Auto entrepreneur et invalidité catégorie 2

Résolu/Fermé
nadette - 1 mars 2009 à 23:36
 fafa69 - 9 janv. 2019 à 10:43
Bonjour,j'aimerais créer une auto entreprise, mais je suis en invalidité catégorie 2 et aimerait savoir ce que cela impliquera pour moi au niveau de mes droits à remboursements de soins, pour mon statut invalidité et mon ALD


est-ce que je risque de perdre mes droits ? est-ce que mes cotisations à l'URSSAF à titre d'autome permettront d'avoir les mêmes remboursements pour mes soins et est-ce que je serai toujours prise en charge par la CPAM.

une réponse d'expert me serait agréable.
merci d'avance
nadette
A voir également:

19 réponses

Bonjour,
J'apporte mon témoignage à cette discussion parce que mon mari est exactement dans ce cas d'invalidité catégorie 2. Pour s'occuper, il a créé en sept. 2008 une micro entreprise sur internet (transformée en autoentreprise le 1er janvier 2009), qui lui fait disparaître petit à petit sa pension d'invalidité, tout en ne rapportant pas suffisamment pour vivre...

Je m'explique .
Pendant le statut micro entreprise, la pension était calculée sur la base de 29% du chiffre d'affaires (base retenue par le fisc pour le calcul de l'impôt).

Avec le statut d'autoentreprise, mon époux a choisi l'option "Prélèvement forfaitaire trimestriel de l'impôt et des charges sociales". Il déclare son chiffre d'affaires et il lui est prélevé 13% de son CA pour les impôts et charges.

Et là, la CPAM prend 100% du chiffre d'affaires en guise de ressources(conformément à de vieux textes antérieurs au statut autoentrepreneur) ...... Donc Pension = 0..... voire même des retenues sur les pensions versées en 2008 !

Nous allons contester cette façon de calculer auprès de la CPAM, mais j'imagine que ce n'est pas gagné..... et surtout, mon époux va fermer sa petite entreprise qui lui apportait du baume au coeur parce que ça l'occupait, mais beaucoup trop de problèmes financiers !
Alors je conseille à tous ceux qui perçoivent une pension d'invalidité de ne SURTOUT PAS CREER une autoentreprise, les textes ne sont pas du tout prévus pour cumuler les 2 !
253
Je crois que la seule solution pour ce mettre en tant qu'auto-entrepreneur quand on est en invalidité 2ieme catégorie, s'est de demander à la CPAM de toucher une pension à vie , ainsi on peu cumuler des salaires extérieur sans avoir d'icidence avec sa pension. La seule chose sera l'impôt sur le revenu, mais l'argent est fait pour circuler, donc il ne sera pas gaspiller. Plus on gagne plus on dépense et on investie. Rien ne se pert rien ne se créer tout se transforme.
SCHUNT
1
Mimide > schunt
7 févr. 2010 à 09:31
Ah oui ? Et la CPAM va accepter ???? Ben alors, donnez nous la recette !
En tout cas, pour les personnes qui se posent sérieusement la question et qui sont sérieusement en invalidité , il faut savoir qu'à 60 ans, la CPAM vous met en retraite d'office, que vous êtes toujours "considéré" invalide et que vous n'avez pas le droit de cumuler retraite et activité.
Donc invalides de 2ème catégorie, banissez tout projet "auto-entrepreneur" de votre esprit !
Salutations
Mimide
1
dfr68820 > Mimide
7 févr. 2010 à 10:04
"association pour la défense du cumul travail/retraite invalidité". Bonjour à tous ,

Ce que vous a indiqué "mimide" est parfaitement exact et même lorsque vous serez en retraite"invalidité", votre problème sera le même. Il vous sera impossible de cumuler travail(auto-entreprise, salariés ect) avec votre retraite invalidité.La seule solution, pour que cela change, est de constituer une "association pour la défense du cumul travail/retraite invalidité".
Il faut que quelques personnes sérieuses, ne prenant pas leurs désirs pour des réalités et sachant recouper et vérifier les informations qu'elles diffuseront se regroupent et appellent à adhérer de façon à faire grossir la liste de leurs membres.
Plus il y aura de membres, plus la possibilité de faire pression sur les politiques sera importante.
Alors regroupez-vous, agissez et ainsi, vous aurez plus de chance de faire changer les lois
1
Merci pour ce témoignage Mimide. Je pense que cela fera réfléchir plus d'un avant qu'ils n'envisage de se lancer dans l'aventure au risque de tout perdre. J'ai tenté d'être un autoentrepreneur, mais je ne l'ai fait que trois mois, quand j'ai compris la combine de l'urssaf et du service fiscale, je me suis rayé définitivement du registre des metiers. Au fond il vaut mieux se chercher un patron .
0
Je suis dans le même cas que vous , ne trouvant pas d emploi j ai decidé de re-prendre un petit atelier de retouche , le CA etait petit mais avec ma pension d invalidité cela correspondait a un petit salaire , surprise quand je m appercois que malgres le faible chiffre d affaire , ma pension ne m est plus versée , car la prise en compte des revenus est le chiffre d affaire et non le bénéfice ... Bref , je suis dans une situation plus précaire qu avant , il n y a pas de recours apparament .
Par contre Mimi de , votre mari pouvait il bebeficier de son invalidté sous le régime micro ?
0