Les risque d'accepter une tutelle

Signaler
-
Messages postés
7778
Date d'inscription
lundi 9 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
16 juillet 2009
-
Bonjour,

Ma mère a été placée en maison de retraite médicalisée à la suite de mauvais traitements. Nous avons établi un dossier pour la demande de mise sous tutelle (elle est actuellement sous sauvegarde de justice).
La personne qui était d'accord pour prendre la tutelle s'est rétractée et n'a pas déposé le dossier après avoir pris conseil du notaire qui lui a fortement déconseillé en lui disant qu'elle allait vers les pires ennuis.

Résultat, les deux seuls interlocuteurs sont les maltraitants. Quand on s'en étonne, la réponse que nous avons c'est qu'ils ont les papiers en main, qu'ils occupent la maison de ma mère et ont l'accès au compte bancaire. Il y a eu un rapport contre eux de la part des services hospitaliers au Procureur de la République.

Je ne comprends pas pourqoi ce notaire a dit cela, on voit que ce n'est pas sa mère qui est concernée.

Est-ce que que des personnes qui ont été nommés tuteurs peuvent me dire quels sont ces pires ennuis ou est-ce exagéré ?

Merci

4 réponses

bonjour : Et pourquoi ne vous occupez pas vous même des intérêts de votre mère comme font pas mal d'enfants. Bien sûr, lorsque les enfants sont nombreux, cela peut poser problème, jalousie suspicions etc. Mais dans bien des cas c'est possible, et s'il y a des frères et soeurs, il faut qu'ils aient un droit de regard sur les comptes, et sur les dépenses.

Mais une maison de retraite, "ça bouffe tout" et parfois ça ne suffit pas, il faut que les enfants complètent ou alors, s'il y a une maison, il faut la vendre pour pouvoir payer.

Il ne faut pas oublier qu'un tuteur prend une rémunération, il n'est pas bénévole.

Merci pour la réponse.

Ma mère est totalement dépendante et l'assistante sociale qui s'est occupée de son dossier nous a dit qu'il était hors de question qu'elle soit enlevée de la maison de retraite vu l'état dans lequel elle est arrivée aux urgences
(son pronostic vital était enclenché). Automatiquement, le Procureur de la République en serait averti, puisqu'elle est sous sauvegarde de justice.

Elle est bien là où elle est, il n'y a rien à dire, et, personnellement, je suis plus tranquille de la savoir dans de bonnes mains.

Nous sommes douze frères et soeurs et pour l'instant ce sont les deux maltraitants qui ont tous les pouvoirs sur ma mère dans les mains. Nous ne recevons aucune communication de leur part.

Ce que je voulais savoir c'est vers quels ennuis nous allons en demandant la tutelle comme le Notaire le laisse entendre. Il me semble qu'à partir du moment où les comptes sont bien tenus et toutes les dépenses justifiées,
il ne peut rien être reproché.

Cordialement
Messages postés
7778
Date d'inscription
lundi 9 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
16 juillet 2009
5 749
Sans compter qu'un tuteur d'état ou un tuteur privé n'est pas forcément honnête.
Je suis bien placée pour voir tout ce qu'ils se mettent dans la poche par l'intermédiaire de comptes-pivots, interdits en théorie mais qui passent très bien en détournant la loi.
BONJOUR / surtout que cette profession n'est pas reconnue. N'importe qui peut devenir tuteur, donc pourquoi pas vous, et même tuteur bénévole ou presque (à définir avec les frères et soeur).
Messages postés
7778
Date d'inscription
lundi 9 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
16 juillet 2009
5 749
De toutes façons un membre de la famille n'a pas le droit de se faire rémunérer pour cette charge, alors que les tuteurs privés ou d'état prennent 8 % des revenus mensuellement juste pour tenir un vague listing des dépenses !