Règlement Copropriété Déjections Chien [Résolu]

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
samedi 2 octobre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
2 octobre 2010
-
Messages postés
13896
Date d'inscription
lundi 5 juillet 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 juin 2014
-
Bonjour,

Je suis l'heureuse propriétaire d'un Jack Russel (petit chien de 8kg) et également récemment locataire d'un logement faisant partie d'une coproriété. Cette copropriété est composée d'un bâtiment de 2 étages avec plusieurs appartements ainsi qu'une dépendance de plain-pied avec 5 duplex. Entre ces deux bâtiments, il y a un grand parking bordé d'assez vastes "espaces verts". J'y promène mon chien chaque jour et bien sûr celui-ci y fait ses besoins. Jusqu'à présent, je ne ramassais pas les déjections de mon chien. Certains voisins sont venus se plaindre en me disant que j'étais obligée de les ramasser (ce que les quelques autres propiétaires d'animaux ne font pas...). Il me menace d'en faire état à la copropiété. Mais quelles sont vraiment mes obligations? Le ramassage des déjections animales (dans l'herbe) peut-il être régi par un règlement de copropriété?
Merci pour vos retours.
A voir également:

8 réponses

vu le code de la santé publique L 1311-2
Il est donc fait obligation à toute personne accompagnée d'un animal de procéder immédiatement, par tout moyen approprié, au ramassage des déjections de leur animal en vue de les déposer dans les pubelles
Bonjour,

J'habite avec mes parents en location dans une copropriété contenant deux appartements avec un hall d'entrée commun. Les chiens de ma voisine font systématiquement leurs besoins devant notre porte et elle n'essuie qu'une fois sur trois ( essuyer et non laver avec de l'eau !!! )
De plus, nous avons un jardin et elle en a un, ils sont séparés par une petite allée. Ses chiens font leurs besoins dans notre partie du jardin ...
Que pouvons-nous faire ? La vie est devenue infernale surtout pour ma mère qui est obligée de nettoyer les besoins des chiens de ma voisine ...
Messages postés
25580
Date d'inscription
jeudi 25 février 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
25 novembre 2020
8 726
Perso ramasser les déjections de son chien est pour moi un acte de civisme.

Bonjour,
Je suis un particulier, qui gére bénévolement une Copropriété de 8 appartements avec 14 ares d'espaces verts (principalement du gazon).
Personne ne peut interdire à un Copropriétaire de détenir un animal dans une Copropriété.
Par contre un réglement propre à la Copropriété ,adopté à la majorité des Copropriétaires présents ou représentés peut être élaboré et voté .Les Copropriétaires sont alors tenus de le respecter.
Dans ma fonction de Syndic bénévole, je suis amené à faire respecter un réglement de la Copropriété qui stipule entre autres que la divagation des animaux est interdite sur les parties privatives , que ceux-ci doivent être tenus en laisse et emmenés en dehors de la Copropriété pour leurs excréments.
En effet, il faut d'abord penser en proorité aux enfants qui jouent sur les espaces verts et qui sont au contact des souillures laissés par les animaux.,.....il faut quelquefois se transposer à la place des autres.
Messages postés
15708
Date d'inscription
mardi 11 novembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 novembre 2020
7 726
Bonjour
Entre ces deux bâtiments, il y a un grand parking bordé d'assez vastes "espaces verts".

Il y a surement des mères de famille qui promènent leurs enfants ,donc c'est pas agréable si le Bébé revient avec les chaussures et les mains dans le ..........
Bonjour,

Je pense qu'il est question DES PARTIES COMMUNES et NON des PARTIES PRIVATIVES ,

"entre autres que la divagation des animaux est interdite sur les parties privatives , que ceux-ci doivent être tenus en laisse...
Messages postés
13896
Date d'inscription
lundi 5 juillet 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 juin 2014
5 216
Bonjour marine,

Vous êtes propriétaires ou locataires ?
Quid de la voisine ?
Bonsoir,

Ces vastes espaces de verdure, appartiennent-ils également à la Copropriété ?

Cordialement.
Dossier à la une