Voisins "gueulards"

lepititniable - 9 mai 2009 à 11:49
Marie S
Messages postés
7778
Date d'inscription
lundi 9 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
16 juillet 2009
- 9 mai 2009 à 12:22
Bonjour,

Celà fais 3 mois et 8 jours exactement, que nous avons emménagés...
Nous n'avons jamais eu vraiment de chance avec nos vosins, toujours très bruyants...

Mais là.... j'en peux vraiment plus...

Je résume les voisins du dessus :
- elle passe l'aspiro à 6h du mat ou 00h,
- elle hurle (car là, c'est hurler) sans cesse (au moins 5 fois par semaine) sur ses enfants (une fille d'environ 4 ans et un garcon d'environ 8 ans),
- avec son mari ils s'engueulent très souvent aussi (au minimum 1 à 2 fois par semaine)...mais ce ne sont pas des petites enguelades, c'est la meme ils s'hurlent dessus, s'insultent, cassent tout...une fois g demandé à mon chéri de monter voir car le garcon hurlais "non, arretes" et quand y'a des enfants, j'aime pas ca...

Je veux bien qu'il y à des gens qui crient facilement, mais là c'est plus crier, c'est hurler, gueuler.... on entends vraiment tout ce qu'elle "gueule"...
Ca nous ai arrivé plusieurs fois que leurs engueulades nous réveillent ou nous empechent de dormir...j'en peux plus

Là, elle est en train de gueuler sur ses enfants "tu me fais chiez...tu m'emmerdes"

Qu'est ce que je pourrai faire?

1 réponse

Marie S
Messages postés
7778
Date d'inscription
lundi 9 février 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
16 juillet 2009
5 760
9 mai 2009 à 12:22
La procédure légale est de faire constater les nuisances par huissier ce qui va vous couter de sous...

Vous pouvez aussi envoyer une lettre polie à vos voisins pour leur demander de faire moins de bruit et leur dire que vous ne perdez rien de leurs conversations mais après je ne vous garantis pas les bonnes relations avec ce genre de gens surtout.

Nom
Adresse
Nom du voisin
Adresse
Ville, date,


Madame, Monsieur,

Je suis votre voisin du dessous [ou d’à côté] et je vous écris pour vous faire part d’un problème de bruit, de plus en plus préoccupant pour moi.

Il est toujours difficile de se rendre compte exactement des bruits qu’on provoque et je suis persuadé que c’est votre cas, mais je vous assure que j’ai de plus en plus de mal à les supporter, tout spécialement les bruits de […].

Le mieux, je crois, est que nous en parlions et, c’est pourquoi je me permettrai de venir vous voir pour en discuter.

Dans cette attente, je vous prie d'agréer, Monsieur (ou Madame), l'expression de mes salutations distinguées.


Fait à …… , le…


Signature
0