Fissures murs sols plafonds suite travaux

Signaler
-
 marly -
Bonjour,
suite a des travaux de renovation important dans l'appartement d'a cote au 1er et 2eme etage, dont le mur est mitoyen avec moi, j'ai depuis que ces travaux ont debutes des fissures, micro fissures au sol au plafond et sur les murs qui sont apparues, une fissure est apparue parrallele au mur mitoyen sur mon sol, des eclats et des cassures importantes sont apparues sur les carreaux du sol sur toute la longueur du salon. Au niveau de l'entree de ma salle de bains le carrelage est souffle et il a fallu que j'enleve 6 carreaux pour pouvoir entrer, carreaux que j'ai enlevé a la main sans problème je ne pouvais plus acceder a ma salle de bain . le carrelage est souffle aussi sur la périphérie
J'ai averti mon asssurace et le maitre d'oeuvre par courrier AR, pour me proteger j'ai fait faire un constat d'huissier, suite au courrier, le responsable travaux et le maitre d'oeuvre de l'architecte sont venus ainsi que mon assureur pour filnalement me dire que ce n'était rien et que c'était de la vétusté. Il s'attendait a voir des fissures aussi large qu'une main!!!! Sauf qu'il y a des problèmes dans les autres pieces des etages superieurs chez des locataires également.
Depuis il ne m'ont rien dit, ecrit, ni laisse leurs coordonnées et mon assureur n'a toujours pas reagi . Pour terminer je vous dirais que nous sommes dans un quartier du17eme siècle qu'il a été coule du beton sur 2 étages dans cette maison ce qui a du faire travailler le bati et que je ne sais pas si il y avait des etais dans l'appartement mais en tout cas aux fenetres exterieures il n'y avait aucun soutien!!!
et je vous pose une question n' est-il pas obligatoire de faire dans ce cas de grosse renovation cloisons abbatues sur 2 etages pour creer un loft des etats des lieux dans les appartements environnant?

