Comment quitter son entreprise après un accident de travail

Chouchat - 23 janv. 2023 à 12:57
dna.factory Messages postés 24988 Date d'inscription mercredi 18 avril 2007 Statut Modérateur Dernière intervention 10 mai 2024 - 23 janv. 2023 à 13:57

Bonjour,

Je suis victime d'un accident de travail impliquant un chariot élévateur. On m'a renversée de dos et cassé la cheville, 6 semaines de plâtre, sachant que ce n'est pas mon premier accident de travail dans cette entreprise. Il se trouve que la personne qui conduisait le chariot n'avait pas d'autorisation de l'entreprise écrite ni de caces. Il faut savoir qu'il n'y a quasiment aucune sécurité dans cette entreprise et qu'ils n'ont même pas appelé les pompiers lors de l'accident, c'est mon compagnon qui m'a emmenée aux urgences...

Mon but est de partir de cette entreprise en bon terme via la rupture conventionnelle mais j'aimerais connaître mes droit au cas où ils ne l'accepterait pas. Cela fait 4 ans que j'y travaille et c'est une petite PME.

1 réponse

dna.factory Messages postés 24988 Date d'inscription mercredi 18 avril 2007 Statut Modérateur Dernière intervention 10 mai 2024 12 458
23 janv. 2023 à 13:57

Vos droits sont globalement la démission.

Idéalement après avoir cherché (et trouvé) par vous même un emploi qui paye mieux dans de meilleures conditions.

Bien sur, si vous faites parti de ces personnes à qui il est inenvisageable d'être mieux payé, vous répondrez que vous ne démissionnerez jamais, préférant mourir que d'avoir un emploi intéressant et bien payé.

Après 3 de travail ininterrompu (peu importe les entreprises), une démission pour un autre poste sans inscription pole emploi est légitime, et ouvre droit au chômage si l'employeur met fin à la période d'essai dans les 90 jours. Donc contrairement à l'idée répandue, vous ne perdez pas votre chômage à démissionner.

Le fait de démissionner ne vous interdira pas d'assigner l'entreprise aux prud'hommes, voir d'inviter l'inspection du travail. Dans le pire des cas, cela pourra aboutir à une fermeture administrative. Et vos collègues finiront avoir la chance d'un licenciement économique et de bénéficier du magnifique chômage... après 3 ou 4 mois sans être payé. Pendant que vous gagnerez 1.5 fois plus qu'eux dans votre nouveau poste.


0