Ma fille de 12 ans me brutalise et m'insulte [Résolu]

Signaler
-
 jectout -
Bonjour,
ma fille de 12 ans me brutalise et m'insulte.
je suis divorcée de son papa qui m'a enlevé les 2 ainés pendant 5 ans.
j'ai reporté tout mon amour et m'a force sur ma fille (co) et je reconnais que je lui ai toujours tout cédé.
son frére (k) et sa soeur (c) sont revenus vivre a la maison il y a presque 8 ans, à notre plus grande joie a tous. leur pére a refait sa vie et les a reniés. il n'a jamais pris CO.
j'ai vécu 10 ans avec P qui a tjs adoré CO, il n'est pas son pére mais c'est tout comme car elle avait que 3 mois lors de notre rencontre.
nous sommes séparés depuis environ 1 an et demie, il a refait sa vie et moi également. Il prend mes 2 filles trés régulièrement.
aujourd'hui CO est violente, me dit qu'elle me déteste que je n'ai qu'a crevé que je ne suis pas sa mére.... c'est de la torture...
mon ex P veut la récupérer pour qu elle vive avec lui et elle n'attend que ça..
il se renseigne sur ses droits mais sachant que nous n'avons pas été mariés et qu'il n'est pas son pére je ne sais pas s'il a le droit....
ma famille n'y voit pas d'inconvénient, mais moi l'idée de vivre sans ma fille me fait trés mal et trés peur.

qui peut m'aider et m'éclairer sur les droits de mon ex?
J'ai pris RDV chez un psychiatre pour ma fille car le CMP ne nous a été d'aucune aide.

merci pour vos commentaires...

9 réponses

Bonsoir,

Un enfant à qui l'on cède tout devient un enfant capricieux et le parent sans s'en rendre compte devient "l'esclave de sa progeniture".

N'attendez aucun remerciement de l'enfant à qui on ne peut dire "non", il sent son parent faible et en fait son souffre douleur en cas de souffrance.

L'enfant à besoin d'etre frustré pour se sentir securisé! il a besoin de repères.

Dire non le securise et l'empeche d'outrepasser les limites imposées.

Vous devez faire parler une tierce personne à votre fille, une personne neutre qui essaiera de la raisonner.

Tant pis si vous ne voyez plus votre fille,qu'importe la durée, je sais je peux vous paraitre choquante, mais elle doit prendre conscience de ce que cous avez enduré à cause d'elle. Soyez ferme dans vos attitudes verbales, ne rediscutez jamais une decision déjà prise à son encontre; meme si elle revient en vous embrassant, faites lui voir que vous ne contesterez jamais ce que vous avez decidé.

Vous etes sa mère, vous avez droit au respect!! elle doit s'en tenir à sa place de "fille".
Vous etes sa tutrice en plus d'etre sa mère.Dans le mot "tuteur"il revient l'image, quand un arbre pousse tordu, il est bon de mettre un tuteur pour le redresser.

Votre role est là; en plus de votre amour de mère, vous devez eduquer, chose pas facile je le conçois.
Laissez là partir, ne pleurez jamais devant elle! et dites lui: tu reviendras lorsque tu auras compris.
Je n'accepte plus ton comportement,lorsque tu accepteras les règles et la notion de respect, alors la maison te sera ouverte.
Messages postés
4597
Date d'inscription
mercredi 26 janvier 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 août 2012
2 320
Bonsoir,


Que faire quand on est parent d'un ado difficile ?
*Donner des repères. Même si l'adolescent se rêve rebelle, il a besoin de repères et d'un adulte à ses côtés pour le guider.
*Remplacer le parent « copain », par le parent « éducateur » ! Il n'est jamais bon de mélanger les genres, ni trop tard pour reprendre son rôle d'éducateur. La relation parents-enfant doit maintenir la possibilité de dresser des interdits légitimes. Un parent est un guide ; un copain, un complice.
*Donner l'exemple. L'exemplarité est l'un des moyens les plus efficaces pour asseoir la légitimité d'une autorité. Il convient donc de ne jamais se comporter comme on peut reprocher à l'ado de le faire parfois : à la maison, en voiture, chez un commerçant, dans la rue, avec les autres...
*Dans les cas extrêmes, le recours à des professionnels est indispensable. Psychologues psychiatres, éducateurs spécialisés, association de soutien aux parents (l'Ecole des parents, par exemple) permettent d'articuler l'éducatif avec le psychologique, et parfois même avec le psychiatrique.

Source: https://www.journaldesfemmes.fr/maman/guide-des-parents/2587254-mon-ado-est-difficile/#simili

"GUSS : j'ai eu la même idée, mais mon médecin traitant me le déconseil, il dit qu'aprés c'est une histoire sans fin et que je risque voir ma fille être placée en famille d'accueil, je suis perdue, je ne connais malheureusement pas d'éducateur qui pourrait me conseiller........"

Votre enfant a besoin d'aide, vous devez réagir maintenant après il sera trop tard.
Voyez auprès de votre Mairie, ou auprès de l'assistante sociale, pour prendre rendez-vous avec l'éducateur spécialisé.
Votre médecin traitant, n'est pas psychologue et surtout n'est pas à votre place.
Plus le temps passe, plus cela deviendra ingérable.
Et sachez que l'on ne retire pas un enfant a sa mère, quand celle-ci demande des conseils et un soutient.
Il ne s'agit pas là d'un désintéressement, bien au contraire.
L'éducateur va restaurer le lien entre vous deux, et surtout permettre à chacune de trouver sa place.
Messages postés
4597
Date d'inscription
mercredi 26 janvier 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 août 2012
2 320
Bonjour,

Prendre rendez-vous avec un éducateur spécialisé pour ados.
Voir l'adresse auprès de l'assistante sociale.
Bonjour
merci pour vos réponses..

