dire "tu dis non à tout" "tu n'es jamais présent" "tu ne nous accompagnes nul part" .... Il n'a rien entendu, il n'a pas demandé les impressions pour le brevet, ni si le passage en 4ème était ok ... Il n'a que dit "j'ai le droit de vous prendre, alors venez vous ?" Elles ont osés dire non ! Alors que j'avais insisté pour leur sac soit prèt. Gràce à l'audition à la gendarmerie (puisqu'il a porté pleinte), j'ai appris qu'il les gardait avec lui dans la cuisine lorqu'elles n'étaient pas de son avis jusqu'à ce qu'elles changent d'avis. C'est au gendarme qu'elles ont dit ça, même pas à moi ! Je pense donc que c'est lui qui les perturbe psycologiquement.
Messages postés
38402
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 juillet 2021
8 776
Qu'a donné la plainte ? Vous savez, ce n'est pas le seul pere a se comporter ainsi, mais il faut que les relations de vos enfants se fassent malgré tout avec leur pêre, quelque soit ce pere et je parle en connaissance de cause, ne croyez pas que je ne comprenne pas votre ressentie personnel. Cependant, pour leur construction et leur équilibre, il est indispensable qu'elles soient elles meme confronter à leur pere pour qu'elles se forgent leur relation personnel.
Ceci , c'est mon avis , mais concernant les motifs de demande de révision, cela me semble léger pour que le JAF accorde un retrait du DVH . D'autant plus que si le pere porte plainte pour non présentation d'enfant, c'est qu'il souhaite les avoir malgré son attitude.
Il est difficile pour nous parents de différentier notre vision et notre perception car elle est la perception d'un adulte sur un autre adulte et l'enfant a encore une autre perception des choses en tant qu'enfant vis à vis de ses peres et meres.
Vous meme, vous avez une vision différente de votre propre pere et mere que la vison de votre mère sur votre pere et vice et versa.
Cet avis n'engage que moi, mais je laisserais sans intervenir, uniquement en disant aux filles de s'imposer quoi qu'il arrive, mais toujours avec cordialité et en utilisant des mots affectifs, cela peut donner un autre résultat
Bjr laurence
Je crois que sophiag a tout dit sur la responsabilite qui peut etre celle de la mere dans l'attitude des enfants vis a vis de leur pere
8 ans pere votre separation il n'est pas normal que ce genre de choses subsistent
la surmultiplication des procedures entrainent toujours la cristallisation de la situation
Bref
Ne pas vouloir allez voir son pere parce que la chambre est trop petite et que on dort dans le meme lit...cautionner cela c'est faire croire aux enfants que la vie est simple , tout le monde n'a pas les moyens d'avoir une 5 pieces
Pour moi c 'est de l ordre du caprice
Il vaut mieux que les enfants apprenent a dialoguer avec leur pere et a trouver leur place dans une famille recomposee qui est celle de leur pere

Quelque soit les problemes ce n'est quand meme pas innocent de votre part d'aller demander le retrait du DVH du pere, et combien meme les enfants ne voudront plus voir leur pere, le pere lui a le dorit de vouloir voir ses enfants
Vous commencerez par lui retirer le DVH et ensuite le pere en colere refusera de payer la pension et la vous demanderez le retrait de l'autorite parentale....parce qu il n a plus aucun lien avec ses filles!!!

