Aide au déménagement Pôle Emploi

florian060190 - 14 janv. 2011 à 09:46
 Neka - 1 juin 2011 à 13:38
Bonjour,

J'étais demandeur d'emploi et je percevais le chômage du 4 octobre 2010 au 7 novembre 2010. Je dépendais à l'origine du Pôle Emploi de Villefranche sur Saone (69400). J'ai signé un CDD de 6 mois (ayant débuté le 08/11/2010) dans les Bouches du Rhône.
J'ai appris seulement hier (alors que lors de mon entretien Pôle Emploi en Octobre j'avais signé ce CDD et pêrsonne ne m'avait parlé d'une quelconque aide) que je peux percevoir une aide pour le déménagement.
Pour l'aide à la mobilité, j'ai un mois pour faire la demande, donc apparemment c'est raté mais on m'a conseillé (3949) de le tenter.
En revanche, on m'a précisé que j'avais bel et bien TROIS mois pour faire la demande d'une aide au déménagement. Du coup, j'ai pris une journée fin janvier pour pouvoir me rendre dans mon ancien Pôle Emploi (à 350 km de mon lieu de travail). Par contre, sur Internet, je ne trouve aucun forum qui parle d'un délai de TROIS mois pour faire la demande. Si la conseillère Pole Emploi me l'a affirmé à plusieurs reprises, c'est que ça doit être vrai. Elle m'a bien précisé que j'étais obligé de me rendre sur place (pas de courrier) et que le montant était de 1 500€. Du coup ba j'ai pris mes billets de TGV car je ne peux pas me permettre (après un déménagement si couteux) de passer à côté d'une telle somme. Et les infos que j'ai vues sur les forums Internet me font douter.
Du coup je suis un peu perdu donc si des personnes pouvaient vraiment m'éclairer sur le sujet, ce serait top.

En vous remerciant sincèrement.

Cordialement.

Florian DEBISE
A voir également:

2 réponses

bonjour

apparemment pôle emploi excelle dans l'incompétence car pour moi on me dit que seuls les cdi ont aidés pas les cdd alors que sur leur site les cdd de plus de 6 mois sont indiqués.

que faire?
0
De la belle foutaise cette aide au déménagement.......... Mon fils a quitté la belle région de Vendée pour aller s'installer à Parthenay car il y a trouvé du travail (3 mois de CDI et ensuite un CDD). Pendant les 3 premiers mois, ne sachant pas s'il allait être gardé, il s'est débrouillé pour squatter dans la famille. Quand il a pris l'initiative de déménager, il n'avait droit à aucune aide car il n'était plus inscrit au pôle emploi. Aurait-il dû dire qu'il n'avait pas d'emploi ?
RIC
0
J'ai oulbié de dire que j'ai passé 1 heure au téléphone avec pôle emploi avec 3 personnes différentes (charmantes je dois dire) mais qui ne pouvait pas me renseigner et que j'ai été obligé de me déplacer à LA ROCHE SUR YON (comme ils me l'avaient proposé) pour m'entendre dire que c'était peine perdue car il n'était plus inscrit..............
Des fois on marche sur la tête.
Que de promesses, que de promesses.......
RIC
0
Voilà ce que dit le texte de pôle emploi:

à la Délibération n° 2008/04 du 19 décembre 2008
Article I - Objet

Les aides à la reprise d'emploi ont pour objet de favoriser la mobilité des demandeurs d'emploi qui reprennent un emploi éloigné de leur lieu de résidence en compensant les dépenses occasionnées par cette reprise. Ces aides consistent en une participation directe ou indirecte de tout ou partie des frais engagés par les demandeurs d'emploi dans le cadre de leur reprise d'emploi. Il s'agit :

- d'une aide aux déplacements
- d'une aide à la double résidence
- d'une aide au déménagement.

Dans chaque région, le directeur régional peut compléter l'offre nationale d'aides à la mobilité des demandeurs d'emploi par l'accès à des services spécifiques complémentaires dans les conditions fixées par délibération distincte du conseil d'administration.

Article II - Bénéficiaires

Ces aides sont accessibles aux demandeurs d'emploi hors catégorie 4 maladie et catégorie 5 "non spécifique", et plus particulièrement à ceux qui ont pris un engagement de mobilité dans leur projet personnalisé d'accès à l'emploi.
Article III - Conditions d'attribution

La participation aux frais engagés par le demandeur d'emploi est accordée en cas de reprise d'emploi en CDI ou CDD de 6 mois minimum situé à plus de 60 km ou 2 heures de trajet aller-retour pour la double résidence ou le déménagement.

Durant l'année qui suit la reprise d'emploi :

- le bénéficiaire ne peut obtenir qu'une seule fois la même aide,
- si une seconde reprise d'emploi intervient avant la date anniversaire, le bénéficiaire ne percevra
dans tous les cas qu'un montant d'aide au maximum égal au reliquat calculé par rapport au plafond de 2500euros.

Article IV - Montant

Les demandeurs d'emploi peuvent bénéficier des aides à la reprise d'emploi dans la limite d'un plafond annuel de 2 500 euros.

Le délai d'un an (12 mois) court à partir de la date de reprise d'emploi.

L'aide aux déplacements est attribuée pendant 3 mois maximum dans la limite de 1 000 euros et sur la base d'un forfait kilométrique de 0,20 euros/km ou du coût des billets de transports en commun.

L'aide à la double résidence est attribuée dans la limite d'un plafond de 1 200 euros.

L'aide au déménagement est attribuée dans la limite de d'un plafond de1 500 euros.

Article V - Modalités de versement et formalités

Le demandeur d'emploi doit effectuer sa demande dans les délais suivants :

- jusqu'à un mois après la reprise d'emploi pour les déplacements quotidiens, hebdomadaires ou mensuels et pour l'aide à la double résidence,
- jusqu'à un mois après la fin de période d'essai pour le déménagement.

Dans le cas d'un déménagement, le demandeur d'emploi peut obtenir une avance dans les conditions définies par décision du directeur général.

Les délais de demande ne s'appliquent qu'à la première aide demandée.

Les aides sont versées après réception des justificatifs requis.
0