Refus d'embarquement par easy jet [Résolu]

Daph - 27 août 2010 à 17:18 - Dernière réponse :  Gérard
- 6 sept. 2012 à 09:36
Bonjour,
la compagnie easy jet a refuser notre embarquement ma fille et moi (sa maman) pour un Bordeaux lyon sous pretexe que que je n'avais pas le livet de famille en ma possesion, alors que toute les deux nous possedions une piece d'identité en cour de validité On t il le droit ?
Je me retrouve bloquer a l'aeroport ils ont meme pas denié nous repondre ou nous proposer une solution.
Afficher la suite 

Votre réponse

6 réponses

0
Utile
Effectivement rien ne prouvait que l'enfant soit votre fille donc que vous étiez investie de l'autorité parentale.
Livret de famille ou autorisation parentale établie par la mairie si l'enfant n'est pas le votre.
lala77 1 Messages postés jeudi 6 septembre 2012Date d'inscription 6 septembre 2012 Dernière intervention - 6 sept. 2012 à 09:34
Pardon mais il m'est arrivé la même chose, "Daph" a dit qu'elle voyageait AVEC sa fille ET AVEC leur pièce d'identité, je voyage avec mes deux enfants depuis 7 ans au moins deux fois par ans pour nous rendre en Grèce, j'ai le même nom que mes enfants et leur père était présent à l'enregistrement ! Seul easy jet m'a demandé le livret de famille ! aucune autre compagnie ! Dans les Conditions générales de vente, ils disent que la carte d'identité suffit, et une simple mention précise que les autorités "peuvent" demander la preuve de la filiation donc livret de famille ou acte de naissance. C'est une pratique courrante d'easy jet d'entretenir un certain flou dans leurs CGDV, de façon à soutirer un max aux clients ! Ils ont d'ailleur été condamnés grace à l'association Que choisir" pour ce manque de clareté. S'ils peuvent refuser l'embarquement aux parents et leurs enfants voyageant ensemble avec leur cartes d'identités pour le motif de non présentation du livret de famille ils devraient l'intégrer clairement dans les CGDV comme une pièce obligatoire, ce qui n'est pas le cas !
Faites établir des passeports.
Commenter la réponse de Gérard
0
Utile
Ils ont fait mieux : le 22/12/2010 le personnel d'Easyjet a refusé mon enregistrement et celui de mon fils mineur pour un vol Paris Venise sous prétexte de patronyme différent en ayant toutefois présenté carte d'identité et livret de famille en règle !!! J'ai juste eu le droit de payer un complément de 52 euros par personne (x3 avec ma soeur) pour être recasés sur un autre vol l'après-midi qui pour pb technique a finalement été annulé et me rendre à la mairie me signer une autorisation de sortie de territoire pour m'autoriser à emmener mon fils en Italie. J'avais déjà utilisé cette compagnie sans rencontrer ce problème pas plus tard que l'été dernier. Le comble étant que quiconque avec le même patronyme aurait pu partir sans aucun souci ! Il est évident que cela ne va pas en rester là... affaire à suivre
A la mairie ils étaient sidérés et ont bien confirmé que c'était de l'abus de pouvoir (cf. code civil art. 350, 372, 373-5 et 376 à 381)
Commenter la réponse de Lucia
kodel 3 Messages postés dimanche 10 juillet 2011Date d'inscription 22 janvier 2013 Dernière intervention - 10 juil. 2011 à 10:19
0
Utile
il vient de m'arriver exactement la même chose pour un embarquement pour Dubvronik.

et le pire, c'est qu'ils m'ont demandé de faire envoyer un fax des certificats de naissance par mon mari.....qui les a envoyés. au moment où ils l'ont reçu, ils m'ont dit que l'enregistrement était terminé et qu'ils ne pouvaient pas l'accepter!

c'est cela que j'ai le plus de mal à accepter: depuis le démarrage, l'un d'entre eux essayait d'être arrangeant, l'autre non. résultat: le fax était bien dans leurs bureaux bien avant le départ de l'avion et pourtant, la seule chose qu'ils m'ont proposé: c'est de partir le lendemain en payant 200 € en plus....

voilà des vacances qui sont terminées avant d'avoir commencé

existe t'il des recours?


merci à vous
Commenter la réponse de kodel
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une