Bref pour obtenir le retrait
faites une nouvelle requete au juge et demande a ce qu les enfants soient entendus , si tel est vraiment votre choix , mais il ya peut etre possibilite d'agir autrement
Messages postés
38402
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 juillet 2021
8 776
Bonjour Mégane
Malheureusement et pour etre depuis longtemps sur ce forum, il est rare que les parents entendent raison. Ils arrivent que des personnes ayant eu les conséquences d'un tel agissement viennent témoigner qu'il faut cesser car ils se sont vu retirer la garde de leur enfant à force d'acharnement, mais c'est rare aussi.
Il y a un projet de loi qui doit renforcer cet aliénation parentale et quand la loi sera passé, il se peut que le parent soit plus réceptif car la sanction sera peut etre un peu plus dissuasive.
En attendant, c'est un combat difficile et souvent on est des personnes qui ne comprenons rien ou contre la mere , voir contre le pere.
Pourtant , nous répondons bien en fonction des textes et le code civil encadre bien ce cas de figure
Bjr sophiag
c 'est clair que tant que l on a la liberte de lancer des requetes a volonte....
on attend avec imaptience ce projet ca va calmer bcp de monde Lol
sur ce forum, c'est moi qui parle, mais je pense les aider depuis la première fois que la grande n'est pas allée chez son père en septembre 2011. Elle a dit à la gendarmerie qu'elle aurait fugué si son père l'avait prise de force. La deuxième fois, elle a su exprimer tout le mal être qu'elle vivait chez lui. Pendant ce temps la petite y allait quand même. Si jusque la j'avais votre discours de trouver qu'un père était utile dans l'absolu, je ne le pense plus maintenant que la deuxième aussi exprime qu'elle est très mal seule avec sa belle mère qui donne raison au garçons même quand ils lui tapent dans les seins (J'ai du faire intervenir un avocat pour cela semble cesser... Je n'en suis pas certaine, car je sais qu'il a aussi eu des gestes déplacés à la garderie et à l'école.. Mais personnes n'ose en parler et les filles ont été bien conditionnées par leur père pour ce taire.. Sinon c'est à moi qu'il s'en prendra et elles le croient). J'ai bien compris que c'est à elles d'écrire au juge des enfants dans l'espoir qu'il comprenne le malheur qu'elles vivent chez leur père. Merci pour tous vos avis.
Messages postés
38402
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 juillet 2021
8 776
Bon courage pour la suite en tous les cas. Cordialement
Messages postés
38402
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 juillet 2021
8 776
Bonjour
Pourquoi refusent t'elles d'aller chez leur père, quel est le motif ?
Car sans motif sérieux, aucun juge n'enlèvera un DVH au pere sans motivation sérieuse et fondé car il est dit dans la loi que la mère doit favoriser la relation avec l'autre parent , lire les articles ci dessous:
De plus, vous dites en être à votre 5 eme assignations, cela veut dire que le JAF a déjà entendu vos arguments et qu'il a visiblement maintenu le DVH du pere, son autorité parentale, donc attention à cet abus de procédure qui pourrait se retourner contre vous :

Article 373-2 du code civil
Modifié par Loi n°2002-305 du 4 mars 2002 - art. 6 JORF 5 mars 2002

La séparation des parents est sans incidence sur les règles de dévolution de l'exercice de l'autorité parentale.

Chacun des père et mère doit maintenir des relations personnelles avec l'enfant et respecter les liens de celui-ci avec l'autre parent.

Tout changement de résidence de l'un des parents, dès lors qu'il modifie les modalités d'exercice de l'autorité parentale, doit faire l'objet d'une information préalable et en temps utile de l'autre parent. En cas de désaccord, le parent le plus diligent saisit le juge aux affaires familiales qui statue selon ce qu'exige l'intérêt de l'enfant. Le juge répartit les frais de déplacement et ajuste en conséquence le montant de la contribution à l'entretien et à l'éducation de l'enfant.


Article 373-2-11 En savoir plus sur cet article...
Modifié par LOI n°2010-769 du 9 juillet 2010 - art. 8

Lorsqu'il se prononce sur les modalités d'exercice de l'autorité parentale, le juge prend notamment en considération :

1° La pratique que les parents avaient précédemment suivie ou les accords qu'ils avaient pu antérieurement conclure ;

2° Les sentiments exprimés par l'enfant mineur dans les conditions prévues à l'article 388-1 ;

3° L'aptitude de chacun des parents à assumer ses devoirs et respecter les droits de l'autre ;

4° Le résultat des expertises éventuellement effectuées, tenant compte notamment de l'âge de l'enfant ;

5° Les renseignements qui ont été recueillis dans les éventuelles enquêtes et contre-enquêtes sociales prévues à l'article 373-2-12 ;

