Test de paternité [Résolu/Fermé]

Signaler
-
Messages postés
15848
Date d'inscription
mardi 11 novembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 mai 2021
-
Bonjour,

Je vais recevoir sous peu une assignation en justice pour un test de paternité à la demande de la mère. Les faits se sont passés il y a 4 ans. La loi dit que la mère à deux ans pour faire reconnaitre l'enfant... Quelqu'un pourrait-il m'éclaire sur ce sujet ?
Ensuite peut-on refuser le test de paternité ( sachant qu'il y 99 ,99 % de chances que je sois le père.. Suis-je condamné dans les deux cas ( si j'accepte ou si je refuse ) à verser une pension à la mère ?
Merci
A voir également:

15 réponses

Bonjour,

Je prends quelques minutes pour vous répondre. Je n'ai pas à vous juger sauf que ma fille vit cette situation. Elle est enceinte et va accoucher dans 2 mois. Elle a déjà 2 enfants (même père) ainsi qu'un 3ième qui va bientôt naître et encore du même père. Entretemps, le couple s'est brisé. Sauf que pour le 3ième, le père fait circuler des rumeurs comme quoi il pense qu'il n'est pas le père tout simplement pour éviter tous les coûts qui s'y rattachent. Je peux vous assurer que le test de paternité sera fait et demandé à la cour. Peu importe les coûts et je m'en occuperai personnellement.

L'enfant n'a pas a payé pour vous ou sa mère. Peu importe les motifs, vous démontrez une irresponsabilité et un manque de maturité totale. Cet enfant a été conçu par 2 personnes supposément mature. Vous voulez continuer votre vie sans être dérangé. Vous auriez dû y penser avant.

En passant, n'importe quel imbécile peut concevoir un enfant....mais quand le temps des responsabilité arrivent c'est autre chose.

Je vous plains énormément. Un animal ne laisse jamais sa portée donc....

Prenez vos responsabilités
28
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 17328 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Messages postés
128
Date d'inscription
dimanche 28 décembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
3 janvier 2009
84
Depuis 4 ans ,connaissiez vous l'existence de cet enfant.car vous auriez pu le reconnaitre sans l'avis de la mère .Et vous pouvez encore le faire.
Elle désire faire faire un test A.D.N. car maintenant ,elle veut de l'aide.
Vous ne pouvez pas vous opposer au test. refusez c'est admettre que vous êtes le père .
Ce n'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule
Messages postés
1295
Date d'inscription
mardi 16 décembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
2 octobre 2010
416
Bonsoir, "La loi dit que la mère à deux ans pour faire reconnaitre l'enfant..." ?

Quelle loi ?! Ailleurs, peut-être, mais pas en France. L'action peut être exercée par la mère de l'enfant jusqu'à sa majorité. Et au delà, l'enfant pourra exercer une action en établissement de paternité jusqu'à ses 28 ans.

Le test de paternité est de droit en matière de filiation.
Toutefois, vous avez la possiblité de refuser de faire un tel test. Mais un refus non justifié peut malheureusement être considéré comme un aveu, dans certains cas (et même nombreux).

Vous faites le test, vous êtes le père, vous devrez alors accomplir vos devoirs en tant que parent (aliments, entretien de l'enfant, éducation, autorité parentale le cas échéant, selon les dires du juge).
vous refusez le test, et la cour décide d'établir la filiation, les conséquences sont les mêmes.
Vous refusez le test par un motif légitime et la cour tranche en votre faveur, vous n'avez aucune obligation à l'égard de l'enfant.

Néanmoins, même si vous refusez et que les éléments corroborent la version de votre ex-compagne, attendez-vous à 95 % que le juge fasse droit à la demande de la mère en établissant la filiation.

Cordialement
Messages postés
1295
Date d'inscription
mardi 16 décembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
2 octobre 2010
416 > geo1_20
Bonjour,

Si le juge établit la filiation de l'enfant à votre égard, et ce en cas de refus par présomption, elle va produire tous ses effets. Principalement, une obligation alimentaire, l'exercice de l'autorité parentale, et le droits successoraux.

A savoir que concernant les aliments, il est possible à la mère de demander à ce que votre participation à l'entretien et à l'éducation de l'enfant remonte au jour de sa naissance, selon vos ressources évidemment.
Au niveau successoral, à votre décès, l'enfant sera appelé à votre succession, et il est considéré comme un héritier réservataire. Vous ne pourrez le "déshériter".

