Repture de contrat

juliafleurs - 13 mars 2012 à 13:02
 Gérard - 13 mars 2012 à 15:06
Bonjour,
Je me permets de vous ecrire car je souhaite avoir des conseils,mais tout d'abord permetez moi de vous expliquer. Voila je me suis inscris au centre europeen de formation en novembre 2011 mais j'ai recu les cahiers qu'en janvier 2012 . Des reception j'ai pris contact avec eux pour un premier cour pour voir comment se passai les cours pour prendre une decision mais bien sur les trois mois etes deja expiree , et ils apelent mon premier contact avec eux '' LE BILAN'' et ils ne me donne pas le choix je doit tout payer. S'il vous plait aidez moi que dois-je faire?? Merci d'avance

1 réponse

Sauf à faire examiner de près le contrat lui-même et les conditions de son acceptation il semble difficile au delà des sacro-saints trois premiers mois de résilier sans devoir l'intégralité de la somme à laquelle vous vous êtes engagée.

Exemples :

Article L444-8 du Code de l'Education.
A peine de nullité, le contrat ne peut être signé qu'au terme d'un délai de sept jours après sa réception.
Le contrat peut être résilié par l'élève, ou son représentant légal, si, par suite d'un cas fortuit ou d'une force majeure, il est empêché de suivre l'enseignement correspondant. Dans ce cas, la résiliation ne donne lieu à aucune indemnité.
Jusqu'à l'expiration d'un délai de trois mois à compter de la date d'entrée en vigueur du contrat, celui-ci peut être unilatéralement résilié par l'élève moyennant une indemnité dont le montant ne saurait excéder 30 % du prix du contrat, fournitures non comprises. Les sommes déjà versées peuvent être retenues à due concurrence.
Les livres, objets ou matériels dont le contrat prévoyait la fourniture à l'élève et qui ont été effectivement livrés à la date de la résiliation, restent acquis pour la valeur estimée au contrat.
Il ne peut être payé par anticipation plus de 30 % du prix convenu, fournitures non comprises. Pour les cours dont la durée totale est supérieure à douze mois, les 30 % sont calculés sur le prix de la première année pédagogique telle qu'elle est prévue par le plan d'études.
Le contrat doit, à peine de nullité, reproduire les dispositions du présent article. Il ne peut comporter de clause attributive de compétence

Article R444-22 Le contrat est clairement divisé et rédigé en caractères facilement lisibles. Les nullités et déchéances prévues, le cas échéant, par le contrat sont mentionnées en caractères gras contrastant suffisamment avec le contexte dans lequel elles sont insérées.
Les dispositions de l'article L. 444-8sont reproduites en caractères gras, nettement détachées des clauses contractuelles et contrastant suffisamment avec celles-ci. Elles sont placées en dernier lieu, avant l'emplacement réservé pour les signatures.

Article
R444-23 Le projet de contrat, y compris le plan d'études qui lui est annexé, est adressé au souscripteur, par lettre recommandée avec demande d'avis de réception, en deux exemplaires, signés par le représentant légal de l'organisme privé d'enseignement à distance. Le contrat est retourné par le souscripteur, par lettre recommandée.