6° Les pressions ou violences, à caractère physique ou psychologique, exercées par l'un des parents sur la personne de l'autre.
je suis moi même fils de divorcés et a l'age de 13 14 ans et ma soeur 17 ans ne voulait plus aller chez notre père et on est passé devant le juge et ont y allaient 1 dimanche par mois et après on a déménagé a 50 kms a nantes 44 et mon père ne connaissant pas Nantes et nous ne voulions plus y allé alors les visites se sont arrêtées
COURAGE POUR VOS FILLES
si vous êtes pas enfant de divorcé alors vous ne pouvez malheureusement pas comprendre dsl
Messages postés
38402
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 juillet 2021
8 776
Savez vous qu'un enfant ira sans probleme: chez son pere si il voit sa mere le vivre bien et encouragez la relation ?
Quand la mere relativise et renvoi les enfants à regler eux memes les conflits internes à leur relation propres de parent enfant , cela se passe tres bien.
Les enfants ont besoin de leur papa et de leur maman.
Il est prouvé qu'un enfant se construit mieux si il ne vit pas dans un conflit de loyauté et qu'ils ne se sentent pas coupable d'aimer l'un et l'autre, c'est indispensable.
Peut etre que vous meme vivez un conflit de loyauté à votre propre insu(et oui, meme à 35 ans, tant qu'on n'a pas mis de l'ordre dedans, cela peut perdurer)
Le legislateur s'est penché sur ce probleme et a renforcée la législation et elle va encore plus se durcir.
Les conséquences de ces attitudes de parents se servant de l'enfant comme d'une balle de ping pong sont désastreuses à long terme.
Mal dans leur peau, drogue, alcool, impossibilité de former un couple stable, l'image du pere a été tellement noircit, défiguré, hait , et j'en passe....
Un enfant aime son pere et sa mere, c'est iné, c'est naturelle et le contraire est contre sa nature, donc, il se fait du mal car il agit contre ses sentiments .
Il faut que les parents apprennent à ne voir que l'interet des enfants avant de voir leur "vengeance" qui ne mènent à rien à la fin. Si , pardon, à détruire tout autour d'eux, meme leur enfant
Je rajoute juste une chose
Je suis d'accord avec sophiag sur toute la ligne
Bonjour Renaud
Vous avez été entendu par le juge aux affaires famailiales ou par celui des enfants. Merci pour vos encouragements.
Bsr, et bien je suis au regret de vous informer que des "papas" peuvent ne pas se faire aimer par leurs enfants..... Lors de ma séparation, j'ai toujours maintenue le statut de leur papa, les aient obligés a y aller, j'ai toujours assuré son parti..... D'ailleurs, il en riait bien...... Mais, il a continué à être mauvais encore et encore..... Aujourd'hui je sais que mes enfants ne ressentent pas de respect vis a vis du père, mais tout simplement de la peur..... Malgré qu'effectivement certains l'aime...... Mais parfois la peur prend le dessus et ils ne souhaitent pas y aller.... Aujourd'hui et depuis un mois, je ne force plus rien.... De toute façon, pour lui tout est un jeu.... Il n'a pas muri et c'est procédure sur procédure, pour rien, mais il arrive à se faire faire de fausse attestation..... Donc au final.... TOUT EST POSSIBLE, je dis qu'on devrait plus souvent écouter les enfants, tous en restant vigilant sur le mensonge
Bonsoir

Je vois que vous parlez toujours des droits du père, mais je suis persuadée qu'il a des droits.... le premier étant d'écouter ses filles et non de les emprisonner dans sa maison qui a 6 chambres : 1 pour lui deux pour les enfants de sa compagne, une pour nos filles, une qui sert de salle de jeux que les filles ne font que ranger et une qui sert de débarat. C'est donc son choix d'avoir changer les deux chambres des filles en une seule... Mais ma première réponse était de la surprise parce que je connais la maison et ensuite une remarque sur le manque d'écoute de leur père qui n'a pas su entendre qu'une des filles bouge énormément en dormant et donc empèche l'autre de dormir. Ensuite je leur est proposé de mettre un traversin de chez moi entre elles dans ce lit, mais elles n'en n'ont pas voulu. Je ne sais pas trouver la réponse positive lorsqu'elles me disent que les garçons les appellent "pute" ou "pétasse" avec l'aprobation de leur père. Je ne trouve pas non plus le "bien" lorsque leur belle mère les fait s'habiller avec des vêtement humide en hivers ou qu'elles ne leur permet que de manger un Yaourt parcequ'elle n'a pas envie de préparer à diné. Leur père ne va pas au gala de danse de la petite ni au match de foot de la grande, il ne va pas non plus aux réunions d'école, il ne les accompagne plus chez les médecins.
Messages postés
38402
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 juillet 2021
8 776
Bonsoir
Concernant les insultes, vous pouvez en effet faire remarquer à votre ex mari que cela ne peut etre acceptable.
Quand aux restes, si cela convient à vos filles, c'est leur vie et leur probleme , surtout que cela se passe un week end sur deux, ce n'est pas énorme.
Si cela ne leur convenait pas, il leur suffit de le dire à leur pere..
Vous voyez que quand vous nous racontez ces faits, ce sont vos émotions qui parlent et votre désapprobation . On est d'accord à milles pour cent avec vous sur le fait que le pere a tord si on veut porter un avis sur son attitude, mais cela n'est pas dans cet angle la qu'il faut voir le probleme.
Vos filles doivent agir elles mêmes et vous ne devez pas faire de la surenchère avec elle en leur disant que ce n'est pas normal
Ce qui n'est pas normal, c'est que vous preniez leur place pour agir . Elles savent que cela va vous sensibilisez et se servent de vous pour atteindre le père car elles ne veulent pas l'affronter.
Croyez vous leur rendre service ?
Es ce que si quelqu'un venait dans votre vie interférer par la loi car vous etes en désaccord avec vos filles sur les directives que vous leur donnez, trouveriez vous cela normal ? Meme productive ?
On intervient quand l'enfant est en danger, mais la, nous ne sommes pas du tout dans cet configuration.
Meme si je vous parais dure, croyez bien que je parle dans votre interet, celui de vos filles car il est indispensable que vos filles vivent leur histoire avec leur père, l'écrivent ensembles et elles seules, cela leur appartient, comme vous a appartenu l'histoire avec votre pere.
Messages postés
2
Date d'inscription
dimanche 18 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
18 janvier 2015