Il n'est pas impossible, si la mère de l'enfant le demande, que les juges vous condamne au paiement de dommages et intérêts, si celle-ci rapporte la preuve que vous saviez que vous étiez le père, et que sciemment, vous n'avez pas contribué à son entretien.

Cordialement
Messages postés
506
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
12 décembre 2011
100 > geo1_20
Bonsoir ou bonjour Geo1_20,

Sur ce forum, nous sommes nombreux à ressentir ou a avoir ressenti de l'écoeurement, de la rancoeur, de l'amertume, de la haine et je vous en passe. De même pour les coups bas et autres vices plus tordus les uns que les autres...
Et pourtant, nous sommes toujours là, présents auprès de nos bouts de chou, à nous faire violence parfois, à nous remettre en question souvent, juste pour leur bien-être et leur épanouissement, car c'est bien cela le plus important.
Que vous ayez des griefs envers la mère, tout le monde peut le comprendre, mais de la à le faire payer à votre enfant, excusez mon incompréhension la plus totale.
Vous lui avez offert le cadeau de la vie et maintenant vous lui offrez le déni.
Enfin, si ce choix est le votre et que vous êtes pret à l'assumer jusqu'au bout, j'espère aussi que vous serez prêt à encaisser le retour, sans jamais éprouver aucun regret car votre "haine" contre la mère, votre enfant la retournera contre vous suite à votre abandon envers lui.
Ce gamin n'a pas été conçu en s'assénant des insultes à mon avis.
Vraiment, c'est triste, non pour vous, mais pour lui.


                                                           ***
L'homme a ce choix : laisser entrer la lumière ou garder les volets fermés.
                                                                                                               [Henry Miller]
> geo1_20
bonjour,je suis dans le même cas que vous seulement c'est moi qui a demander à la justice de demander à mon ex concubine un teste génétique j'ai été reconnu à 99% le père de l'enfant mais la suite tenez vous bien pour lire la suite j'ai été condamné à 2000euros pour réparation de préjudice plus 2300 euros pour frais d'avocat de l'enfant plus les frais des examens de laboratoire en plus de la pension alimentaire pour un enfant que je n'est pas désirer , toutes ces femmes qui se passent les bon tuyaux sur le net pour plumer les hommes je trouve ça répugnant et dégoutant de mettre volontairement en péril la vie d'un homme et c'est bien malheureux pour ces gosses quand ils vont découvrir la vérité à leurs majorité quel sera l'état de leurs moral pour le reste de leurs avenir , pour faire un enfant ils faut être d'accord tous les deux et ne pas profiter de la naIveté d'un homme pour lui faire un gosse dans le dos et lui demander par la suite de le reconnaitre c'est bien malheureux de mettre au monde des enfants qui n'ont rien demander même pas le droit d'être dans ce monde plein d'injustice quelle inconscience surtout quand ils sont fait hors mariage quel sera le moral de ces enfants quand ils découvrent qu'ils sont en réalité des bâtards . c'est quoi un homme aujourd'hui sinon un géniteur et une pension alimentaire pour votre problème je vous souhaite plein de courage et surtout de la patience moral vous on aurai besoin bonne chance .
> amin
Est-ce que les hommes victimes de ce fléau ne devraient pas se regrouper ?
excuse moi mai tu a bien fai lamour avec cette fille si tu ne voulai dun enfan il suffisai de te proteger vous les hommes vou vou faite passer pour des victimes achetez un preservatif a 20 cts taurai eviter 5000 euros de dommages et interets et la tristess dun enfant c tro facile de jeter la pierre sur la femm tt ltps assumez vos actes merde
je pense que personne ne peut vous obliger a reconnaitre un enfant même si c est le vôtre par contre si la justice vous obolige a faire le test vous y etes obligé c est la loi

a vous de prendre vos responsabilite l enfant lui n a rien demandé !
pensez a un enfant sana papa quel gachis$

bon courage

par contre moi je cherche quelqu un avocat qui est capable de me dire ceci
mon mari a reconnu un enfant qui n est pas le sien
le vrai pere biologique voudrai reconnaitre sa fille pour faire enlever le nom de mon mari
deux avocat nous disent
rien a faire a aprtir du moment ou l enfant est reconnu legitime ceci est a vie

affiliation de + 5 ans

que faire
le vrai pere ne peut pas la reconnaitre
mon mari ne peut pas faire enlever son nom

c est quoi la vrai justice
cette gamine a deux peres un faux un vrai et le faux ne veut pas qu elle soit heritiere de nos biens communs
PRENEZ UN BN AVOCAT SPECIALISE EN AFFAIRE FAMILIALES