merci de vos conseils qui pourront m'aider

3 réponses

bjr, j'ai pris connaissance de votre probleme qui présente des similitudes avec le nôtre. En septembre 2005, nous sommes victimes d'un dégâts des eaux suite à de fortes intempéries nécessitant la réfection des plâtres du plafond de notre salle de bain (se situant à l'étage) prise en charge par notre multirisque habitation. Peu de temps après, une petite fissure (environ 7-8 cm) apparait sur un carreau du sol. Nous laissons "courir" tant et si bien que 5 ans plus tard, la petite fissure s'est transformée en un immense "T". Puis, nous nous souvenons que notre voisin, peu avant ce phénomène météorologique a démoli un hangar dont certaines solives s'appuyaient sur le mur extérieur de cette même pièce, à l'aide d'une pelleteuse, rien que ca! et sans avoir recueilli notre accord préalable. Enfin et surtout que les trous laissés par la dépose des solives n'avaient pas été rebouchés depuis lors. Nous déclarons le sinistre à notre assureur (même compagnie que notre voisin... comble de la malchance) qui mandate un expert, lequel n'attribue pas les désordres aux travaux de démolition de notre voisin car la chape repose sur un plancher bois... "soumis à contrainte", néanmoins, il lui "demande de reboucher les trous (16 environ d'un diamètre de 30 cm) ceux-çi pouvant entrainer la destabilisation du mur (9 mètres de haut sur 8 de large) ainsi que des infiltrations pluviales !!! Au vu de ces éléments contradictoires, nous avons assigné notre voisin ainsi que la compagnie AXA en référé et demandé une expertise accordée par le Juge du TGI. Nous devons cependant verser une provision sur honoraires mission expertise de 1500 euros auxquels s'ajoutent 1200 euros d'honoraires d' Avocat et deux fois 60 euros pour les assignations par acte d'huissier. Nous vous dirons plus tard si cela vallait la peine de poursuivre... mais si entretemps vous aviez des infos à nous communiquer sur votre situation, elles pourraient certainement nous aider...
> marly
bjr, nous avons assigné en référé notre voisin et la compagnie d'assurance. la procédure est longue, chère (1200 euro d'honoraires d'avocat, 1500 euros de consignation pour l'expert + les actes d'huissiers). pour notre part, l'expert conclue que les fissures et dégâts divers sont bien la conséquence de la démolition réalisée par notre voisin et nous a demandé de faire réaliser des devis de réparation. a ce stade nous ne savons pas encore ce que décidera le juge. vous tiendrons au courant. cordialement. pierre
> pierre
Bonsoir
Après plusieurs expertises notre assureur nous dit cinq mois après que notre contrat d'assurance ne couvre pas ce genre de sinistre.
Nous avons contacté un avocat qui a assigné en référé notre assurance et notre voisin.
Je ne sais pas quand cauchemar prendra fin et que je puisse enfin rentrer chez moi.
> marly
l'expert judiciaire devait remettre son rapport au juge fin octobre. nous sommes mi-décembre et attendons encore ses conclusions définitives... à suivre!
> pierre
Bonsoir
Que vous à dit le juge après le passage de l'expert?
> trocard
bonjour
tu as de la chance que ton expert d'assurance moi c'est le contraire.
en 1999 j'ai construit une salle a manger et cuisine le tout avec plafond en plaque de platre sur rail metalique.
c'est deux pieces sont bien chauffées ,en 2003 la canicule mon plafond n'a pas bougé . en 2008 le voisin contruit sa veranda avec un mur paralelle au mien et couvre mur double pente (le mur n'est pas mitoyen), puis il demollit un perron avec un marteau perforateur là mes deux pieces sont transformées en caisse de raisonnance et quelle jours plus tard je constate des fissures au plafond. J'en deduire que le voisin qui se dit homme du metier (batiment) n'a pas mise de polystirene entre les fondation pour stopper le son.L'assurance conctatée pour cela et autres choses envoie des experts mais ses personnages decretent que la fissuse n'est pas due aux vibrations donc au voisin mais à la retractation du placo ???????
c'est meme expert , car problème de fumée, signale dans cout et remede :"de rehausser et haubanner la souche de cheminée du n°36 afin que les fumées par certains vents entrent par les fenetre du 1°étage"
de meme que la pose de plaquettes de parements en façade depasse la limite de propriete avec depose de ma descente d'eau ,ce depassement a ete fait par souci d'hestetique etc ................
bsr, l'expert n'a pas encore rendu ses conclusions définitives au juge mais il ne fait aucun doute que les désordres constatés sont bien la conséquence des travaux effectués par notre voisin. crdt. pierre
bonsoir tout le monde
il y a deux ans j ai herite de l appartement de mom arriere grand mere , dans lequel je suis nee et qui a beaucoup de valeur sentimentale.
il y a quatre appart dans cette maison et deux magasin en r d ch. la maison a ete construite en 1914 et n a jamais bouge.
il y a un an et demi, des decorateurs refont un des magasins -cloisons abattues, rajouts de poutres tenants dans les deux cloisons et traversant de part en part , installation d une ñezzanine en ipm , modif façade exterieureetc...
lors des trqavaux , ma voisine du premier se plaint de nuisances sonores et me dit qu 'aucun permis n 'a ete depose.bref, je me rends en mairie et le signale. silence radio jusk a ce que ma vieille voisine et moi-meme voyons apparaitre les degats :
murs fissures, chemimee qui de DECOLLE du mur, tomettes qui eclatent, planchers qui s'afaisse...
ayant une protection juridique a la GMF, je declenche un dossier.
co propriete de quatre personnes avec un syndic benevole connaissant bien les decorateurs cela partait mal , mais je me suis dit qu avec un avocat...
l expert de la GMF qui a cherche une solution amiable sans succes pendant un an , au lieu de me soutenir a declare lors d une reunion syndic, entreprises incriminees, decorateurs, expert partie adverse , que la maison avait bouge , donc dossier classe.
malgre toute les relances aupres de la GMF qui n assure pas l appart mais ki est sensee me mettre un avocat a dispo a bloque le dossier et malgre les constats d huissiers et avocats regles par moi, cela stagne.
l avocat m a meme dit qu avec le rapport de mon expert contre moi c etait foutu.
tous les conseils seront bienvenus. merci
Bonsoir nanou,
Avez-vous pensé à une action au Tribunal tel qu'un 'Référé' concernant votre assurance ?
Cordialement.

Bonjour Nanou du 13 .

Etant , depuis plusieurs années , victime du système : experts judiciaires nommés par les réfèrés " à la botte des puissants cabinets d ' avocats des assureurs " , avocats des laignants , complices etc..etc..


Les gros "trusts" assureurs , ne sont que des "machines " à faire du fric , la plupart étant " mariées " ne sont qu ' une seule et même entreprise , gardant leurs noms : MMA /MAAF etc..., en faisant payer des cotisations dont ils savent que , sans proçédures judiciaires , à la charge exclusive des victimes , menant à un jugement au tribunal , il ne paieront jamais , ce , AVEC LA COMPLICITE DES EXPERTS JUDICIAREMENT NOMMES ;

MMA DOMMAGE OUVRAGE , payée 4200e , il y a 6 ans , après plusieurs années de proçédures judiciaires , à ma charge , a déclaré : nous ne sommes pas des constructeurs , mais des sociétés de financement ..qui ne m ' ont pas avancé 1 centime d ' euros !!

Tout est fonction de votre avocat , alors , n ' hésitez pas à déssaisir celui qui se montre incapable de mener à bien la procédure en cours .

Pour information , à partir de google , tapez : qui est responsable des experts judiciaires ....vous ne serez plus étonné de rien

Cordialement .
bonsoir
Ou en êtes vous dans vos démarches?
Je suis dans une situation semblable,et vous conseille
de consulter un avocat,seul c'est impossible de s'en sortir.
Dossier à la une