Pardon, j'écris mon post plus de 2 ans après les discussions car je suis en plein dans ce qu'a vécu Laurence... Je me permets tout de même de donner mon avis et peut créer une autre conversation si besoin...
Je ne suis pas d'accord avec Sophiag. J'ai vu plusieurs enfants avoir peur d'un parent ou être dénigré par lui (et on parle bien ici de maltraitance quelle qu'elle soit et pas d'un "petit caprice"!). Je considère ces parents comme toxiques. Même s'il est vrai qu'on ne doit pas rompre les liens avec ce parent jusqu'à la majorité de l'enfant (après c'est lui qui choisit), il ne faut pas les privilégier non plus... justement parce que cette toxicité déstructure l'enfant et induit un manque de confiance et d'estime de soi.
L'enfant reste blessé à vie par l'attitude du parent maltraitant et l'autre parent peut juste faire son max pour que la blessure soit la moins vive possible.
Qu'on me prouve maintenant par A+B que j'ai tort.... sans sortir de grande théories de conflit de loyauté et de texte de loi, évidemment.
Mais je crois que seuls les parents qui ont vécu ce que je raconte, peuvent comprendre... Et pour aller un peu au dela, je pense que ces parents maltraitants (comme les personnes toxiques) n'ont pas la même définition du mot "aimer". Et savoir aimer, ça ne s'apprend pas...
Laurence je suis de tout coeur avec vos filles et vous même rien est évidant pour nous de savoir que nos enfants vont passer un sale week end chez leur et que l on est obliger de les faire y aller .... perso je ne les oubliais pas tant pis pour les plaintes , rdv devant le jaf ou les enfants seront entendus . Bon courage
La 2ème fois il a dit que nous devions nous arranger à l'amiable.
Les autres fois nous avons vu des juges différents qui n'ont pas fait de commentaire. La dernière fois ce n'était pas l'objet écrit de la requête, mais oralement il a laissé entendre que la grande pouvait avoir la visite libre. Je n'ai pas insisté pour ne pas séparer les deux. Maintenant elles l'expriment toutes les deux.. Une en essaiyant de parler à son père et l'autre en racontant plein de détails dans ses rédactions au collège... Mais je n'ai pas trouvé comment répondre à leurs appels.
Messages postés
38402
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 juillet 2021
8 776
Avez vous lu mon commentaire plus haut ? Sinon, à mon avis, il faut laisser vos filles avoir leur relation tranquillement avec leur pere sans vous en mêlez. Dites leur de se débrouillez avec Papa car il n'y a rien de grave qui justifie une demande de suppression du DVH et une demande de DVH libre, on sait que cela veut dire " rien du tout "
Vos filles ne veulent plus aller chez leur père car peut être que vous critiquez leur père. Ce n'est pas normal qu'elles ne veuillent plus aller chez leur père. N'écoutez personne vos filles sont obligées d'aller chez leur père, et vous, vous êtes obligées de les faire aller chez leur père sinon vous serez poursuivie pour non présentation d'enfants.
Bonjour,

Il est interressant de voir que parce qu'une mère écoute le souhait de ses enfants d'aller moins chez leur père elle devient d'un coup une vilaine sorcière.

Moi même enfant de divorcés (et j'ai 35 ans), j'ai vécu des choses similaires vers l'âge de 10 ans, tentative de fugue quand arrivait le week-end et psychothérapie. Ces choses qui me paraissent aujourd'hui futiles avec du recul étaient réellement insurmontables à l'époque (dormir par terre par manque de place, se faire traiter de petite vache, ...).

Ma mère m'a forcée à aller chez mon père MAIS elle a tout de même demandé à ce que je n'y dorme plus.