VOUS SEREZ RPOTEGER SI LA MERE A DEUX ANS ET QUE L ENFANT A 4 ANS VERIIER AVEC LES ARTICLES DU CODE CIVIL VOUS TROUVEREZ CA DANS INTERNET
BON COURAGE
FDEUX SOLUTIONS OU VOUS ASSUMEZ SI CELA EST DIT QUE C EST VOTRE ENFANT MAIS COMBATTEZ POUR LA PENSION C EST DEGUEULASSE Y A PAS D AUTRE MOT DES BONNES FEMMES PAR CE QUE CE NE SONT PAS DES MERES MAIS DES POMPES A FRICS QUELLE S . L PES BREF
Bonjour,

J'ai une question qui j'en ai l'impression, n'a pas été abordée ici...
1) J'ai près de 25 ans, il y a peu j'ai entretenu une relation avec une femme ayant des enfants et un compagnon.
Admettons la conception d'un enfant suite à cette relation (dont je ne serais pas au courant, d'où la question): dans 5 ans, pour une raison ou pour une autre, qu'importe, la mère venait à demander à mon égard un test ADN pour établir la filiation, suis-je en droit de refuser? Dans ce sens, si comme vous le précisez, il y a 95% de chance pour que ce refus soit admis comme un aveu, cela voudrait dire que je devrais payer une erreur de jeunesse au prix fort? J'entends une pension, alors que je suis étudiant?

2) Dans le cas où la naissance de l'enfant serait avéré, je n'aurait pas souhaité cet enfant, au sens où je n'aurais pris la décision conjointement avec la mère, de le garder. Dès lors, peut-on m'obliger au test ADN, le cas échéant au paiment d'une pension?

3) Le fait que la relation se soit terminé et que la conception de l'enfant me soit inconnu (du fait de la rupture), rien ne change?

4) Dans le cas où la filiation est reconnue et que (dans l'absolu, pas de lien avec les question précédentes) le père n'ait pas participé à l'éducation de l'enfant, que le test soit demander alors que l'enfant est indépendant, il est donc si je ne m'abuse, établi comme héritier, ce qui veut dire qu'il va hériter d'un homme qu'il ne connaît pas, qui ne l'a pas élevé? Qu'en est-il si cet homme (le père présumé) a adopté des enfants?

Doit-on payer toute sa vie une erreur de jeunesse?
Messages postés
15848
Date d'inscription
mardi 11 novembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 mai 2021
8 282
existe -t-il un démarche à faire pour refuser d'assumer, avec l'accord de la mère, la paternité d'un enfant non désiré, à la suite d'une relation occasionnelle! merci pour vos réponses


Que voulez comme réponse ??
La mere ne veut que vous soyez le père ,vous : vous ne voulez pas non plus : ALORS QUE VOULEZ VOUS .

Avant de faire des reflexions : PARLER BIEN LA FRANCE ;
Messages postés
48
Date d'inscription
dimanche 11 janvier 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
9 octobre 2013
1
bonjour,

au vu de ce qui vous a été marqué je pense que de vous opposé a ce test vous fera plus d'ennui qu'autre chose vous devriez vous rapproché d'un avocat mais je croit qu'il vous le confirmera.

vous ne voulait pas de relation avec cette enfant!! Personne ne peux vous y obliger et au bout d'autant de temps je ne pense pas que la mère veuille autre chose que les sous sauf si elle vous la demander.

mais le jour ou il cherchera son père si ils vous cherche plutôt que de le rejeter sans explication, donné lui ces explications puis si vous n'avez pas changer d'avis d'ici la demander lui de ne plus revenir après tout comme tous le dis il n'y ai pour rien et il a droit de savoir vos raison. il est probable que la mère nie les fait mais au moins vous aurez assumer(d'une autre façon que financier) ne serez ce qu'un jour!!!

ce jour la, si il arrive essayer de voir l'enfant et pas la mère, cela pourra peu être vous faire changer d'avis en ce qui le concerne.
Messages postés
128
Date d'inscription
dimanche 28 décembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
3 janvier 2009
84
Si vous ne le reconnaissez pas ou par la preuve de l'A.D.N. Pour une succession,il ne sera jamais reconnu comme étant votre enfant .
Affaire Montand
Messages postés
1295
Date d'inscription
mardi 16 décembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
2 octobre 2010
416
S'il ne le reconnait pas, effectivement, l'enfant ne sera pas héritier.

