Francais musulman le droit à la nationalité [Fermé]

-
bonjour ,
Ma maman a trouvé dans ses anciens papiers la carte nationale de son père , où il y 'a écrit : francais musulman , sachant que mon grand père est né et a vécu en algérie ..es ce que ma maman peut prétendre aujourd'hui à la nationalité francaise ??
vu qu'elle veut quitter le pays ..si oui quelles sont les démarches à suivre .
merci pour vos réponses:
Afficher la suite 

2 réponses

Meilleure réponse
12
Merci
bonjour

Avant l'indépendance de l'Algérie, département français, tous les habitants d'Algérie avaient la nationalité française y compris les musulmans et les berbères. Toutefois, ces derniers ne relevaient pas du même statut dans la mesure où ils ne jouissaient pas des droits politiques et dépendaient du statut civil de droit local (concernant le droit de la famille et le droit de la propriété). Néanmoins, ces personnes pouvaient acquérir la citoyenneté française par décret ou par jugement.
Au moment de l'accession à l'indépendance, la majorité des musulmans et berbères relevaient du statut civil de droit local ne jouissant pas des même droits que les citoyens français métropolitains.

L'Ordonnance du 21 juillet 1962 est venue préciser les conditions de perte ou de conservation de la nationalité française après l'indépendance de l'Algérie. Elle a effectué une distinction entre les personnes de statut civil de droit local et les personnes de statut civil de droit commun (citoyens français à part entière).


) Les personnes de statut civil de droit commun citoyens français régis par la loi civile française (s'agissant du droit de la famille et du droit de la propriété) disposant des même droits politiques que les personnes originaires de métropole, ont conservé la nationalité française sans effectuer aucune démarche.

Ont conservé la nationalité française de plein droit :
les personnes d'ascendance métropolitaine,
les personnes d'origine européenne ayant acquis la nationalité française en Algérie,
les juifs originaires d'Algérie,
les personnes nées de parents dont l'un relevait du statut civil de droit commun,
les personnes originaires d'Algérie de statut musulman ayant accédé au statut de droit commun par décret ou par jugement avant l'indépendance.

) Les personnes de statut civil de droit local ont perdu la nationalité française au 1er janvier 1963 sauf si elles ont souscrit avant le 23 mars 1967 une déclaration de reconnaissance de la nationalité française. Ces dispositions s'appliquaient quels que soient leurs lieux de naissance ou de résidence.

N'ont pas été considérées comme des preuves de l'appartenance au statut civil de droit commun:
- le fait d'avoir servi dans l'armée française,
- d'avoir joui des droits politiques après 1944,
- de s'être marié avec une personne de statut civil de droit commun,
- la possession d'une carte d'identité française délivrée avant 1963.

En revanche, la possession d'état de français après le 1er janvier 1963 (date d'effet de l'indépendance) constitue une présomption d'appartenance au statut civil de droit commun.
La possession d'état de français peut être établit par la production de pièce d'identité française délivrée après 1963, d'un passeport, de l'appartenance à la fonction publique, d'une carte d'électeur.....

Dire « Merci » 12

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24589 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

J'ai un passeport de mon grand père qui écrit nationalité française musulman savedir Quoi
Messages postés
114728
Date d'inscription
mardi 6 septembre 2005
Statut
Membre
Dernière intervention
14 novembre 2019
3441
0
Merci
Bonjour

Pour savoir où en sont vos démarches,
Cliquez ICI
Merci
Dossier à la une