Après enquête sociale et constatation des conditions d'hébergement, le DVH a modifié pour moi : du samedi 14h à 19h et le dimanche de 9h à 19h en période scolaire (rien n'a été modifié pour les vacances car mes parents se sont toujours arrangés hors jugement vu que mon père prenait rarement des vacances).

Ainsi plus de problème de couchage et un seul repas le dimanche midi chez mon père.

Celà a permis d'apaiser les tensions et le lien n'a jamais été coupé.
Par la suite j'ai recommencé à aller dormir là bas de mon propre chef.
Je vois toujours mon père aujourd'hui (aussi souvent que ma mère) et nous nous entendons très bien.

Par contre mon frère qui lui n'avait pas exprimé de mal-être a continué avec le même DVH et aujourd'hui il a complétement coupé les ponts avec notre père.

Il faut arrêter de penser que si on voit moins son parent on ne l'aime plus ou qu'on va briser des liens. Ca peut aussi permettre de se retrouver et d'apaiser les conflits. C'est aussi aux parents de faire un effort pour faire en sorte que leur enfant se sente bien quand il va chez eux.
Messages postés
38402
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 juillet 2021
8 776
Lol, merci Mégane....
@sophiag : je pense que vous avez fait une confusion entre Laurence et moi

C'est vous qui vous méprenez sur mon intervention, où ai-je parlé du fait que vous encouragiez l'attitude du père ?
Je ne vois non plus nulle part une personne qui dénigre le père de ses enfants devant eux, je vois juste quelqu'un qui soutient ses enfant et tiens compte de leur ressentit..

"Quand une situation demande de l'attention, elle doit vraiment avoir des faits graves et avérés , comme l'alcool, la drogue ou la violence "
Bien sûr mais que faites vous des violence psychologique et du mal être de l'enfant ?

Désolée mais votre discours ressemble surtout à de la belle théorie,
Renaud1981 et moi-même vous parlons de vécu.
J'ai bien compris que c'est le bien être des enfants qui doit être la priorité des deux parents... Est-ce celle du père quand par 3 fois il a tapé la mère en présence des enfants hurlant... J'ai osé porter plainte une seule fois et il a dit que cela ne ce reproduirait plus alors il n'a eu qu'un avertissement... Car pour le bien être des jeunes filles on ne les interroge pas. Maintenant ce sont continuellement des menaces orales en directe ou sur nos 3 répondeurs (mes filles et moi). La justice me semble ne rien faire et croire ce menteur !
Je remercie Renaud et Fabienne en qui je reconnais mes doutes et mes peurs, mais merci Sophiag, je pense que votre discours est formateur pour mieux comprendre les lois et leurs applications.
Messages postés
38402
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 juillet 2021
8 776
Fabienne
Je n'aurais pas cette position si elle n'était pas aussi vécue et par forcement par moi, il me suffit de côtoyer ce genre de probleme pour l'avoir vu suffisamment de fois et avoir aussi pu en mesurer les conséquences.

Laurence
Votre ex mari est violent, vous portez plainte, il vous insulte, vous portez plainte, il vous harcelle, saisissez le Procureur si les plaintes ne sont pas prise en comptes directement..
Vos filles peuvent se défendre ou apprenez leur à se défendre.
Menace au téléphone, ce sont des plaintes
Vous avez des réponses juridiques, vous avez des réponses éducatives.

Apres, il suffit de mettre de la bonne volonté dans tous cela et faire le tri, personnellement, si vous avez pris mes messages comme des messages contre vous, vous faites fausses routes, ils ne sont la que pour éviter à des enfants de vivre mal plus tard et notre société est malade à cause et en cause pour beaucoup de ce genre de probleme ou le manque de reperds fait beaucoup de dégats.
Apres, personne ne peut vous forcez à prendre une décision contraire à votre choix, c'est vous et votre conscience et nous la respectons, ce débat est la pour permettre aussi de voir l'autre coté de l'iceberg. De réfléchir pour les gens de bonne volonté, auquel cas, c'est voué à l'echec
Messages postés
6
Date d'inscription
lundi 1 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
6 décembre 2014

une question jessaye de recuperais ma fille pouver vous me donner un conseille svp
Messages postés
16107
Date d'inscription
samedi 6 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2019
4 374
Bonjour,

Commences par être polie et ne pas te greffer sur un post obsolète.

Et ouvres ton propre post en expliquant en DETAIL ton histoire et le conseil que tu voudrais avoir par rapport au contexte exposé.

Merci.