Mais si les juges établissent un lien de filiation, à son décès, la succession s'ouvrira et l'enfant sera appelé à hériter. La loi ne distingue pas selon le mode de filiation.
Dans l'affaire "Yves Montand", les juges ont décidé que l'enfant n'était pas le fils de cette célébrité, les conséquences qui en découlent sont logiques, pas de droits sur la succession à l'égard de l'enfant.

Cordialement
>
Messages postés
1295
Date d'inscription
mardi 16 décembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
2 octobre 2010

Bonjour.
luna10 et les autres
Merci pour vos réponses.. Donc si je résume et si j'ai bien compris...

1) je peux refuser le test de paternité, mais le juge statuera pour déclarer la filiation ( dans 95 % des cas on est d'accord) je serai donc déclaré comme étant le père de cet enfant et condamné à verser une pension ( avec tout ce que vous avez évoqué ) jusqu'à ce que l'enfant soit autonome et non majeur d'après ce que j'ai lu,Il parait que des pères payent pour des "enfants" qui ont 28 ans et sont, comme par hasard " à la rue.." mais c'est un autre sujet...

2) si je refuse le test de paternité, car apparemment on ne peut obliger une personne à le faire, à mon décès, l'enfant ne sera pas héritier de quoi que ce soit, puisqu'il n'y aura pas eu la preuve biologique que je soit le père. Sommes t-on d'accord ? Si je me fait incinérer les uniques bénéficiaires seront dans ce cas ma soeur et ses enfants, puisque c'est ma seule famille. Est ce exact ?

3) Puis-je refuser le test sans donner de raison valable, sans me justifier ?? Je me vois mal lors de l'audience dire " je refuse de faire le test pour que l'enfant ne puisse pas hériter à mon décès..."

4) J'habite dans le midi. la mère habite à Lens... Devrais-je prendre un avocat de Lens ? Puis-je me passer d'un avocat puisque de toutes façons, l'issue ne fait aucun doute...?

Voilà, petit à petit j'avance, grâce à vos conseils, merci.
geo
> geo1_20
Vous réfléchissez deux minutes, de temps à autre???
Relisez votre paragraphe n° 3: ineptie!!! si vous dites ça au juge, ça revient à reconnaître implicitement la paternité!!!

Je suis tenté de dire: vous avez fait un gosse, vous ne voulez pas l'assumer (au sens où un père(ou une mère) doit assumer, ce qui ne se limite pas au paiement d'une pension,

Ce gosse n'a jamais demandé à venir au monde!!!

J'arrête cette discussion, de crainte de devenir grossier!

chabert
Messages postés
1295
Date d'inscription
mardi 16 décembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
2 octobre 2010
416 > geo1_20
Rebonsoir,

1°. Vous êtes en droit de refuser, mais cela peut être considéré, dans de nombreux cas, comme un aveu. On est d'accord. Et pour la pension, elle corrrespond à l'entretien et à l'éducation de l'enfant pendant sa minorité, et peu si l'enfant n'a pas de ressources, allait au delà durant sa majorité jusqu'à ce qu'il puisse financièrement se débrouiller seul.

2°. Si vous refusez de faire le test, et que le juge établit le lien de filiation, l'enfant a une vocation successorale, tout comme vous avez une vocation successorale en cas de décès de cet enfant sans descendants.
Je n'ai jamais dis le contraire, c'est une tierce personne qui prétend qu'il n'y a pas de vocation successorale, pas moi.

3°. Vous faites ce que vous voulez le jour de l'audience, mais un avocat vous le déconseillera, car comme le dit Charbert, dans son élan d'énervement, ce serait admettre que vous êtes le père.
Si vous voulez refuser de faire le test sans donner d'explications, c'est votre choix. Le juge ne peut vous contraindre. Mais comme je le soulignais précédemment, un refus sans motif légitime peut être considéré comme un aveu.
Pour votre défense, vous n'avez que peu d'éléments en main à moins de rapporter la preuve que vous ne pouvez être le père car vous n'étiez pas là au moment de la conception de cet enfant, que votre compagne était infidèle, que vous êtes incapable de vous reproduire.

