Pension d'invalidité : montant 2020

En fonction de la catégorie d'invalidité dans laquelle vous vous situez, voici le tableau des montants 2020 de la pension d'invalidité auquel vous pouvez avoir droit.


Le montant de votre pension d'invalidité est calculé à partir d'un pourcentage de votre salaire sans pouvoir être inférieur ou supérieur aux montants qui suivent. Ces seuils et ces plafonds augmentent en fonction de la catégorie d'invalidité.

Tableau

CatégorieTaux du salaire annuel moyenMontant minimumMontant maximum
1ère 30%289,90 euros1028,40 euros
2e 50%289,90 euros1 714 euros
3e 50% + majoration de 40 % pour tierce personne1411,82 euros2835,93 euros

Notre vidéo

Les conseils d'Eric Roig, directeur-fondateur de droit-finances.net


Date de versement

La pension d'invalidité est versée une fois par mois. Ce versement est effectué par votre caisse d'assurance maladie. C'est donc à elle que vous devez vous adresser pour connaitre la date exacte de paiement.

Définition

La pension d'invalidité est une aide versée à un invalide victime d'une maladie ou d'un accident pour compenser la perte de tout ou partie de son salaire s'il n'a pas atteint l'âge de la retraite. Plusieurs conditions sont exigées quant à son état de santé. Les démarches doivent être faites auprès de la caisse d'assurance maladie dont dépend l'intéressé.

Conditions à remplir

Le Code de la sécurité sociale prévoit différentes conditions pour bénéficier d'une pension d'invalidité. Elles tiennent à l'état de santé du demandeur d'une part et à certaines données administratives d'autre part.

Ressources et incapacité

La première condition est liée à l'impact de l'invalidité sur le montant des ressources du demandeur. Il ne doit pouvoir percevoir qu'un tiers de la rémunération normale perçue dans la même région par des travailleurs de la même catégorie. La loi prévoit que l'invalidité doit réduire au moins des 2/3 sa capacité de travail ou de gain.

Immatriculation et cotisations

L'assuré doit avoir été immatriculé à la sécurité sociale depuis au moins 12 mois. Le délai pris en compte est celui courant jusqu'au premier jour du mois au cours duquel est survenue, selon les cas :

  • l'interruption de travail suivie d'invalidité
  • la constatation de l'état d'invalidité résultant de l'usure prématurée de l'organisme.

Le Code de la sécurité sociale prévoit que l'assuré doit également remplir l'une ou l'autre des conditions suivantes :
  • le montant des cotisations assises sur les rémunérations qu'il a perçues pendant les 12 mois civils précédant l'interruption de travail est au moins égal à un montant dont le calcul figure à l'article R313-5 a) du Code de la sécurité sociale ;
  • avoir effectué au moins 800 heures de travail salarié ou assimilé au cours des 12 mois civils ou des 365 jours précédant l'interruption de travail ou la constatation de l'état d'invalidité, dont 200 heures au moins au cours des 3 premiers mois.

Contrôle

Les conditions donnant droit au versement de la pension d'invalidité sont contrôlées tous les 3 mois par la caisse.

Démarches et versements

La décision de verser la pension d'invalidité peut être prise soit à l'initiative de la caisse d'assurance maladie, soit à l'initiative de l'assuré.

Assurance maladie

Le versement de la pension d'invalidité peut être décidé à l'initiative de la caisse primaire d'assurance maladie lorsque les conditions mentionnées précédemment sont réunies. Dans ce cas, l'assuré est informé de cette décision par courrier envoyé en recommandé. Cette lettre doit mentionner la date à partir de laquelle l'intéressé, en raison de la stabilisation de son état de santé, ne peut plus prétendre aux indemnités journalières de l'assurance maladie.

Assuré

En l'absence d'une initiative de la caisse d'assurance maladie, il incombe à l'assuré d'accomplir directement les formalités nécessaires. Pour ce faire, il doit adresser une demande de pension d'invalidité à sa caisse d'assurance maladie. La demande doit être obligatoirement émise dans le délai de 12 mois suivant, selon les cas :

  • la date de la consolidation de la blessure, c'est-à-dire lorsque la lésion subie n'est plus susceptible d'évoluer, si l'origine de l'invalidité est un accident non-professionnel ;
  • la date de la constatation médicale de l'invalidité si l'invalidité résulte de l'usure prématurée de l'organisme ;
  • la date de la stabilisation de l'état de l'assuré telle que notifiée par la caisse primaire ;
  • la date de l'expiration de la période légale d'attribution des prestations en espèces de l'assurance maladie, période dont la durée est fixée à 3 ans maximum ;
  • la date à laquelle la caisse primaire a cessé d'accorder les indemnités journalières.

L'assuré doit remplir le formulaire S4150 (téléchargeable en ligne) dans lequel il fournit des renseignements sur sa situation administrative et fiscale. Il doit joindre l'ensemble des pièces demandées au sein du document. La réponse de la caisse d'assurance maladie doit lui parvenir dans un délai de deux mois à compter de la demande. En l'absence de réponse dans ce délai, la demande doit être considérée comme ayant été refusée.

Catégorie d'invalidité

Les titulaires d'une pension d'invalidité sont répartis en trois catégories permettant de déterminer le montant de leurs versements. Il appartient au médecin conseil de la sécurité sociale (et non au médecin du travail qui lui ne peut que constater l'inaptitude du salarié à son poste de travail) de définir dans quelle catégorie appartient l'intéressé en fonction de sa capacité à travailler.

Première catégorie d'invalidité

La première catégorie d'invalidité concerne les invalides encore capables d'exercer une activité rémunérée.

Deuxième catégorie d'invalidité

La deuxième catégorie d'invalidité regroupe les invalides absolument incapables d'exercer une profession quelconque.

Troisième catégorie d'invalidité

La troisième catégorie d'invalidité concerne les invalides qui, étant absolument incapables d'exercer une profession, sont, en outre, dans l'obligation d'avoir recours à l'assistance d'une tierce personne pour effectuer les actes ordinaires de la vie. Cette catégorie donne également droit à l'obtention d'une carte d'invalidité permettant de bénéficier de certains avantages dans le cadre de la vie courante.

Changement de catégorie

Un classement dans une catégorie n'est pas toujours définitif. Il est possible de passer d'une catégorie à une autre en fonction de l'évolution de votre état de santé.

Cumul

Le cumul de la pension d'invalidité et de revenus est possible si son montant ne dépasse pas le revenu moyen de la dernière année civile précédant l'arrêt de travail suivi d'invalidité. Le cumul d'une pension d'invalidité avec d'autres aides est également possible sous certaines conditions.

Impôt et prélèvement à la source

Pour les personnes imposables, les pensions d'invalidité sont soumises au prélèvement à la source. La caisse d'assurance maladie retient ainsi le taux de prélèvement du contribuable avant de verser sa pension à l'assuré.

Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d', diplômé d'HEC
Ce document est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.
Dossier à la une