Licenciement pour maladie professionnelle [Résolu]

- 5 oct. 2010 à 15:37 - Dernière réponse :
Messages postés
3
Date d'inscription
vendredi 2 novembre 2018
Dernière intervention
3 novembre 2018
- 3 nov. 2018 à 19:47
Bonjour, je suis en maladie professionnel depuis le 1/11/2009 et reconnu inapte par la MDT pour mon travail de menuisier alu . Quels sont les indemnités dont je vais avoir droits pour mon licenciement et comment calculer ainsi que le preavis . Mon salaire est de 1137 net et une ancienneté de mai 2002 a novembre 2010 dont 11 mois d'arrêt maladie professionnel.
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
12617
Date d'inscription
mardi 25 août 2009
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 août 2016
- Modifié par 58Sab le 5/10/2010 à 16:04
12
Merci
bonjour

pour les indemnités légales (sauf si votre convention prévoit mieux) c'est :

1/5ème de mois de salaire brut x nbre d'années d'ancienneté
et c'est doublé si c'est dûe à une maladie pro ou accident de travail

pour le préavis
le contrat de travail à durée indéterminée du salarié reconnu inapte peut être rompu par l'employeur lorsque ce dernier peut justifier soit de son impossibilité de proposer un emploi approprié aux capacités du salarié, soit du refus par le salarié de l'emploi proposé dans ces conditions.. En cas de litige, c'est à l'employeur d'apporter la preuve que le reclassement du salarié est impossible.

Si le salarié n'est pas reclassé dans l'entreprise à l'issue d'un délai d'un mois à compter de la date de l'examen médical de reprise du travail ou s'il n'est pas licencié, l'employeur est tenu de verser à l'intéressé, dès l'expiration de ce délai, le salaire correspondant à l'emploi que celui-ci occupait avant la suspension de son contrat de travail

le préavis ne pouvant être effectué, l'indemnité compensatrice de préavis n'est pas due sauf si elle est expressément prévue par la convention collective ou si l'inaptitude a été constatée à l'issue d'un arrêt de travail provoqué par un accident de travail ou une maladie professionnelle ou encore, selon les tribunaux, si le licenciement est dépourvu de cause réelle et sérieuse en raison du manquement de l'employeur à son obligation de reclassement consécutive à l'inaptitude

Il n'existe que deux choses infinies, l'univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas encore acquis la certitude absolue. Albert EINSTEIN

Merci 58Sab 12

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13840 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de 58Sab
Messages postés
3
Date d'inscription
vendredi 2 novembre 2018
Dernière intervention
3 novembre 2018
- 3 nov. 2018 à 19:47
0
Merci
Merci mille fois pour votre réponse
Commenter la réponse de Mahdia62
Dossier à la une