Emploi

Signaler
-
 unix -
Bonjour à vous tous ,
Je suis actuellement en CDD pour un grand groupe et mon contrat se fini le 12 juin 2008.
Il me propose un CDI à partir du 12 Juin 2008 sur Nantes que j'ai signé mais pour des causes personnelles je refuse de descendre sur Nantes car cela ne m'interesse plus.
De plus ils veulent me faire commencer à mon nouveau poste à partir du 1er Mai 2008 alors que mon contrat CDD fini le 12 Juin et se serait mon entreprise actuelle qui me paierait alors que je travaillerais pour leur filialle .
(Leur filialle n'a pas le même statut de convention collectif )

1) Ont-il droit de me faire travailler pour leur filialle et continuer d'être payer par ma société actuelle ?
2) Mon nouveau contrat commence le 12 Juin 2008 et que j'ai signé puis-je refuser ?
3) J'ai mes droit jusqu'au 12 Juin 2008 avec mon CDD actuel quelle seront leurs droits ?
4) De plus je n'ai pas de periode d'essai .

Merci d'avance

UNIX

2 réponses


Bonjour, et biens je peux dire que vos questions présentent des situations bizarres ( accepter et refuser un CDI pour des causes personnels ?) il y a tellement de personnes qui recherchent du travail.

Pour déteminer avec précision vos droits il faudrait avoir connaissances de votre contrat CDD et les clauses qui sont évoqués à l'intérieur de votre contrat et si celui-ci comporte de la mobilité géographique ? si votre CDD est transformé en CDI il n'y a pas besoin de nouveau de période d'essaie.

A ce jour, seule les critères qui sont dans le contrat CDD sont applicables et ce jusqu'au 12 juin 2008, à vous de savoir si contractuellement il était évoqué une possibilité d'aller dans une succursale du groupe ? si il n'y a pas cette clause vous pouvez refuser de vous rendre à Nantes le 1er mai 2008 et demander l'application stricte du contrat CDD.

Comment peut on anticiper un CDI au 12 juin 2008 alors que le CDD ne s'est pas terminé ? si 'entreprise voulait vous garder il devait faire immédiatement un CDI, autrement, une entreprise peut détacher un salarié dans une succursalle, si si une clause de mobilité le prévoit contractuelement.

Concernant la signature que vous avez faites pour un contrat en CDI, vous pouvez dores et déja informé en lettre recommandée votre employeur qu'à la fin de votre CDD vous mettrais fin à vos relations contractuelle.
les conséquences!
L'employeur n'a plus a versé l'indemnité de précarité, en cas de refus par le salarié, à l'issue de son CDD, d'accepter la conclusion d'un CDI pour occuper le même emploi ou un emploi similaire assorti d'une rémunération équivalente.
DJ juge Cour d'Appel"chambre Social"
Bonsoir ,
Merci pour ta réponse et je viens de resortir mon contrat CDD et aucune clause de mobilité et renseigné ou inscrite sur le présent contrat.
Comment se fait -il qu'il pourrait ne pas me payer ma précarité alors qu'il anticipe mon CDI ?
Je travaille actuellement pour le CIC , et sur Nantes ce serait ETS (filliale ) et c'est toujours CIC qui me paie jusqu'au 12 Juin 2008 et je n'ai pas de recours....bizarre....mes causes personnelles je vais être papa.
Je pense avoir mes droits jusqu'à la fin de mon CDD et anticipé mon CDI les mets dans l'inégalité ?
Si il m'arrive un accident ne pense tu pas qu'il y auras un problème ?
Puis-je leur demander de transformer mon CDI en CDD le temps qu'il trouve une autre personne ?
De plus mon poste auras des responsabilitées et cela n'a rien à voir avec mon travail actuel.
Je travaille à la hotline téléphonique (technicien ) et mon futur poste et support technique ( agent de maitrise)
et pour le même salaire....
Quelles serait mes recours allé voir la CGT ou CFTC de mon entreprise...
Merci d'avance

UNIX