MARIE : le grand frére c'est une bonne idée, mais l'idée de devoir afficher notre crise familiale en public ne me motive pas du tout...les tormnioles, elle en a eu quelques unes mais je culpabilise à chaque fois et elle est très forte pour me le faire regretter....mon ex s'est renseigné il a aucun droit sur elle.....

GUSS : j'ai eu la même idée, mais mon médecin traitant me le déconseil, il dit qu'aprés c'est une histoire sans fin et que je risque voir ma fille être placée en famille d'accueil, je suis perdue, je ne connais malheureusement pas d'éducateur qui pourrait me conseiller........
Se faire rouer de coups par sa fille n'est pas une solution et arrêtez de culpabiliser pour deux claques car elle, elle ne culpabilise pas de vous faire autant de mal physique et psychologique.
Laissez la aller chez son beau-père et vivez pour vous.
Qu'il ait des droits ou pas n'a pas d'importance si tout le monde est d'accord,c'est avant tout une affaire de famille.
bonjour
merci infiniment pour tout votre soutien et vos conseils...
j'ai rendez-vous avec ma fille le 10 décembre chez un psychiatre, elle refuse mais je lui ai dit qu'elle n'avait pas le choix..
j'ai également téléphoné à l'école des parents, je suis tombé sur une personne trés gentil, qui m'a également conseillé un éduc. spé. et surtout de bien aller au rendez-vous du psy.
elle m'a également conseillé de laisser partir les filles chez mon ex lorsqu'elles le désirent afin qu'elles prennent conscience que je ne refuse pas qu'elle le voit.
cela m'a permis de me reposer un peu ce week end, mais avec de méga coup de blues.
en ne les voyant pas, j'ai l'impression de les perdre.
hier soir et ce matin, ça a été à peu prés.
je vais contacter une assistante sociale pour avoir les coordonnées de l'éducateur.
il faut également que je tienne mes punitions et ça se ne sera pas une mince affaire.
il est vrai que j'ai trop jouer le role de la copine, mais j'ai tellement manqué d'amour que je ne voulais pas reproduire la même chose avec mes enfants.
je me déteste et m'en veux terriblement de mes erreurs.

merci encore pour votre soutien......
Plusieurs solutions s'offrent à vous:
Vous contactez l'émission "le grand frère",il fait des miracles.
Vous lui mettez quelques tornioles car elle en a manqué.
Vous la laissez aller vivre chez qui elle veut.

Ce n'est pas une vie pour vous de vivre dans ces conditions,certe vous avez loupé quelque chose dans l'éducation de votre fille mais c'est fait.
Quelle fille peut-être aussi méchante avec celle qui l'a mis au monde et qui l'aime?
merci Marie d'avoir répondue si vite, cela me réconforte...
-concernant les tornioles, le peu que je lui ai donné elle a systématiquement rétorquée jvais tel le 119 ou elle se défendait..
je l'ai puni de tel port. et d'ordi donc hier lorsque j'ai voulue la giflée car la je n'en pouvais plus elle m'a ruée de coup de pied et m'a dit t'as qu'a crevé t'es plus ma mére plutot etre en foyer ou a la rue tu me maltraite.mon ami et mon fils sont intervenus mon ami ne l'a pas touche mais mon fils lui a mis 2 claque.je passe mon temps a pleurer le médecin m'a mis sous anti depresseur.

-concernant le grand frere c'est une tres bonne idée, mais est-ce que toutes les émissions sont diffusés en public??

-Tout le monde me dit que de la laisser partir avec son "pére" serait la meilleur solution car se serait le seule moyen pour elle de voir ce qu'elle a chez moi et qu'elle n'aura plus la bas...il est tres claire les week ends c'est le paradis, mais si elle retourne la bas les régles seront les memes...devoirs, aide à vider le lave vaisselle, on range sa chambre....

je ne suis pas du tout décidée à lui rendre son pc et son portable,je n'ai jamais tenue mais la c'est allé beaucoup trop loin..

savez-vous, comment cela peut se passer niveau de la loi, vu qu'il n'est pas son pére??

MERCI Marie.....
laissez la dans son coin.
ne faites pas attention à elles.
bonjour Weeiyx333
ca a ete tres dure mais j ai acceptee qu elle aile chez son pere quelques temps...ma psy m avait conseillee comme vous...depuis on se voit de temps en temps et ca va bcp mieux elle reussi meme a s excuser et a nouveau me dire je t aime....c est tres dure l indifference mais comme quoi ca peut etre efficace....
merci a tous pour vos messages...
Elle est pas bien vous la frappez quand elle vous brutalise et insulte elle n'a aucun droit et aussi vous la faîte vivre chez son père et voilà vous allez pas être la bonne non plus
Messages postés
9544
Date d'inscription
vendredi 16 novembre 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 janvier 2016
3 010
Bonjour,

Vous pouvez lire cet article de ccm santé médecine
sur l'enfant violent
https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/contents/868-l-enfant-violent
il faus l ignorer ca lui remettra les idees en place croyer moi