4°. En matière de filiation, l'avocat est obligatoire, sauf si une nouveauté législative est apparue récement, auquel cas, je ne serais pas au courant.
La juridiction compétente étant celle du lieu de résidence du parent qui exerce seul l'autorité parentale, il est préférable de prendre un avocat sur Lens.

Vous connaissez plus ou moins les risques d'une telle procédure à votre encontre et les issues possibles. C'est à vos risques et périls.

Cordialement
Bonjour,

Je ne pense pas que l'on puisse, de votre vivant, vous contraindre à un test ADN. La présomption de paternité n'est pas une preuve!!!

Et si vous ne voulez pas de prélèvement adn après votre décès, vous demandez à être incinéré.

après, chacun a sa morale personnelle... L'enfant n'a pas demandé à venir au monde... Essayez de vous projeter dans l'avenir (dans 10, 20, 30 ans... n'aurez-vous pas des regrets etc etc...).

cordialement

Chabert
Utilisateur anonyme
Je me demande pourquoi on parle ainsi aux hommes ?

Tient-on le même language insultant et culpabilisant aux femmes qui désirent avorter ?

Si Geo n'a pas de bonnes relations avec la mère, pourquoi veut-on qu'il entretienne ces relations avec en plus l' enfant au milieu ?

Une relation positive pour l'enfant ne passe-t-elle pas automatiquement par de bonnes relations entre les parents ?
Pourquoi crée-t-on de force de tels liens ?
N'y a-t-il pas déjà suffisamment d'enfants malheureux dans le cadre des divorces ?
Bonjour

Aucune loi dit que la mère a 2 ans pour reconnaître l'enfant étant donné que la filiation maternelle est automatique!!!
De plus vous ne pouvez en aucun cas refuser le test de comparaison des sangs et s'il est prouvé que vous êtes le père vous devrez sûrement verser une pension proportionnelement à vos revenus!!!

Voilà
Messages postés
15848
Date d'inscription
mardi 11 novembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 mai 2021
8 282
Pour l'instant aucune loi en France n'oblige une personne à faire un test A.D.N. en reconnaissance de paternité.
Mais pas s'y soumettre ,c'est reconnaitre .
CA DOIT ETRE DEMANDE PAR UN TRIBUNAL
Messages postés
2
Date d'inscription
dimanche 23 août 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
23 août 2009

je fait cette démarche vers le père de ma fille 11 ans. Par contre à travers tous ses message, vous les hommes vous n'avez pas des sentiments pour la mère de votre enfant. Le père de ma fille a des sentiments pour moi et c'est bizarre car il est revenue il y a 1 an et demi, mais que pour moi. je suis un couple avec un homme génial qui m'aime et qui m'a donné un super garçon un bout de choux de 1 an.
le père de ma fille a une certaine vision de la vie différente à la mienne. il confond une attention pour la jalousie. une question pour la domination. il aime une vie VIP qu'une vie en famille deux planète différents.
je lui ai fait savoir de ma démarche et il veux tous nier, même qu'on a couché ensemble, et qu'on se connait que comment amis. Par contre, il me réponds au téléphone et lit mes lettre recommandé, ce qu'il lui énerve c'est notre fille, mais de moi je peux lui parler sans aucun souci. bizarre!!
est-ce que il y a quelqu'un dans mon cas, car je me sent, victime de harcellement, mais la police m'a demandé de faire cette procédure de recherche de paternité; 1.- ma fille veux le voir et avoir de contacte avec cet homme et 2.- pour comprendre bien sa démarche et sa séduction vers moi. car mon compagnons ne lui comprends plus et lui chagrine l'idée que lui soif venu pour nous récupérer.
je sais que j'aurais pue coupé tous contacte, mais c'est difficile pour une maman voir revenir le père de son enfant et le refouler. pour moi c'est un signe qu'il y a envie d'assumer sa responsabilité mais il ne sait pas comment. s'il y a quelqu'un dans mon cas je veux savoir pour quoi chercher une fois depuis des année et cette femme a un enfant qu'il ne veux pas??????????????

Bonjour, j'ai lu tous vos messages et maintenant je n'y comprends plus rien!

existe -t-il un démarche à faire pour refuser d'assumer, avec l'accord de la mère, la paternité d'un enfant non désiré, à la suite d'une relation occasionnelle! merci pour vos réponses.

à l'attention de Gerber, ou gerber...
je cherchais une aide sur ce forum, pas de l'ironie mal placée. merci .